Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGehenna / Blind to Faith › Gehenna / Blind to Faith

Gehenna / Blind to Faith › Gehenna / Blind to Faith

vinyl 33t • 4 titres • 12:26 min

  • Gehenna
  • 1Disciple in My Own Image03:19
  • 2Lord of the Witch03:38
  • Blind to Faith
  • 3R.J03:45
  • 4Icon01:44

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Pas d'informations sur l'enregistrement.

line up

Gehenna (us), Blind to Faith

remarques

Illustration par Szymon Siech.

chronique

Gehenna - Blind to Faith ; vieux versus jeunes, mais le même creuset : malfaisance et déchéance, hardcore punk remplacé à plus ou moins haute dose par du metal extrême de psychopathe comme un leucocyte qui bouffe un parasite… côté A Gehenna donc. Un titre qui commence comme la chute d’un pêcheur se faisant dévorer le bide par un bouc sur la pochette de « Hell Awaits » de Slayer… des solos, des riffs speed metal rendus malades par une production type je t’étouffe avec un oreiller… et cette voix qui arrive enfin comme dans une espèce de cauchemar, on se réveille en sueur, ouf ça va, on est bien dans notre lit. Bad trip d’entrée, un des titres les plus typés metal que j’ai pu écouter de ce groupe - ça se calme ensuite avec un morceau qui se veut un peu plus atmosphérique et lent mais toujours aussi glauque, avec toujours ce son de décharge sauvage et ces solos qui chialent au fond de la cave, notre Mike Cheese Apocalypse arrivant ensuite sur scène pour finir de crier/slamer désespérément le fond du dernier verre. Brrr. Alors, est-ce que les jeunes vont tenir le coup après cette entame qui met l’angoisse et le glauque en haut du panier ? Déjà un petit mot sur le groupe : beneluxien, proche du label Holy Terror et j’imagine proche même du domicile du Dwid, Blind to Faith nous joue du metal / hardcore qui ressemble beaucoup à du Ringworm, avec un son bien sale, et un featuring bien senti, bien doom hardcore de notre Stephen Bessac national dans une conclusion lente et pas cool. Pas cool du tout. C’est donc entrainant et haineux as fuuuuck, mais finalement encore bien loin du jusqu’au boutisme des vieux de Gehenna. Une face B donc assez prévisible dans le genre enfanté entre autres par Human Furnace, et une autre au-delà du réel, bruitiste, et recyclant toujours aussi bien la violence du black / thrash du point de vue de mecs plus hardcore que le plus hardcore de tes copains. J’attends donc aujourd’hui une anthologie de Gehenna, qui, à l’instar de tous ces mecs powerviolence, grindcore ou même black metal a sorti une tripotée d’EPs et de splits tous aussi croustillants les uns que les autres. Histoire de ne pas avoir à me relever toutes les deux minutes pour mettre un nouveau morceau de choix dans la machine à musique.

note       Publiée le lundi 4 juillet 2016

Dans le même esprit, Rastignac vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Gehenna / Blind to Faith".

notes

Note moyenne        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Gehenna / Blind to Faith".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Gehenna / Blind to Faith".

Klarinetthor › lundi 4 juillet 2016 - 16:22  message privé !

c'est perturbant, mais un peu vide la face Gehenna. Sans surprise cote blind to faith, un son un peu plus correct aurait ete le bienvenu - la voix est sympa, mais ce son de gratte et de batterie... je demande pas du Nails mais bon

Note donnée au disque :