Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKernel › D.R.

Kernel › D.R.

cd • 2 titres

  • 1Dust Reconstruction42:05
  • 2Drowning Report32:24

line up

Kasper T. Toeplitz, Eryck Abecassis, Wilfried Wendling

remarques

Dust Reconstruction composé par Kasper Toeplitz, Drowning Report par Eryck Abecassis

chronique

Après les éprouvantes abstractions qu'étaient Kernel #2 et The Deep, Kernel se plonge dans quelque chose de plus élémental et tactile ne serait-ce que par les titres mais aussi et surtout par les ondes, un tantinet plus organiques que ce à quoi le groupe nous avait habitués. Nous sommes bien évidemment dans des territoires déjà balisés entre les drones d'Eliane Radigue et des plongées vertigineuses de Iannis Xenakis aux frontières de ce que le son peut produire comme construction mentale et physiologique mais sans prétendre à démonter cette syntaxe Kernel l'exploite plutôt au maximum et construit sa dynamique propre par un jeu de tensions internes - qu'elle soit temporelle ou spatialisée en fonction des éléments sonores – très vivant et prenant. Le premier titre 'Dust Reconstruction' nous emmène au plus près des colloïdes et des micro-évènements terrestres, d'abord par un souffle progressif accumulant diverses strates granuleuses puis dans une lente et fascinante dérive au plus près du vide mais avec une tension latente toujours intense (souvenez-vous de cette petite ligne rouge...). Les choses bougent lentement mais incessament, croissent et décroissent avec une extrème précision. Le souffle coupé, on regarde le coeur de la matière crépiter au gré des interactions... Jusqu'à un balayage soudain, à mi-chemin du morceau, qui envoie tout valdinguer dans les flammes par une bourrasque bruitiste aussi inattendue que, finalement, salutaire. La seconde partie, plus noire (carbonisée ?), fait hurler d'étranges vrilles métalliques distordues dans un paysage sonore menaçant avant de repartir très lentement dans une ambiance ineffable, "à la frontière entre science et superstition"... Mais D.R. c'est aussi 'Drowning Report', le second titre et premier composé par un autre membre que Kasper Toeplitz, en l'occurence Eryck Abecassis ; à mon goût beaucoup moins mémorable car plus décousu entre noise abstraite, minimalisme, éléments disparates et assaut soudains à la granulation pas toujours subtile. Pris un par un les éléments sonores sont intéressants mais on peine à trouver une logique dans l'assemblage qui veut nous emporter partout à la fois, sentiment renforcé par contraste avec la ligne de conduite limpide du premier titre et ce ne sont pas des eaux dans lesquelles on revient souvent se noyer malgré une mi-section positivement mouvementée. D.R. pour moi c'est donc surtout 'Dust Reconstruction' et un très beau travail sur les dynamiques de compositions qui se saisissent précisément sans avoir à les comprendre.

note       Publiée le mardi 3 avril 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "D.R.".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "D.R.".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "D.R.".