Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAcid King › III

Acid King › III

cd • 7 titres • 46:32 min

  • 12 Wheel Nation05:23
  • 2Heavy Load07:10
  • 3Bad Vision03:52
  • 4War of the Mind11:57
  • 5Into the Ground04:32
  • 6On to Everafter06:19
  • 7Sunshine and Sorrow07:19

informations

Produit par Acid King et Billy Anderson. Enregistré, mixé par Billy Anderson assisté de Vadim Canby à la Groove Room. Mixé à Take Root et Room 5 Recording. Masterisé par Chris Gooseman à Solid Sound.

Sorti en CD, vinyle. Illustration (photographie) par Jim Thompson.

line up

Lori S (guitare, voix), Guy Pinhas (basse), Joey Osbourne (batterie)

chronique

Acid King n'a jamais été aussi tubesque que sur ce III. C'est simple, écouté à fond, on se dit qu'on aurait pu avoir l'album de l'année Skyrock mais avant qu'ils ne soient "premier sur le rap", et qu'ils étaient encore la radio où il y avait "plus de tubes, moins de pub". Mais on n'est pas en 1993, on est toujours dans la Nation des Deux Roues, malgré toute la ronchonnade possible des automobilistes... "ode à la vie" sur la route que cet album, "ode à la poésie" du goudron, cet album est beau comme un camion rutilant, aussi brillant et cool que du chrome éclairé par le feu d'un chalumeau destiné à pimper le bahut du tonton au regard un peu méchant. C'est l'Amérique comme je me la fantasme, bourrue, illégale un jour sur deux, pas digne de confiance, les grands espaces achevant de distiller cette sensation de solitude ou de pleine puissance dans un cosmos qui n'en a rien à faire des drogues et des gros riffs de rhinocéros laineux ! Car en plus de vous coller des mélodies dans la tronche comme un Chantal Goya de 1978, la production va vous caresser dans le sens du poil si vous écoutez ça à fond, et vous l'écouterez à fond cet album pour agrémenter les rayons de soleil d'un automne qui n'en a que le nom ou cette lassitude due à tous ces kilomètres avalés pour consommer et produire. Que reste-t-il donc à dire, que reste-t-il de nos amours quand on s'est envoyé un album pareil, et, dans mon cas, quand cet album est le premier, celui de la découverte d'Acid King et finalement de toute cette scène "néo chrome soixante-dix parano, gros riffs à deux de tension pour agrémenter nos séances de... relaxation" ? Eh bien on écoute encore plus de musique musquée, basse, grave, sombre, enflammée, mais aussi et surtout d'une coolitude à toute épreuve. Je mettrais bien la note maximale, mais vu que je ne l'ai pas mise pour Busse Woods qui est grandiose ben... je vais lui mettre la note maximale. Un de leur grands albums ! Peut-être leur dernier grand album ?

note       Publiée le vendredi 11 novembre 2022

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "III" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "III".

    notes

    Note moyenne        7 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "III".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "III".

    dariev stands Envoyez un message privé àdariev stands
    avatar

    J'ai fini par m'en lasser, de celui-là, il faudrait que je re-checke Busse Woods (dont je viens seulement de capter l'hommage de la pochette....) pour voir si je ne me suis pas lassé du groupe carrément...

    Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
    avatar

    Je crois que ce commentaire répondait à celui - il est vrai à la limite de l'appel aux armes, à la sédition, à la Révolution - de nicola juste avant, non, plutôt qu'à la chro elle-même ?

    Message édité le 14-11-2022 à 13:20 par dioneo

    Rastignac Envoyez un message privé àRastignac
    avatar

    ah bon?

    Note donnée au disque :       
    kama Envoyez un message privé àkama

    Ca dénonce par ici dites donc !

    Note donnée au disque :       
    nicola Envoyez un message privé ànicola

    Eh ouais, Skyrock devrait s’appeler maintenant Skyrap.