Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBaroness › Gold & Grey

Baroness › Gold & Grey

détail des votes

Membre Note Date
GrahamBondSwing      jeudi 17 novembre 2022 - 20:27
Raven      mercredi 16 novembre 2022 - 02:05

cd 1 • 17 titres • 60:30 min

  • 1Front Toward Enemy
  • 2I’m Already Gone
  • 3Seasons
  • 4Sevens
  • 5Tourniquet
  • 6Anchor’s Lament
  • 7Throw Me An Anchor
  • 8I’d Do Anything
  • 9Blankets Of Ash
  • 10Emmett-Radiating Light
  • 11Cold-Blooded Angels
  • 12Crooked Mile
  • 13Broken Halo
  • 14Can Oscura
  • 15Borderlines
  • 16Assault On East Falls
  • 17Pale Sun

line up

John Dyer Baizley (chant, chœurs, guitare, percussions, piano), Gina Gleason (guitare, chœurs, claviers, chant, synthétiseur), Nick Jost (basse, synthétiseur, claviers), Sebastian Thomson (batterie)

remarques

chronique

Styles
rock
metal
pop
progressif
stoner
Styles personnels
baronasse

Y a une expression singulièrement imagée qui traîne au pays de la malbouffe (ça sonne beaucoup moins appétissant et cool que "junk-food" hein ?) : "going down the tubes". Baroness goes down the tubes - à défaut d'en faire. Et signe un énième album chiadé, qui brigue un mandat pour mes chiottes. "À quoi bon chiader, si t'as pas la classe comme Sade ?", ne cessais-je de répéter à mes connaissances fans de Muse, avant qu'elles ne disparaissent toutes dans d'obscures circonstances. Les arrangements et les fignolages pour décorer ta merde, ça t'excite, mais le songwriting, c'est pas trop ton truc, hein, Baizley ? Tu n'as pas le talent de Josh Homme. Le sais-tu donc, laborieux enquiquineur barbichettoïde ? "Si tu kiffes pas, t'écoutes pas et pis c'est tout !", me rétorques-tu, citant le rappeur Voldemorray ?! Ooooooh mais... J'ai aimé Yellow/Green, et j'ai bien envie d'aimer un autre album de toi ! C'est pour ça que je les écoute tous, même en diagonale ! Même si je dois souffrir, maudire ! Sacerdoce, Baizley ! Chroniqueur masochiste, mais optimiste ! Je ne désespère pas, Baizley ! ALORS ARRÊTE DE FAIRE CACA DANS MES OREILLES S'IL TE PLAÎT. Laisse le neuneu-metal derrière-toi, souviens-toi de ton petit miracle vert-jaune, inspiré par les blés. En dehors du fait que ta disco ressemble désormais pas mal à la série Pokémon sur Gameboy (comme l'a très pertinemment pointé un éminent collègue), ta daube en or et gris pâtit d'un son "baro-loudness", abject, à me faire réévaluer Death Magnetic. Texture : chiure. C'est pas velouté : c'est flouté. Et c'est laid. Tu mixes ta soupe comme ça à Top Chef, tu t'prends un coup de boule d'Etchebest direct. Je préfère encore deviser avec la barbouiche d'un vieillissant James "La Fouine" Hetfield, voire l'affreuse crotte de poils gigoteuse de Cystite of a Down, que réécouter cette drouille alt-FM made in barbichauve. Et puis surtout : quel cruel manque de bonnes douceurs maison - et tes interludes feront mal diversion. We miss the ravissantes madeleines of the Yellow Album, Baizley ! Zique vaine, pleine mais vide. Y a bien un ou deux passages calmes pas trop vilains même si ultra-fades ("Cold-Blooded Angels", les arpèges chelou de "Crooked Mile" ?) Parfois une accroche (la ligne de basse-batterie sur "I'm already gone" et son air APC)... Mais ce chant sur "I'd do anything", "Broken Halo" (bwaaaaark) et tant d'autres, cette façon de se prendre pour Ulver (qui se prend déjà pour...) sur "Pale Sun". Purée, ça améri-craint ! C'est quoi cette folkouze fadasse sur "Emmett" ? Tu te prends pour Mark Kozelek, mais t'as bien regardé ta voix dans un roir-mi, Zlé-bay ? "Throw me an anchor" ? Euh, OK : dans ta tronche, avec plaisir. Et puis... OK, on est pas sensé juger sur base visuelle, quand on est un vrai chroniqueur sérieux, authentique dégustateur d'albums AOC Marteau-Enclume-Étrier, mais... C'est quoi cet atrocissimissime clip de "Tourniquet" avec ta vilaine touffe de poils au menton qui se détache dans la vapeur-fumée de ta "e-cigarette", espèce d'Obispo du métal alternatif ?! Enfin au moins, ça ressemble à ta musique ! Tu vapotes, Baizley ? Pardon : tu "vapes"... TU VAPES HEIN, SALOPE ?! Goût cerise-pomme hein ? Pomme-cerise, pas vrai Baizley ?! HEIN MONSIEUR LE MUSICIEN MOCHE COMME SES POCHETTES, MONSIEUR LE TATOUEUR CRÉATEUR DE MOCHETTES ?!! Mais c'est un arôme artificiel dégueu, ça ! Sous la e-fumée, y a walou, Baizlou ! Ta zique pue le rien, le rien qui se maquille ! Tes pièces-montées sont remplies de polystyrène ! On veut des chouquettes, Baizlette ! Et de la crème pâtissière dans les chouquettes !!! Tu n'as plus de gâteaux magiques ? Pars ! Loin ! Y a des gens qui peuvent t'aider, là-bas ! Où ça donc mais facile, c'est tout droit ! Voilà c'est ça, tu marches tout droit ! Pendant trois bonnes heures, facile ! Et au dernier virage à gauche, y a une boutique de cigarettes électroniques : tu demandes des recharges goût inspiration !

note       Publiée le mercredi 16 novembre 2022

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Gold & Grey" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Gold & Grey".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Gold & Grey".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Gold & Grey".

GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Ah désolé, 'ai confondu avec AllMusic... hic...

Note donnée au disque :       
Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

1 sur 6, Graham. 1 sur 6.

Note donnée au disque :       
GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

Pas encore écouté mais 1/5, ça me paraît sévère quand même... Rien que pour la pochette, je mets déjà 2 boules.

Note donnée au disque :       
born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Ça balance pas mal à Paris