Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDGitane Demone › The Reflecting Shadow

Gitane Demone › The Reflecting Shadow

cd • 9 titres

  • 1The star
  • 2Don't look for comfort
  • 3Hospital bed
  • 4The creep
  • 5Crush
  • 6Undressed for love
  • 7Dream child
  • 8There is a man
  • 9L'étoile

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Alone Production Studios, Saint-Quentin, France, pour la voix; Abstractise Studio, Los Angeles, Californie, USA, pour la musique

line up

Gitane Demone (chant), Jean-Paul Garnier (musique)

remarques

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
cabaret néoclassique grandiose

Stars of trash ? Non, Madame (car je n'aurai pas l'outrecuidance de vous tutoyer), ça c'était il y a longtemps, maintenant l'Etoile c'est vous, la vraie, celle qui mérite sa place au plus noble point du firmament. Ce n'est pas comme si nous devions être surpris, voilà tant d'albums que vous titillez la beauté qu'il fallait bien s'attendre à ce que vous nous offriez un jour votre chef-d'oeuvre mais tout de même, quand ça arrive, le coup au coeur et à l'âme n'en est pas moins violent...Vous êtes la reine de votre propre cabaret, la maîtresse du château, jamais votre chant n'a été si juste, si puissant, si intense, jamais les orchestrations n'ont été si adaptées à servir les diverses nuances de votre extraordinaire timbre. Lorsque vous interprétez 'The Star', c'est l'esprit de Nico que vous invoquez, à ceci près que votre voix est libre, s'élève vers le ciel, se renforce des battements de votre coeur; sur 'Hospital bed', 'The creep', c'est toute la noirceur de vos débuts dans Christian Death que l'on retrouve, sauf que cette fois-ci c'est votre expérience à vous qui mène la danse et que les comparaisons, vous n'en avez nul besoin. L'instrumentation néoclassique mêlée de touches cabaret vous permet en plus de renouveler votre style, de nous surprendre encore, de renforcer l'effet dramatique, hanté, de votre performance. Les mots me manquent, chaque chanson de cet album est parfaite, une rose de plus dans un bouquet dont l'éclat paraît ne devoir jamais se ternir. D'où tirez-vous ces mélodies qui nous vrillent l'âme ? Quel est votre secret pour inspirer ainsi les musiciens qui ont travaillé avec vous (et pas des moindres puisqu'outre les splendides arrangements signés Jean-Paul Garnier, ce sont tout de même Jacquy Bitch, Federico Iovino de Popoï Sdioh et Pascal Carcel des Brotherhood of Pagans qui ont travaillé à l'enregistrement et au mixage de cet album) ? Sincèrement, combien d'entre nous ont eu la chance de verser une larme à l'écoute d'une musique ? Dieu sait que votre art m'a toujours touché mais quand je vous ai entendu interpréter cette version jazzy de 'Flowers' dans un petit bar de Zürich, Suisse, là, j'en ai eu les yeux humides. Ce n'était rien pourtant en comparaison de ce qui m'attendait à l'écoute de ce disque, vous êtes une grande, Madame.

note       Publiée le mardi 17 septembre 2013

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "The Reflecting Shadow".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "The Reflecting Shadow".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "The Reflecting Shadow".

Dioneo › jeudi 23 janvier 2020 - 12:44  message privé !
avatar

Je ne connais pas du tout les autres Gitane Demone (et il me reste de toute façon beaucoup à découvrir des scènes deathrock et conséquences - à commencer par Christian Death, LA BASE, que je n'ai que survolé jusque là, en accrochant pourtant bien) mais... Bel album oui ! Plus que de Lydia Lunch époque Queen of Siam, finalment (à qui j'aurais spontanément pensé aux premières notes), je trouve qu'on est proche là d'une Marianne Faithful transportée dans un cabaret à synthés et boîtes à rythme, voire de la Diamanda Galas période bleue, par moments. On sent bien l'amour pas superficiel des musiques américaines vieilles à l'histoire, aux histoires pas sereines - blues, jazz, évidemment, avec tout ce que ça trimbale de folklore au sens pas péjoratif du tout - bouts de trucs plus anciens ramenés/coupé d'Europe, biographies accidentées avec des parts manquantes, des manques et des coupures mis en exergue... Chouette découverte (merci au Zug sur ce coup là encore). Et qui va décidément m'inciter à creuser tout ça (sa disco à elle, Christian Death donc, les groupes et projets autour...).

Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › vendredi 9 septembre 2016 - 18:22  message privé !
avatar

Ouh là, de loin sur la pochette, j'ai cru lire Gilles Deleuze...

Dead26 › dimanche 4 janvier 2015 - 16:01  message privé !

Magnifique, sombre, sensuel et envoûtant. Cet album c'est la classe !

Note donnée au disque :       
Twilight › dimanche 13 avril 2014 - 17:20  message privé !  Twilight est en ligne !
avatar

Je ne m'en lasse pas. Le meilleur Gitane Demone, un disque majeur !