Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBaroness › Purple

Baroness › Purple

cd | 10 titres | 42:33 min

  • 1 Morningstar
  • 2 Shock Me
  • 3 Try To Disappear
  • 4 Kerosene
  • 5 Fugue
  • 6 Chlorine & Wine
  • 7 The Iron Bell
  • 8 Desperation Burns
  • 9 If I Have To Wake Up (Would You Stop The Rain?)
  • 10 Crossroads Of Infinity

line up

John Baizley (chant, guitare rythmique, guitare acoustique, cloches, glockenspiel, Wurlitzer), Pete Adams (guitare lead, guitare acoustique, chœurs), Nick Jost (basse, double basse, piano, synthétiseurs, chœurs sur "Chlorine & Wine"), Sebastian Thomson (batterie, chœurs sur "Chlorine & Wine")

chronique

Styles
rock
metal
pop
progressif
stoner
Styles personnels
kit music only

"Votre image est trop lourde. Veuillez la retoucher pour lui donner un poids inférieur à 25 Ko." ROGNTUDJU !!! Baizley, mmffff... c'est pas la première fois, Baizley, c'est pas la première fois ! T-t-t-t-t, Baizley ! Tu vois pas un peu comment tu nous casses les pieds-de-biche avec tes pochettes gloubiboulgo-gargantuesques qui glissent pas toute seules dans le petit trou carré du webzine, mh ? Tu vois pas sale petite tatoueuse instagrameuse que je choisirais pas pour décorer le côté intérieur du papier peint de mes chiottes, comment tu gonfles AVEC TES POCHETTES À LA CON CHARGÉES DE DÉTAILS INUTILES COMME UN PUTAIN DE CAHIER DE COLORIAGE POUR ADULTES ?! Et puis franchement, l'album dedans... Après le joli blockbuster Yellow/Green, retour à la case barbe, "musique à papa" bon marché ? Hup hup hup ? Barbant truc ! Pique-nique-douille ? Baronouille ! Les américains ont un mot suffisamment éloquent pour ça : "cringeworthy". Malaisant. En plus "cringeworthy", ça sonne comme ce skeud block-brouillon qui déboule tous drapeaux dehors, assuré de son effet mi-romantique mi-bourrin. "Cringeworthy"... Prononcez ça dans votre tête avec la bouche pleine de chouquettes : c'est un peu ça le rock pas profond de Purple. Baizley, c'est quoi ces guitares et ce chant qui tendent désespérément de fusionner gymnastique et gynécomastie ?! Banane ! Aaallô Baizley ?! AaaAAAALLÔÔÔÔÔÔ ?! Y a quelqu'un au bout du riff ???! C'est quoi ce skeud aussi utile que du shampooing pour un chauve ? Hé oh baizley, tu te décides ou bien ? Patator-stoner, rock déstructuré/boîtier cristal écrasé façon La Poste-hardcore, ou pop-metal pour jeunes gens bien dans leur peau ? Ta Baroness n'a pas réussi le doublé gagnant. C'est un peu rageant. Yellow & Green était un album élégant comparé à Purple. Faut le (ré)écouter, enfin le Yellow, vraiment : y a du baba au roness à qui n'en veut dans cette jolie tambouille jaune. Là, pour le pourpre/violet, on est dans la power pop à gros bras sans affect. Baroness, semblant hésiter entre la salle de sport et la plage, nous pompe l'Air max et nous les brise marine. Y a ce simili-tube de surfer chauve, déjà... Oh, pas que je sois choqué outre-mesure par ce "Shock me"... Juste, pas vraiment emporté par la vague. Baroness de Nice n'y met pas du sien non plus, hein. L'intro au synthé aurait été refusée par n'importe quel groupe de hair-metal, et le refrain remanié par le même, bien que ce morceau se pare sur sa seconde partie d'une saveur un chouia Thin Lizzy forcément agréable (qui d'ailleurs reviendra à la suite du disque, une ou deux fois furtivement, dans les solos). T'étais pas obligée, Baroness, mais soit... "Try to disappear" ? Là non. Tu mérites l'appellation Nickelback. Voire Nickel-Brokeback. Inutile de dire que ça va boiter sévère jusqu'au prochain bivouac, avec toutes ces fausses accroches, ces approches gauches, ces envolées qui retombent comme une barbe dans la soupe, et ces mélodies non plus en œufs battus, mais rebattues, qui ne montent plus en neiges éternelles comme sur Yellow mais finissent en Baro-névasse. Fiasco purple et simple. Comment ça le final mégalomane George Lucas-AOR de "Kerosene" ? Quoi, tu m'aguiches ? Tu t'adresses à mes penchants les plus FM ? Tu oses, Baizley ? Hein, "Fugue", et ses airs de break QOTSA/FNM au camping ? Tu sais qu't'es meugnonne toi ? Gné, "Chlorine & Whine" ? Beurk ! Les années 70 c'était mieux, Baronne, arrête-moi ta chienlit à baldaquin ! Quoi, "If I had to wake up" ? Mmmh, accroche, accroche ! Oula, j'aime ces cloches ! C'est presque beau ! Vas-y voir, Baro ? Allez, pousse, Baro, pousse !!! Oui tu peux y arriver, il vient, il vient il vient, l'album peut-être un peu magique, oui je vois sa tête ! Pffffffiiiiiut... bébé violacé, poubelle marron ! Pourquoi ne pas tenir sur deux albums d'affilée cet équilibre pop-metal ravissant, hein, dis, Baro ? Une baronne qui se prend pour une reine, en même temps... En fait tu gonfles Baro, de foirer comme ça avec le sourire vainqueur. Allez va, dégage avec tes nichons biéreux et ta gueule de cul, espèce de boloss.

note       Publiée le dimanche 1 septembre 2019

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

partagez 'Purple' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Purple"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Purple".

ajoutez une note sur : "Purple"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Purple".

ajoutez un commentaire sur : "Purple"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Purple".

Rastignac › lundi 9 septembre 2019 - 15:57  message privé !
avatar

Jamais compris ce groupe, ni aimé, et je le vois planer tout le temps depuis je ne sais quelle couleur. Je crois bien qu'il a été curator du Roadburn une année non ? Sinon, la première phrase de cette chronique : rah, pfiou, oui, bon dieu. 25 le chiffre magicazkouï

born to gulo › dimanche 1 septembre 2019 - 13:59  message privé !

Feu d'artifices au moins à la mesure de l'art Baizleyen. Je mets 5,5 boules à la chronique.

Note donnée au disque :       
dimegoat › dimanche 1 septembre 2019 - 12:32  message privé !

Il a un peu inondé le marché du stoner boursouflé et ses pochettes n'allègent pas la sauce.

(N°6) › dimanche 1 septembre 2019 - 12:05  message privé !
avatar

Suis-je le seul à trouver ces pochettes, comment dire, laides ?