Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesJJohn ZornThe crucible › Vos commentaires

John Zorn › The crucible

vos commentaires

résultats 1 à 11 sur un total de 11

John Zorn - The crucible
punksportif › mardi 22 mars 2011 - 20:38  message privé !

Le titre avec Ribot est certainement un délire studio, je suis presque certain que Zorn ne l'avais pas écrit/composé ainsi. Ca change un peu du registre Moonchild habituel. Ribot parait plus legitime sur Ipissimus, c'est vrai...

John Zorn - The crucible
Aiwass › lundi 17 janvier 2011 - 13:04  message privé !

Parce qu'on peut pas être pourri et propre ? Je l'ignorais... admettons que tu passes à tous les produits anti-bactériens imaginables un sandwich pourri ayant séjourné trop longtemps dans ton frigo, il restera pourri après, non ?

John Zorn - The crucible
Coltranophile › lundi 17 janvier 2011 - 12:50  message privé !

S'il était sale, je serais d'accord sur le fait qu'il est rock'n'roll. Mais ça je trouve pas trop justement (ou pas assez en tout cas pour que j'invite à danser ma grosse). Alors disons qu'il est proprement mauvais.

Note donnée au disque :       
John Zorn - The crucible
dariev stands › lundi 17 janvier 2011 - 12:29  message privé !
avatar

objection votre honneur : il peut pas être proprement pourri, si il est pourri, il est sale. Il est rock'n'roll ce titre je trouve mais bon c'est vrai qu'il tranche pas mal avec le reste du disque, bizarre pour Zorn, habitué des albums à une idée (où homogène si vous préférez la langue de bois).

John Zorn - The crucible
Coltranophile › lundi 17 janvier 2011 - 10:57  message privé !

Comme dans mon contrat il n'est écrit nul part que je suis obligé de cracher dans la soupe, je peux avouer sans gêne que je trouve cet album bien bon (sans parler d'une quelconque comparaison avec "Moonchild"). Baron redevient Baron,la section d'un coup sonne vraiment très bien, Dunn s'en trouve bien plus bondissant et j'avoue que le jeu de Zorn me plaît assez bien que la sensation qu'il a tout emprunté à d'autres reste forte (je ne l'avais pas en fait entendu depuis un certain temps et son son est devenu vraiment rond dans les registres graves et mediums, e très précis dans les aigus-il sonne presque comme un ténor et il a clairement écouté un paquet de sax des années 70, son jeu s'est "spiritualisé", on pense entendre un Billy Harper ou un John Handy par moments). Patton reste le gros point noir, sauf quand il est drivé par Zorn où ça passe mieux. Mais ses prestations vocales sont parmi les plus insupportables depuis Yoko Ono, c'est pour dire (elle aussi arrivait à flinguer sa propre musique-qui pourtant recelait pas mal de bonnes choses). L'autre souci, c'est la présence de deux morceaux merdiques au possible: l'espèce de "Black Dog" proprement pourri pour lequel on a fait venir ce pauvre Ribot et l'affreux "Witchfinder". Mais dans l'ensemble, on prend du plaisir ici.

Note donnée au disque :       
John Zorn - The crucible
Sigur_Langföl › lundi 11 octobre 2010 - 13:31  message privé !

Tu veux parler de Mad Men, je suppose

Note donnée au disque :       
John Zorn - The crucible
heirophant › dimanche 10 octobre 2010 - 21:14  message privé !

Aussi jouissif qu'un diner d'affaires.

Note donnée au disque :       
John Zorn - The crucible
The Gloth › mercredi 6 octobre 2010 - 11:11  message privé !

Tout bon !

Note donnée au disque :       
John Zorn - The crucible
Seb de Super › lundi 27 septembre 2010 - 19:00  message privé !

C'est même une pentalogie avec Ipsissimus qui sort bientôt avec le même quintet.

Note donnée au disque :       
John Zorn - The crucible
born to gulo › lundi 27 septembre 2010 - 18:12  message privé !

accrocheur ? oui ; cru ? oui ; enfin un disque réussi ? oui !

Note donnée au disque :