Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesIInfectious Grooves › The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves

Infectious Grooves › The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves

cd | 16 titres | 44:43 min

  • 1 Punk It Up
  • 2 Therapy
  • 3 I Look Funny?
  • 4 Stop Funk'n With My Head
  • 5 I'm Gonna Be My King
  • 6 Closed Session
  • 7 Infectious Grooves
  • 8 Infectious Blues
  • 9 Monster Skank
  • 10 Back To The People
  • 11 Turn Your Head
  • 12 You Lie... And Yo Breath Stank
  • 13 Do The Sinister
  • 14 Mandatory Love Song
  • 15 Infecto Groovalistic
  • 16 Thanx But No Thanx

line up

Mike Muir (chant), Stephen Perkins (percussions, batterie), Robert Trujillo (basse), Adam Siegel (guitare)

Musiciens additionnels : Ozzy Osbourne (chant sur le refrain de "Therapy"), Rocky George (guitare), Dave Kushner (guitare), Scott Crago (percussions, batterie, congas)

chronique

Styles
funk
metal
heavy metal
fusion
Styles personnels
funk-metal

Une basse tournoie dans l'air et vient nous piquer, comme un moustique facétieux. Le gros bouton c'est l'effet Infectious Grooves, qui n'est autre que la version métalleuse et encore plus funky des Red Hot, ou juste la verson funk de Suicidal Tendencies, si vous vous en foutez des Red Hot, de toute manière vous ne perdrez rien au change hormis le fruité Frusciante. Et puis après tout qu'est-ce que Flea, sinon un Trujillo passé au sèche-linge ? Et qu'est-ce qu'Anthony Kiedis sinon un Mike Muir pour lycéennes (qu'il déflore dans ses lupanars officieux, certes, alors que Muir on l'imagine plus avec des femmes mûres, je sais pas pourquoi) ? Infectious Grooves, c'est le funk outrageusement bondissant, le funk des petits white, des petits blancs, des petits blancos, plus funky que le funk lui-même disent certains amateurs de funk-metal, car les amateurs de vrai funk fait par des vrais noirs (black music, you know...) pour que des caucasiens intellectualisent dessus, n'y goûtent hélas guère, préférant les plus traditionnelles, plus historiques - et bien souvent plus désuètes et ennuyeuses, admettons-le enfin, de grâce - symphonies des seventies, avec des histoires de politiques et tout, alors qu'une triquée funky se suffit à elle-même, et qu'administrée par des metalheads elle est d'un tout autre gabarit... Infectious Grooves, ça reste le produit de métalleux décontractés du slip et du spliff : Mike Muir ne se gêne donc pas pour faire de la grosse ballade en marcel-bandana comme sur How will I laught tomorrow. La classe pimp, la vraie. Ozzy ? Le fluet cocaïnomane est en guest, ouais, mais ils lui font chanter un seul mot sur le refrain de ce tube des 90's délicieusement couillon. Tout ce qui aurait pu ressembler à une parodie en goret des Red Hot finit en réalité par ressembler à une véritable punition qui leur est administrée. Héros débile et naze du groupe, la mascotte Sarsippius (l'espèce de reptile-amphibien dessiné sur les deux premières pochettes), déconnade très hip-hop dans l'esprit, se ballade entre les skits pour espérer chanter, wannabe rock star et boulet intégral. Mais elle se fait systématiquement refouler. Faut pas trop emmerder les gros bras en marcel quand ils jouent, Sarsi boy ! Viens plutôt de notre côté des enceintes, savourer ce gros son et sautiller dans tous les sens avec une seule idée en tête, jusqu'à en devenir envahissant, dangereux... Venice, Cité du Vice...

note       Publiée le samedi 30 mai 2015

partagez 'The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves".

ajoutez une note sur : "The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves".

ajoutez un commentaire sur : "The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Plague That Makes Your Booty Move...It's the Infectious Grooves".

Potters field › mardi 2 juin 2015 - 11:19  message privé !

jamais réussi à accrocher sur les suivants non plus. mais celui-ci, qu'est ce qu'il a tourné putain...

taliesin › dimanche 31 mai 2015 - 17:46  message privé !

Très cool ce premier album ! En revanche, je dois avouer que la suite me parait franchement inintéressante...

Note donnée au disque :       
Dun23 › samedi 30 mai 2015 - 19:54  message privé !

Maitre Raven, merci pour ces chros d'un de mes groupes fétiches. Je me souviens encore de la claquasse monstrueuse de la première écoute de ce skeud. C'est ce qui m'a amené à écouter ST.

Note donnée au disque :