Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEight Frozen Modules › The Abduction of Barry

Eight Frozen Modules › The Abduction of Barry

cd • 14 titres

  • 1In The Midst Of A Breakdown 1:54
  • 2Acute Episode 4:25
  • 3Electro-Convulsive Therapy Committee 4:01
  • 4The Arrival 1:14
  • 5No Solitude For The Patient 3:27
  • 6Lifestyle Drugs 4:01
  • 7Adversely Affected 2:21
  • 8Micro-Iconic Feature 4:43
  • 9An Undeniably Satanic Remark 4:49
  • 10My Tawdry Efforts Lurk Inside The Finger Of A Pusherman 4:15
  • 11Pay Attention To Barry 3:13
  • 12Datacasting 4:25
  • 13Organ For God 5:00
  • 14Learning To Socialize 4:30

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Ken Gibson

remarques

chronique

Dans la famille des musiciens électroniques talentueux et injustement méconnus, je demande Eight Frozen Modules. Assez proche de Venetian Snares période glitch (Winter in the bidon d'un serpent, Horse & Goat, etc) ou d'un Xanopticon moins fusillant, Kenneth James Gibson vrille, torsade et déchiquette les sons sur des rythmiques paradoxalement assez lentes, empruntant autant au Augmented Lines de Somatic Responses qu'à Gridlock et ses rejetons (Hecq et Ginormous en tête). On rentre dans un univers de haute précision où les seules accroches mélodiques sont souvent à dénicher au détour des torsions sonores abstraites aussi effervescentes qu'obsédantes, un peu comme chez Autechre dans son versant le plus abstrait. Au delà d'une certaine obsession pour la complexité tout semble pourtant se tenir fantastiquement, ce qui me fait encore dire que ce n'est pas tout de faire de la musique complexe, il faut encore que cela mène quelque part. On est englouti du début à la fin dans un maëlstrom psychoacoustique dont on peut pratiquement suivre les mouvements à l'oeil (sur 'Datacasting' notamment, avec ravalements et recrachements soudains des sons à travers le champ sonore) et dont la structure générale se maintient sur des beats lents et martelants dont certains renvoient à la power noise et d'autres au breakbeat le plus digitalisé, parfois ventilé sur quelques drones bienvenus. Le seul défaut que j'aurai à lui trouver est un certain manque de personnalité, les sons s'imbriquant tellement dans cette mouvance electronica convulsive qu'il me serait bien difficile de savoir exactement ce qui fait la "patte" Eight Frozen Modules par rapport à un autre, si ce n'est la terrifiante maîtrise de l'espace sonore et de l'équilibre entre chaos constant et rythmique relativement maintenue au sol. Qu'importe, dans le genre et en qualité de producteur, il se pose là.

note       Publiée le dimanche 27 janvier 2013

Dans le même esprit, Wotzenknecht vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Abduction of Barry".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Abduction of Barry".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Abduction of Barry".

M-Atom › mardi 10 mai 2016 - 11:39  message privé !

de cette electronica qui te vrille les neurones avec une précision chirurgicale ! un album souvent méconnu mais qui demandrait a l'être...connu !

Note donnée au disque :