Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSleeping Dogs Wake › Under the stars

Sleeping Dogs Wake › Under the stars

cd | 10 titres

  • 1 Under the stars
  • 2 Crows
  • 3 Snakedance
  • 4 Prescelly
  • 5 Spiderbilly
  • 6 The wheel
  • 7 Spring is a songebird cascading into a summer of dreams
  • 8 The jaldi
  • 9 Monkey
  • 10 Radio Canine

line up

Karin Sherret (chant, batterie), Robert Wilcoks (guitare, chant, programmation), Jens Langkniv (basse, programmation)

chronique

Les meilleures choses ont une fin, avec 'Under the stars', les Sleeping Dogs Wake nous livrent leur dernier album. C'est bien. Ah bon ? Oui, certains groupes savent s'arrêter à temps et nos Anglais font partie de ceux-là, non pas que ce dernier essai soit mauvais, au contraire, mais à l'analyse de leur discographie, on saisit une logique d'évolution qui aurait pu s'arrêter au magnifique 'Sugar kisses'. Vraiment ? Pas tout à fait en réalité car cela aurait été admettre une certaine banalité, celle du combo brut qui glisse vers une musique plus sensible et raffinée, or les Sleeping Dogs Wake ne sont pas une formation banale et 'Under the stars' leur permet de le démontrer. Ce disque, sans renouer entièrement avec les ambiances de 'Threnody' ou 'Understanding' s'en rapproche pourtant. Le ton général est moins heavenly et plus sombre, sans retourner à la violence organique; il se dévoile comme une sorte de condensé des possibilités du groupe. La voix de Karin est toujours aussi magnifique et s'offre encore quelques belles incursions heavenly ('Prescelly'); d'autres titres sont plus pêchus ('Spiderbilly', 'Under the stars', Monkey'), sans compter quelques preuves que le trio peut explorer encore de nouvelles voies, ainsi un 'The wheel', inquiétant, ambient, tout en nappes avec la touche hypnotique de sa percussion en boucle, ou 'Spring is a songbird cascading into a summer of dreams' sonnant comme une forme de cabaret jazzy un brin discordante...Je ne puis ne pas mentionner le beau et oriental 'The jaldi' ou 'Monkey' qui surprend par son côté limite psychobilly niveau arrangements (pas sonorités)...Petit plaisir que s'offre le groupe ? Possible, considérez l'humour de la pochette, toujours est-il que ce cinquième opus achève de brillante façon une carrière sans faiblesse.

note       Publiée le vendredi 15 mai 2009

partagez 'Under the stars' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Under the stars"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Under the stars".

ajoutez une note sur : "Under the stars"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Under the stars".

ajoutez un commentaire sur : "Under the stars"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Under the stars".