Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKampfar › Kampfar

Kampfar › Kampfar

3 titres - 18:41 min

  • 1/ Kampfar 8.58
  • 2/ Hymne 7.00
  • 3/ Hjemkomsten 2.34

enregistrement

Enregistré au X-Ray studio en Norvège entre novembre 1994 et Mai 1995.

remarques

Il s'agit de la réédition de la première démo de Kampfar sortie en 1995. Le troisième titre est un inédit.

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
viking black metal

Que voilà un bien bon E.P… pas étonnant de la part de Kampfar, mais quelle bonne surprise que cette réédition de la démo tape de 1995, augmentée par ailleurs d’un excellent inédit «Hjemkomsten», sans guitare mais avec vocaux, batterie, basse et surtout synthé… un morceau bien étrange, à la fois pesant par moments, mais aussi aérien et soyeux, et où l’on retrouve tout l’univers visuel de Kampfar, incarnée dans cette pochette, une nouvelle fois magnifique. «Hymne», que l’on retrouvera sur le premier album «Mellom… » est ici beaucoup plus brute dans le son, mais elle y gagne en sincérité, ce qui pour un morceau d’inspiration très viking ne fait jamais de mal. Le son noir et nocturne, la voix plus lointaine et plus hurlée et les appels guerriers le rendent plus hypnotique, plus incantatoire, plus maléfique incontestablement. Reste «Kampfar», la pièce forcément référence du groupe, début de guitares folk et claviers dansants, puis démarrage en trombe noire et true black. Des voix s’élèvent pour entonner un chœur un peu instable et lugubre, la batterie va vite et fort. Puis le morceau se développe sur 9 minutes. On sent sur ce titre l’influence du Satyricon de «Shadowthrone», avec, ici, la rage en plus. Les mélodies sont nombreuses, les claviers sobres mais présents, participant largement à la beauté globale du son, qui allie folk brillante et métallique, vocaux nocturnes, guitares saturées type Necrohell et batterie dans la cave. Le groupe montre déjà une bonne utilisation des structures, des enchaînements, des récurrences et gère très bien ses dynamiques. Le morceau nous emporte au long de ses harmonies prenantes, ses variations rythmiques, ses changements de lieux. L’ambiance est sombre, haineuse et mélodique, plus visuelle que jamais. Pas de doute, Kampfar est bon depuis le début.

note       Publiée le samedi 3 août 2002

partagez 'Kampfar' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Kampfar"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Kampfar".

ajoutez une note sur : "Kampfar"

Note moyenne :        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Kampfar".

ajoutez un commentaire sur : "Kampfar"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Kampfar".

JB › dimanche 4 août 2002 - 13:05  message privé !
Premier enregistrement et le style Kampfar est déjà en place. Dolk sait où il va et où il veut nous emmener, et on le suit sans problème vu la qualité de son art. C'est épique,violent,sombre, mais aussi mélodique et surtout beau. Du pur black-viking visuellement très riche. Le mini n'est pas très long et n'a que 3 titres mais il ne lasse absolument pas,si bien que je le remets souvent dans la platine,et ce toujours le même plaisir, sachant qu'un beau voyage dans les contrées norvégiennes m'attend. A noter la somptueuse pochette en parfait accord avec la musique.
Note donnée au disque :