Vous êtes ici › Les groupes / artistesBThe Black Veils › Blossom

The Black Veils › Blossom

cd • 10 titres

  • 1Blossom
  • 2Dance of the mice
  • 3The fall
  • 4Army of illusion (pt.1)
  • 5King of worms
  • 6Chrysalis
  • 7The tongue
  • 8Claws on the corn
  • 9A prayer
  • 10Out of the well

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Lotostudio, Ravenne, Italie

line up

Gregor Samsa (chant), Filippo Scalzo (basse), Mario d'Anelli (guitare, synthé, programmation)

Musiciens additionnels : Giuseppe Lo Bue (guitare additionnelle), Gianluca Lo Presti (synthé)

remarques

https://theblackveils.bandcamp.com/merch. Le titre 10 est un hommage à David Tibet

chronique

Qu’est-ce qui peut bien fleurir derrière un voile noir ? Il y a toujours quelque chose d’intéressant à dénicher derrière le contraste des mots, bien plus que dans les nuages de mots grotesques et enfantins que l’on nous sert aujourd’hui dans tout séminaire de ‘formation’ continue…Fleurir ? Bourgeons ? Des trois disques sortis à ce jour par les Italiens, c’est le titre le plus apaisé. Musicalement c’est une autre paire de manche. Si la scène sombre transalpine s’est distinguée dans la plupart des styles attendus (deathrock, goth rock, indus, new wave…), elle a toujours su le faire dans l’efficacité plus que dans l’esbroufe. The Black Veils oeuvrent dans un post punk émotionnel au sens le plus large permis par l’étiquette. Derrière les compos, on devine de la rage, des interrogations, de la tristesse, de l’espoir aussi, c’est pourquoi les musiciens varient les climats, passant volontiers de chansons pêchues aux guitares incisives (l’excellent ‘Blossom’) à des titres plus recueillis (‘Dance of the mice’) tout en variant ces axes, ainsi ‘The Fall’, certes dynamique mais retenu dans sa colère par un clavier new wave. Ce qui est certain, c’est que nous n’avons pas affaire à des artistes jouant la carte du frigide intellectuel; si la production est propre, on sent l’implication émotionnelle. Le chanteur n’hésite pas à se lâcher (‘Army of illusion’, le quasi punk ‘Out of the well’), sans tabou non plus face à la tristesse (‘Dance of the mice’, certains passages d’un ‘Chrysalis’ pourtant groovy as fuck), de même que ses comparses qui empruntent à bien des styles (punk, goth rock, post punk, noise pop…) pour offrir un jeu global varié évitant les chapelles trop fermées. Même la programmation de la boîte suit cette tendance avec une machine orientée tantôt quasi batterie tantôt synthétique dans une tradition très new wave. Les mélodies ne sont pas en restes, on ressent une écriture soignée avec de vrais tubes (‘Blossom’, ‘The longue’, ‘Chrysalis’, ‘The longue’). Pas complètement goth, plus que uniquement post punk, The Black Veils occupent des limbes entre deux, ce qui leur sied parfaitement. Au final, qu’est-ce qui fleurit derrière le voile noir ? Je répondrai par cette ligne de leur dernier opus: ‘Vous avez dit l’amour ? J’ai entendu la mort’. Toujours les contrastes. 4,5/6

note       Publiée le mercredi 17 novembre 2021

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Blossom".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Blossom".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Blossom".