Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSunburned Hand Of The Man › Jaybird

Sunburned Hand Of The Man › Jaybird

cd | 6 titres | 77:08 min

  • 1 Featherweight [7:16]
  • 2 The Jaybird [16:54]
  • 3 Soss, The Quilled Investigator [11:31]
  • 4 Eggshell Blues [18:32]
  • 5 Leaving the Nest [8:49]
  • 6 Too High to Fly no More [14:06]

enregistrement

Enregistré live en 2001 à Charlestown (1, 2, 6) et en 2000 à Somerville (3, 4, 5), Massachusetts.

line up

Bohill, Cooper, Franklin, Critter, Moloney, Orleans, Pontius, Cousin Rich, Robot Thomas, Tony Goddess

remarques

Le disque est un CD-r glissé dans une pochette en papier brun. L'image colorée au centre a été collée à la main.

chronique

Styles
psychédélique
rock alternatif
Styles personnels
groooos jam

Quelque chose de patibulaire se dégage de cette zone psychédélique… comme dans une jungle hostile. Peut être que ce cri qui débarque à 20 secondes à peine du départ, copie conforme du hurlement d’Iggy Pop au début de TV Eye y est pour quelque chose… Ce cri en fait, c’est une balise qui signale que je viens vraiment d’entrer dans la jungle, et pas pour y faire de la bronzette ou du stretching, non. Je débarque en territoire inconnu là. Une zone où la main de l’homme n’a jamais mis le pied, en quelque sorte. Les coups de machette dans la végétation qui pousse à vue d’œil se mêlent en rythme aux gouttes de sueur qui tombent de mon front. J’essaie de me rapprocher de cette bande de zigottos que je distingue au loin qui peinent à tenir leurs instruments, mais qui continuent à jouer toujours. Accrochés à une jam qui n’en finit pas de s’étendre, tant qu’il en restera un debout pour continuer à jouer, à tenir les autres éveillés. Et il y a ce cœur qui bat au fond. Ça résonne sous mes pieds, ça m’empêche de tenir en place, ça me fait avancer, continuellement. Cette voix qui crie toujours depuis si loin… ou alors si près… comment se fait il qu’elle résonne si fort dans ma tête ? Par moments, le palpitant se calme. Les brulures de cerveau s’estompent. Je peux même prendre le temps de me poser un peu, de m’arrêter pour comater sur les fleurs, je range la machette, et pousse les branchages à la main. Au détour d’une souche, je croise un vieil indien fatigué qui me tend son calumet. Lorsque le soir tombe, il vaut mieux s’allonger et attendre. Ça tombe bien, les autres là bas se sont calmés aussi. Le batteur tapotte ses toms maintenant, il a rangé ses baguettes. La chaleur est toujours là, mais ne brule plus la peau. C’est une lourdeur moite qui ralentit les mouvements. Des fois on se croirait au vietnam, mais sans Marlon Brando à éliminer… juste une errance sans but, une descente le long d’un fleuve imprégné de blues. J’aperçois l’indien de tout à l’heure, il danse et chante le long des rives, il a l’air en plein trip… Moi aussi je crois. Voilà que le groupe au loin se remet à jouer, la voix revient, encore plus en forme, je ne comprends toujours rien à ce qu’elle raconte. La caisse claire pète aux oreilles comme des coups de pétard. Ça commence à m’attaquer physiquement. Les basses consument mes oreilles lorsque le point de saturation final est atteint. Ils sont tout près maintenant, je peux les apercevoir. Je continue malgré l’état de mon corps… encore deux, trois arbres à passer. Ça y est je me trouve devant la scène… et au moment où je relève la tête, le dernier larsen tenu depuis trop longtemps s’arrête. Ils posent leurs instruments et descendent. "Hey ! T’es là Buck ? On t’avait perdu de vue… alors ce concert, t’as trouvé ça comment ?" - "euh…"

note       Publiée le jeudi 12 février 2015

Dans le même esprit, sergent_BUCK vous recommande...

partagez 'Jaybird' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Jaybird"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Jaybird".

ajoutez une note sur : "Jaybird"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jaybird".

ajoutez un commentaire sur : "Jaybird"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jaybird".

sergent_BUCK › jeudi 11 août 2016 - 02:42  message privé !
avatar

En pleine exploration de ce groupe ces jours ci (vacances oblige !)... mais Jaybird reste quand même dans le peloton de tête. Je rajoute un point pour la peine.
D'ailleurs, ils ont fait un bandcamp avec un bon paquet de leurs albums en écoute : https://sunburnedhandoftheman.bandc... ... Cool !

Horn Abboth : au passage, j'ai trouvé leur album 'A Taste of Never' un peu dans l'esprit Jaybird. chaudement recommandé !

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › vendredi 13 février 2015 - 01:48  message privé !

Y'en a d'autres dans le style de Jaybird. test Wedlock sorti en 2005, Wild Animal ou The Trickle Down Theory Of Lord Knows What sorti en 2003, sont bien perchés aussi.

Note donnée au disque :       
sergent_BUCK › jeudi 12 février 2015 - 22:09  message privé !
avatar

Oui c'est vrai qu'ils se sont surtout concentrés sur le coté freak folk totalement libre par la suite, si bien que je me demande si il y en a d'autres dans ce style jam band avec une formation rock "de base", la section rythmique bien à l'avant comme on l'aime. Y'en a tellement, j'ai à peine écouté 5% de leur discographie !

Pour l'objet, c'est pas grand chose non plus hein... juste un CD-r dans une simple pochette en papier... et le n° de catalogue griffonné à la main au stylo derrière. La version LP doit être plus classe, mais du coup l'album n'y est pas en entier

Note donnée au disque :       
Horn Abboth › jeudi 12 février 2015 - 16:38  message privé !

AAAARGGH !!! Je rêve de mettre la main dessus un jour ! Une belle rareté celui-ci et qui vaut largement son petit pesant de cacahuètes. Quand je les avais vu en concert, je voulais absolument qu'ils jouent des trucs dans ce genre là sauf que c'était un peux plus free et noise que cet excellent disque, donc petite déception mais content de les avoir vu au moins une fois, étant donné qu'ils passent jamais dans nos contrées.

Note donnée au disque :