Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXiu Xiu › Ignore grief

Xiu Xiu › Ignore grief

cd • 10 titres

  • 1The real chaos cha cha cha
  • 2666 photos of nothing
  • 3Esquerita, Little Richard
  • 4Maybae baeby
  • 5Tarsier, tarsier, tarsier, tarsier
  • 6Bahrump
  • 7Border factory
  • 8Dracula parrot, moon moth
  • 9Brothel creeper
  • 10For M.

extraits vidéo

informations

https://xiuxiu.bandcamp.com/

line up

Jamie Stewart (voix, musique), Angela Seo (voix féminine, instruments), David Kendrick (musique)

chronique

Pédagogie inversée ? Il suffit que les critiques louent ‘Forget’ ou l’interprétation de Twin Peaks pour que le combo se rende plus inaccessible que jamais. ‘Girl with a basket fruit’ était franchement éprouvant mais avec celui-ci on descend de trois étages dans le glauque. J’y m’y sens pourtant très à l’aise ce qui en dit long sur ma santé mentale probablement… Sans parler de disque conceptuel, ‘Ignore grief’ s’inspire apparemment de traumatismes réels vécus par cinq gens de l’entourage de Jamie Stewart et s’articule autour de dix saynètes vécues par dix personnages en rupture avec une réalité bien trop dure à vivre. Spoiler: c’est l’aspect le plus expérimental de Xiu Xiu (en trio cette fois-ci avec l’adjonction du musicien Dave Sparks, un vieux briscard ayant même collaboré avec les Sparks, Devo) qui s’offre ici. Stewart en parle comme le disque des ‘moitiés’: il assure les voix de cinq titres, Angela Seo se chargeant des cinq autres, cinq compositions sont qualifiées d’’indus expérimental’, les autres de ‘musique classique expérimentale’, la moitié s’inspire de faits authentiques, le reste est imaginaire… Vous avez saisi le topo. Parler de chant serait présomptueux, on chuchote, on murmure, on tremble, on exorcise plus qu’on ne raconte, le tout sur des fonds sonores qui ont en commun une atmosphère glauque, claustrophobe, extrêmement noire. Pas un gramme de luminosité. Et pourtant, que c’est bon ! ‘Le terrible ‘Maybae Baeby' avec son indus rituel funèbre, grinçant, comme une araignée métallique se tordant avant d’avaler sa proie, ‘Tarsier, tarsier, tarsier, tarsier’ évoque quelque chose du Virgin Prunes de ‘New Form of Beauty’ avec ses nappes trop froides pour être claires, cette voix d’enfant recroquevillé sous le lit, les influences néoclassiques malmenées de ‘Dracula parrot, moon moth’ évoquant une version Meccano© de Einstürzende Neubauten, la tristesse poignante de ‘Pahrump’ parsemée de notes de saxophone folles comme des papillons attirés par leur mort-lumière, les cérémonies chamaniques métalliques bruitistes dans un soupirail trop bas (‘Brothel creeper’) et j’en passe sont les clous, les vis, d’une scène clairement pas destinée à toutes les oreilles. ‘Ignore grief’ divisera entre ceux (celles) qui n’y verront qu’une complaisance morbide et artistique et les autres qui comme moi seront fasciné(e)s par l’émotion humaine capable de subsister dans un tel cloaque. Car le titre me semble clair, ces personnages meurtris au delà de toute limite, en apparence brisés, terrassés, aussi fragiles et cabossés soient-ils trouvent l’énergie de s’inventer un refuge, une armure contre ce malheur trop affreux qui les frappe; contre toute apparence ne seraient-ils pas les forts ? ‘Ignore grief’ dans son obscurité affreusement malsaine n’est-il pas une ode à ce qui malgré tout palpite au fond de nous, cette lueur que l’on qualifie de ‘life wish’ ?

note       Publiée le dimanche 27 août 2023

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Ignore grief" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Ignore grief".

notes

Note moyenne        2 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Ignore grief".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Ignore grief".

Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
avatar

« J’y m’y sens pourtant très à l’aise ce qui en dit long sur ma santé mentale probablement ». Je me disais la même chose en ricanant tout seul toute à l’heure en écoutant ce disque.

E. Jumbo Envoyez un message privé àE. Jumbo

Ouais... bande-son poisseuse de cerveau de serial killer, peut-être encore meilleur que Prurient dans le genre.

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Vache, c'est sale.