Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXiu Xiu › Always

Xiu Xiu › Always

cd • 12 titres

  • 1Hi
  • 2Joey's song
  • 3Beauty towne
  • 4Honey-suckle
  • 5I luv abortion
  • 6The oldness
  • 7Chimney's afire (Mickensian suicide)
  • 8Gul mudin
  • 9Born to suffer
  • 10Factory girl
  • 11Smear the queen
  • 12Black drum machine

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

remarques

https://xiuxiu.bandcamp.com/

chronique

Certains artistes qualifiés d’extrêmes balancent des premiers albums de fou puis le reste de la discographie se dilue; d’autres au contraire démarrent de manière plus tranquille pour se radicaliser par la suite. Xiu Xiu n’appartiendraient plutôt à aucune catégorie, réalisant des grands écarts entre l’extrême et l’accessible au gré des humeurs. Toute proportion gardée. Si ‘Always’ sonne à priori plus ‘conventionnel’, que penser d’un disque démarrant sur ces paroles: ‘If you are wasting your life, say hi, if you are alone tonight, say hi, if you wish he should die, say hi, if there's a hole in your head, say hi, if you have a stitch in your wrist, say hi, if when you look at the sky it is black and shredded…’ ? Vous voyez le topo ? C’est un peu comme si les mecs de Depeche Mode époque ‘A broken frame’ étaient sortis boire un coup en laissant les partitions et les instruments allumés et que Trent Reznor qui passait par là avait voulu leur faire une blague en enregistrant rapidement l’album durant leur absence. Les structures sonnent moins alambiquées, plus ‘fluides’ (toujours prendre des gants quand on parle de Xiu Xiu) que sur d’autres disques mais elles n’en sont pas plus confortables pour autant, idem avec le traitement des sons. Ce projet est décidément unique, flirtant avec les codes de la minimal wave alors qu’il grouille de détails à en faire pâlir une fourmilière, traitant des pires perversions humaines mais avec une fragilité limite enfantine, peu enclin à faire danser sans y renoncer complètement, simple et ultra complexe à la fois. Drôles d’atmosphères, comme si de jeunes enfants laissés à eux-mêmes enfermés dans une chambre au sous-sol s’inventaient le monde d’après ce qu’ils en devinent par l’étroit soupirail en haut du mur d’où filtre un rai de lumière continu et des bruits de pas. Toujours est-il que même s’il n’est jamais aisé de deviner qui est victime ou bourreau et pourquoi dans l’univers de Xiu Xiu, ‘Always’ dégage quelque chose de profondément touchant par moment (‘Joey’s song’, ‘Hi’, ‘Honey-suckle’, ‘Gul mudin’, le triste 'The oldness'…) où le timbre fragile parfois jusqu’au ridicule de Jamie Stewart fait profondément mouche. Fragile jusqu’au ridicule mais flippant. Il y a quelque chose de pas naturel dans cette voix comme celle d’un enfant enfermé dans un corps d’adulte psychopathe ayant mal grandi. Une véritable marche de funambule sur une corde raide émotionnelle avec des tremblements dramatiques (‘Born to surfer’, ‘I luv abortion’ louchant franchement du côté de l’indus). Est-ce ce processus poussant le citoyen lambda à la fascination pour les serial killers ? ‘Always’ est une oeuvre fascinante, insaisissable, un univers à part dans l’univers de la musique et dans l’univers tout court. Une b.o. pour ‘Mullholland Drive’ écrite par un schizophrène tueur enfermé dans une cage dont il a lui-même jeté la clef.

note       Publiée le mercredi 15 septembre 2021

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Always".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Always".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Always".

Shelleyan › jeudi 16 septembre 2021 - 14:46 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

Je suis en plein dedans, une vraie passion, c'est un groupe réellement fascinant. Le souci, c'est que les albums sont souvent soit géniaux, soit complètement merdiques, il y a peu de demi-mesure me semble-t-il...Ca m'a beaucoup aidé de les découvrir sur scène aussi à l'époque.

Message édité le 16-09-2021 à 14:48 par Shelleyan

Note donnée au disque :       
saïmone › jeudi 16 septembre 2021 - 14:34 Envoyez un message privé àsaïmone
avatar

Tu viens de me donner envie de réessayer pour la 15e fois ce groupe