Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAmebix › No sanctuary-The Spiderleg Recordings

Amebix › No sanctuary-The Spiderleg Recordings

cd • 13 titres

  • 1Battery humans
  • 2Control
  • 3Progress ?
  • 4Sanctuary
  • 5The church is for sinners
  • 6Sunshine ward
  • 7Moscow madness
  • 8Winter
  • 9Beginning of the end
  • 10Carnage
  • 11Curfew
  • 1212/ Belief
  • 1313/ No gods no masters

enregistrement

SAM Studios, Bristol; Southern Studios, Londres, Angleterre.

line up

The Baron (chant, basse), Stig (guitare), Virus (batterie)

remarques

La liste des titres figurant sur la pochette est inexacte et a été rectifiée par un sticker

chronique

Ok, ça fait un moment que j'aime la musique punk mais jusqu'à il y a peu, j'ignorais pratiquement tout du 'crust' et je dois avouer que le terme me donnait assez peu envie de découvrir; j'imaginais ça comme une branche plus violente du hardcore, genre que je goûte très peu étant plutôt old school dans mes choix. C'était avant que je ne découvre Amebix. Je vous résume ? Un groupe venu de la (magnifique) région d'Exeter, qui répète près de Dartmoor
(les veinaaards !)...Je m'égare. Un groupe disais-je qui reprend les idéaux de Crass, les arrange avec des influences Killing Joke en y ajoutant une petite touche de Motorhead parce que le heavy, ils aiment ça aussi. Le résultat est juste monstrueux (dans le bon sens du mot). Alors qu'ils ont déménagé à Bristol où ils connaissent une existence précaire entre squats, drogues, vols et musique, le 'Baron' et son frère Stig, accompagné de Virus (batteur de Disorder) entrent en studio et enregistrent un mini. Un autre essai, 'No sanctuary', sera capturé aux fameux Southern Studios de Londres. C'est là que Amebix rencontre Jello Biafra qui se montre intéressé et signera le groupe pour le disque suivant. Ce sont ces premiers morceaux qui sont ici restitués. Si niveau production, on est loin de la cohérence de 'Arise !', tout le son Amebix se met en place: une musique extrêmement glauque aux riffs simples mais acérés comme des lames où l'influence de Killing Joke se fait ressentir, à l'exception des vocaux plus rageurs. L'aspect heavy metal des guitares n'est pas encore très présent, on navigue clairement dans les eaux troubles d'un anarcho-punk torturé mâtiné d'une noirceur quasi gothique. Les compositions sont d'une puissance impressionnante, tribales dans leur rythmique, tranchantes dans leurs guitares. Les vocaux hurlés du 'Baron' parachèvent le tout. C'est jouissif, réellement; il suffit d'écouter des pièces comme 'No Gods no masters', 'The church is for sinners', 'Winter', 'Beginning of the end' ou 'Curfew' et son intro à la Crass...Ces déluges de basse, ces batteries roulantes...C'est l'apocalypse...ou quand Killing Joke rencontre The Exploited qui rencontrent Crass...à se damner !

note       Publiée le lundi 8 septembre 2008

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "No sanctuary-The Spiderleg Recordings".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "No sanctuary-The Spiderleg Recordings".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "No sanctuary-The Spiderleg Recordings".

varg › jeudi 5 mai 2011 - 21:02  message privé !

un peu comma malabar quand t'en as marre, amebix (et j'ai pas de rime en XXX)c'est quand t'en as plus que sur-vénère-marre. dommage que ça rime pas. mais ça marche.

Note donnée au disque :       
cantusbestiae › mercredi 28 avril 2010 - 12:09  message privé !

Très bonne compilation. Je n'aime pas tout chez Amebix mais il faut avouer qu'ils ont quelque chose de spécial, à la croisée des genres, metal, punk, hardcore... Et puis "Winter" a une ambiance incomparable. Cette ligne de basse!

Note donnée au disque :       
Bernard › mercredi 14 octobre 2009 - 16:57  message privé !

Bordel! Subitement ça m'apparait comme une évidence, 'The Beginning Of The End' c'est une réinterprétation totale de 'The Wait' de Killing Joke!

empreznor › dimanche 28 juin 2009 - 21:05  message privé !

C'est dommage qu'il manque sur cette compil le coté ultime d'Arise, des tueries ultimes comme Axeman

Note donnée au disque :       
born to gulo › vendredi 26 juin 2009 - 18:09  message privé !

marrant, moi c'est plus mâchoire

Note donnée au disque :