Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCrash Worship › Asesinos

Crash Worship › Asesinos

cd • 13 titres

  • 1Starring 4:00
  • 2Catatonic Dance 6:20
  • 310000 Things 2:37
  • 4Flow 5:19
  • 5Dagaz 7:04
  • 6Sendero Luminoso 4:09
  • 7Blood-Birth 5:38
  • 8Ge Rouge 5:31
  • 9Dischordia 3:49
  • 10Pillar Of Fire 4:20
  • 11Bhairava 6:13
  • 12Shadow Weapon 3:45
  • 13Phoenix Ixtasis (C.R.A.S.H.) 11:49

enregistrement

1987-1989

line up

Chris Frye, Domingo De Santa Clara, JXL, Jeff Mattson, Madame Surah, Markus Wolff, Nadia Hagen, Simon Cheffins, Steve Griffin, Trudi, Zoli Zambori

remarques

Compilation de titres K7 et singles.
Réédité en 1995 par ROIR avec une pochette différente.

chronique

Cela a de quoi surprendre à posteriori mais Crash Worship était à l'origine un groupe exclusivement destiné au studio et nullement à la performance. Le temps d'enregistrer quelques sorties, le collectif de percussionnistes finira par saisir la puissance que l'expérience directe peut dégager, et Asesinos retrace ce parcours en compilant des titres issus des premières K7 et singles vinyle, avec leurs premiers enregistrements live. Le travail faussement primitif à base de peaux et des textures métalliques baigne dans un anonymat plutôt pertinent car il s'inscrit, comme chez A.B.G.S. ou Z'ev, dans la recherche d'une Source (sans doute plus mythologique qu'historique) dans laquelle les premiers éléments du Son se mélangeaient encore à ceuxde la Religion. Le groupe aura beau s'en détacher par la suite, son mysticisme latent brille ici d'une lueur toute particulière. Ce ne sont bien sûr que des impressions qu inous frôlent ou nous embrassent quand elles ne nous font pas violence par leurs excès soudain de testostérone ('Flow', 'Ge Rouge'). On sent, de manière évidente, la pression chtonienne graduellement monter au fil des titres qui peinent à retenir cette fameuse énergie autour de laquelle la réputation du groupe se fondera. Elle explose joyeusement sur l'insolent 'Ixtasis', pure inversion des premiers titres tout en retenue. Si Crash Worship ne s'était pas échappé de sa forme première nul doute qu'il serait resté à l'état de curiosité pour collectionneurs de K7 mais à force de chercher la Source ils ont fini par trouver la Vie, et en devenant canaliseur orgiaque ils ont permis au public de s'y abreuver par des rituels transgenres devenus légendaires depuis lors.

note       Publiée le samedi 9 juin 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Asesinos".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Asesinos".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Asesinos".