Vous êtes ici › Les groupes / artistesØ › Kantamoinen

Ø › Kantamoinen

cd • 16 titres

  • 1Galaksit / Galaxies 2:51
  • 2Miekkakala / Swordfish 4:38
  • 3Antenni-muurahais / Antenna-ant 1:12
  • 4Äänikuva / Sound Picture 5:56
  • 5Kesämaa / Summerland 5:10
  • 6Näkinkengät / Shells 3:05
  • 7Kertomus kaukomailta / Tale from Farawaylands 1:34
  • 8Aallonmurtaja / Breakwave 2:08
  • 9Poseidon 1:51
  • 10Monneista viimeinen / Last of Catfishes 5:33
  • 11Talven henki / Winter Spirit 2:35
  • 12Aurinkokala / Sunfish 4:40
  • 13Tuulessa / In Wind 2:23
  • 14Yöhalla / Night Frost 2:43
  • 15Ensimmäinen valo / First Light 1:25
  • 16Kotiin / To Home 3:48

informations

Barcelone, Vienne & Berlin 1999-2004.

chronique

L'accueil réservé à Kantamoinen fut un peu mitigé, et à bien le réécouter il y a moyen de comprendre pourquoi. Enregistré sur une période de cinq ans, il fourmille d'idées, principalement tournées vers les textures et les timbres et donc chiche en rythmes, et en livre tout de même seize d'une traite. Projet ambitieux, donc, que de garder l'attention de l'auditeur sur autant de petits instants sonores minimalistes, tous délicats fussent-ils. On se croirait dans un univers post-Incunabula où les mélodies abstraites d'Autechre rencontrent les champs électriques de Pan Sonic ; mais au lieu d'en observer les rutilantes fleurs, on irait capturer un peu trop tôt les bourgeons et chatons qui se déploient au petit matin, sous la rosée. Tout est ici encore si subtil et méticuleux, depuis le jeu mélodique de 'Antenni-Muurahais', la mélodie finale du si Incunabula-esque 'Äänikuva' ou le dernier titre, touchant dans sa simplicité mélodie et très finnois dans son essence. Il y a même deux titres qui donnent à entendre les percussions d'Oleva, à savoir 'Miekkakala' et 'Aurinkokala'. Si tout cela est bien beau, c'est le reste qui me gêne un peu plus. Perdu entre des expérimentations post-rock de calme saturation de drones et des ambiances lo-fi qui peuvent rappeller les bandes-son de Silent Hill ('Yöhalla'), c'est bien là que l'on décroche, en se disant que cette myriade d'idées aurait gagnée à être un peu plus que cela. C'est maîtrisé, certes, mais au regard d'une discographie aussi impeccable, Kantamoinen reste clairement un cran en dessous.

note       Publiée le lundi 27 août 2012

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Kantamoinen" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Kantamoinen".

    notes

    Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

    Connectez-vous ajouter une note sur "Kantamoinen".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Kantamoinen".