Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCosmic Hoffmann › Best of Cosmic Hoffmann

Cosmic Hoffmann › Best of Cosmic Hoffmann

  • 2016 - AD Music, AD Music ‎– AD165CD (1 téléchargement internet)

cd | 9 titres | 74:43 min

  • 1 Howling Wolves [ 8:08]
  • 2 Shiva Connection [ 10:39]
  • 3 Hypnotic [ 5:08]
  • 4 Opera Mellotronique [ 7:51]
  • 5 The Call of Gullu [ 10:41]
  • 6 The Gate of Bihar [ 6:03]
  • 7 Sehr Mystisch [ 5:53]
  • 8 Spacewards [ 12:37]
  • 9 Crab Nebula [ 7:39]

enregistrement

Composé et enregistré par Klaus Hoffmann-Hook entre 1997 et 2012. Ré-édité en 2016 par le label AD Music

line up

Klaus Hoffmann-Hoock (Synthés, claviers, Mellotron, Memotron, guitare et effets)

remarques

On peut avoir des informations supplémentaires sur cet album, de même qu'entendre des extraits, en visitant le site web d'AD Music: https://www.admusicshop.com/product/best-of/

chronique

Styles
musique électronique
musique électronique berlin school
Styles personnels
rock cosmique et krautrock

Que ça fait du bien de réentendre la très belle musique de Cosmic Hoffmann, de Klaus Hoffmann-Hoock. Bien que ce brillant guitariste et synthétiste fondateur de Mind Over Matter soit un peu plus discret depuis la parution de Hypernova, album comprenant une collection de titres inédits paru en 2009, il demeure une figure toujours emblématique de la MÉ comme en font foi ses multiples collaborations et sa participation dans la création du Mellotron numérique, Memotron du label Manikin. Le label Anglais AD Music réédite les albums de Cosmic Hoffmann (7 au total) pour les besoins des plateformes de musique en continu. “Best Of” est une réédition, sans nouveau mixage, de la compilation Best of Cosmic Hoffmann paru en 2012 sur le label de Klaus Hoffmann-Hoock, Heart and Mind. Composé en 1997, "Howling Wolves" donne le ton avec un mouvement légèrement saccadé mais assez fluide avec ligne de séquences basses qui ondule paisiblement sous des nappes de synthé aux couleurs de Tangerine Dream dans Green Desert et des ululements de loups cosmiques. L'approche est plutôt vintage avec des tonalités très chaleureuses qui et de beaux solos de synthé qui roucoulent dans une masse de tonalités cosmicolectroniques. Les ambiances sont douces et les effets bordent un peu l'univers psychotronique des années 70. C'est un très bon titre issu du premier album de Cosmic Hoffmann, Beyond the Galaxy. "Shiva Connection" nous présente le côté très énergique de Cosmic Hoffmann avec une structure hyper saccadée qui défile comme un train à vive allure dans les paysages interstellaires. Autre titre et autre structure de rythme, "Hypnotic" change de tonalité avec un rythme animé par des percussions motoriques qui secouent un nid de séquences sautillant avec frayeur. Le synthé étend un mélange de charmes autant de flûte que de saxophone avec de belles harmonies, donnant ainsi une approche de transe tribale hypnotique à un titre qui atteint le but visé. "Opera Mellotronique" n'a pas vraiment besoin de présentation. C'est exactement ce que l'on souhaite entendre de ce maître du Mellotron. Beau et ambiant, ça s'écoute les yeux dans les étoiles. La finale est superbement enveloppante. De fines pulsations minimalistes dessinent le rythme légèrement pulsatoire mais résolument ambiant de "The Call of Gullu". Une avalanche de lignes de synthé s'enlacent et se déroulent en une nuée de cerceaux soniques d'où s'échappent solos et harmonies tous porteurs du sceau Krautrock Kosmik Musik. Toujours très confortable avec un Mellotron, Klaus Hoffmann-Hoock nous amène dans les sphères ténébreuses de la belle époque avec une belle structure flottante où voix et effets de nappes enveloppantes nous rappelle la sublime époque de Phaedra par Tangerine Dream. Si on aime le genre ambiant cosmique, "Spacewards" saura combler vos attentes avec une belle structure qui n'est pas loin de la période Phaedra mais dans une enveloppe plus cosmique. "Sehr Mystisch" flirte un peu avec la structure de "Howling Wolves" avec une structure ondulante et des chants de synthé assez perçants. L'effet du cosmos est toujours très présent. "Crab Nebula" conclut cette très représentative collection de Cosmic Hoffmann avec une structure qui dérive aussi confortablement que "Spacewards" où la douceur du Mellotron et la beauté des effets cosmicolectroniques sont aussi invitant que la douceur de Morphée. Il y a un peu de Vangelis dans ce titre pour les effets d'intensité qui font monter un peu l'adrénaline d'un dégusteur de tonalités cosmiques sur le bord de s'endormir. On avait perdu Klaus Hoffmann-Hoock un peu dans le brouillard depuis une couple d'années. Et cette initiative de remettre sur la mappe un pan de son immense carrière avec son projet Cosmic Hoffmann est tout à fait justifiée. C'est la meilleure façon la meilleure façon de partir à la découverte de ce brillant artiste avec ce “Best Of” qui décrit avec justesse les styles et les approches de cette figure iconique de la Krautrock Kosmik Musik.

note       Publiée le samedi 29 octobre 2016

partagez 'Best of Cosmic Hoffmann' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Best of Cosmic Hoffmann"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Best of Cosmic Hoffmann".

ajoutez une note sur : "Best of Cosmic Hoffmann"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Best of Cosmic Hoffmann".

ajoutez un commentaire sur : "Best of Cosmic Hoffmann"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Best of Cosmic Hoffmann".