Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesXXiu Xiu › Angel guts: Red classroom

Xiu Xiu › Angel guts: Red classroom

cd | 14 titres

  • 1 Angel guts
  • 2 Archie's fades
  • 3 Stupid in the dark
  • 4 Lawrence liquors
  • 5 Black dick
  • 6 New life immigration
  • 7 El naco
  • 8 Adult friends
  • 9 The sliver platter
  • 10 Bitter melon
  • 11 A knife in the sun
  • 12 Cinthya's unisex
  • 13 Botanica de Los Angeles
  • 14 Red classroom

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Elmwood, Nurse Studios, USA

line up

Jamies Stewart (chant, synthé, batterie électronique, samples, effets), Shayna Dunkelman (percussions), Thor Harris (percussions), Angela Seo (synthés)

chronique

Styles
electro
dark wave
indus
Styles personnels
l.a. by night (r.i.p.)

Ma découverte de Xiu Xiu (à prononcer ‘Chou chou’) repose sur le hasard et une sorte de faux quiproquo; en concert dans la bourgade voisine, ils étaient annoncés comme inspirés de Joy Division, Cure et Depeche Mode mais un rapide contrôle sur Youtube prouva que la réalité était loin d’être si simple. Quel projet déstabilisant ! Un concert génialissime et l’achat de ce que je considère comme leur meilleur album à ce jour (le neuvième quand même) ont balayé les derniers doutes. S’il est certain que Jamie Stewart a effectivement dû écouter Joy Division (d’où la chanson ‘Ian Curtis wishlist’), nul doute que Throbbing Gristle, Suicide ou Cabaret Voltaire comptent également dans ses influences. Baptisé d’après un film porno asiatique, ‘Angel guts: Red classroom’ a tout d’une descente aux enfers urbaine…Se pénétrant de la violence de son quartier de L.A., Jamie Stewart paraît y déambuler à la fois comme un spectateur dilettante et un prophète. Déstabilisant l’auditeur par son timbre de fausset sur le fil du rasoir, aux limites du ridicule et de la terreur, il développe des ambiances d’une tension froide et extrême qu’il ne relâche qu’au compte-goutte quand l’émotion est au bord de l’éclatement…Interlope, sale, sa musique explore une obscurité où dealers, membres de gang, cadavres de junkies, paumés, marginaux, traversent les rues adjacentes aux boulevards loin des regards de la société. Jouant l’alternance de mélodies et de dissonance, Stewart avance à tâtons dans cet univers claustrophobe crasseux, tissant grooves lugubres (le génial ‘Stupid in the dark’), manipulations grinçantes (un ‘Lawrence liquors’ aux frontières de la folie), synthés froids, rythmiques à la Suicide, samples terrifiants, abordant sans pudeur les thèmes de la mort, de la violence, du sexe (‘Black dick’, plutôt percutant dans sa prose ou un ‘Cinthya’s unisex’ pornographique). Cette confrontation à la douleur et la souffrance affecte Stewart le narrateur/chanteur dont la voix paraît parfois échapper à tout contrôle (‘El naco’) avant de se replier sur sa terreur et sa peine. Même la rythmique bossa nova de ‘Bitter melon’ ne dissipe pas un tel malaise tant la dépravation morbide (‘A knife in the sun’) qui hante ce disque demeure omniprésente. Il ne reste plus qu’à serrer son crucifix à s’en faire saigner les doigts et invoquer tous les saints pour rester en vie jusqu’au lever du soleil et se réfugier quelques heures derrière l’asile fragile de son appartement pourri qui, du coup, semble un vrai palace comparé à la merde des rues. Les titres sont courts, trop intenses pour durer au delà d'une certaine limite. Xiu Xiu n'est pas un groupe évident à aborder (j'en veux pour preuve le précédent album et ses reprises poussives de Nina Simone) alors autant commencer par leur chef-d'oeuvre.

note       Publiée le mercredi 7 janvier 2015

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Angel guts: Red classroom' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Angel guts: Red classroom"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Angel guts: Red classroom".

ajoutez une note sur : "Angel guts: Red classroom"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Angel guts: Red classroom".

ajoutez un commentaire sur : "Angel guts: Red classroom"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Angel guts: Red classroom".

Twilight › mardi 17 janvier 2017 - 23:57  message privé !
avatar

Je n'ai pas écouté 'Forget' mais le truc avec Xiu Xiu, c'est que si on ne les a pas vus sur scène, il faut bien choisir les albums car tous ne se valent pas. Certains sont même pénibles, d'autres au contraire sont géniaux.

Klarinetthor › mardi 17 janvier 2017 - 23:34  message privé !

j'ai encore essayé avec Forget que je vais vite essayer d'oublier; faut-il l'ecouter 100 fois pour que ca commence a "marcher"?

Klarinetthor › lundi 19 janvier 2015 - 22:40  message privé !

je ne comprends pas ce groupe, j'avais dejà essayé, essayé de ne pas etre peremptoire. Là ça ressemble à de la bouillie moderne aux influences diverses mais encore trop perceptibles. Ca sonne comme la bete estropiée issue de l'accouplement triste de portishead et d'irm.

Twilight › jeudi 8 janvier 2015 - 21:51  message privé !
avatar

Excellente ta définition, Dariev ! Tu trouves toujours les mots ! :0)

dariev stands › jeudi 8 janvier 2015 - 14:27  message privé !
avatar

Xiu Xiu sur guts, ça c'est cool. et courageux, vu que c'est pas facile de parler de ce groupe difficilement classable. Bizarrement Stewart m'a toujours fait penser à une sorte de version minimal wave (voire power electronics sur les bords tant sa musique peut avoir de sursaut violents, meme si c'est peu comparable) de ... Morrissey !