Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSpear Of Longinus › TYONS

Spear Of Longinus › TYONS

10 titres - 31:19 min

  • 1. N.W.O.
  • 2. Nebularsia
  • 3. Volcanic Winter
  • 4. The Sine of Satan is 56
  • 5. Shiva Dancing
  • 6. The Piano Concerto #9
  • 7. Baggy Black (not so blue)
  • 8. Stuka Song
  • 9. Rommel
  • 10. Interlude

line up

Camazotz (chant,guitare) Griffiths (batterie) Hugh (basse)

remarques

La présence de Spear of Longinus sur ce site ne signifie en aucun cas l'adhésion, même partielle, de la rédaction de Guts of Darkness aux idées véhiculées par le groupe.
version lp uniquement à ce jour limitée à 888 copies

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
inclassable/omni

Voici le deuxième joyau de la discographie de ce groupe de Brisbane, Australie: Spear of Longinus. TYONS pour The Yoga Of National Socialism, on l'a dit précédemment dans la chronique de "Domni Satnasi", le groupe a une orientation politique qui ne nous intéresse pas du point de vue de cette chronique qui s'attache avant tout à la création artistique proposée ici sous forme de musique. Changement de cap comparé à l'album précédent, nous avons ici droit à un hybride assez étrange entre black et thrash avec une âme carrément punk, aussi bien dans les riffs simplistes, minimalistes mais accrocheurs à souhait que dans les textes, notamment le premier titre "NWO", véritable pamphlet anti-mondialisation ("NWO,gonna screw you, NWO ,fukk you"), introduit par un passage du mythique Conan le Barbare. NWO signifie le nouvel ordre mondial et plus généralement la globalisation. La suite de l'album au niveau textuel se veut beaucoup plus ésotérique. Dans les sonorités également, un album beaucoup plus punk, le premier titre toujours en tête, le même riff répété tout le long, une virulence poussé à l'extrême, un groupe dévoré par la rage. Je dois affirmer ma préférence pour cet album sur toute la discographie de Spear of Longinus car il est à mes yeux le plus personnel, aucun autre groupe ne pratique ce style, qui est d'ailleurs lui-même indéfinissable. Ce disque est un Objet Musical Non Identifié et apporte un grande bouffée d'air frais dans une scène qui tend à se répéter. Cet album devait à l'origine être plus long et s'appeler "TYONS and the Swastyka Lotus", mais le groupe n'ayant pu enregistrer à temps les derniers titres qui composaient la seconde partie, il a été décidé de les sortir séparément, cependant les nouvelles productions se faisant difficiles pour ce groupe, la deuxième partie originellement prévue pour l'année 2005 est repoussée à une date inconnue et pour des raisons inconnues (il devait/doit sortir en co-production entre Vinland Winds Records et le label italien Storms of Steel). A noter également que ce TYONS est pour le moment uniquement disponible en lp (limité à 888 copies,dont 222 sur vinyl rouge,magnifique au passage) bien qu'il y avait des projets pour sortir également une version cd, encore une fois des obstacles obscurs en ont décidé autrement pour le moment. Cet album est assez difficile d'accès, ca surprend aux premières écoutes, surtout quand on n'est pas habitué à ce style, puis on ne peut plus s'en passer assez rapidement. Il vaut mieux commencer par les albums précédents du groupe, laisser mûrir tout ça, et aborder ce bijou brut et pur. LE chef d'oeuvre du groupe. En espérant que la seconde partie, si elle sort un jour, soit aussi bonne. Meilleure, cela risque d'être difficile. "Beware ye of the flesh For the afterlife cometh... Like a snake who sloughs his skin. Like the forgotten dream upon awakening."

note       Publiée le lundi 20 février 2006

partagez 'TYONS' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "TYONS"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "TYONS".

ajoutez une note sur : "TYONS"

Note moyenne :        9 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "TYONS".

ajoutez un commentaire sur : "TYONS"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "TYONS".

Demonaz Vikernes › mardi 20 mars 2018 - 10:42  message privé !

Album assez décalé par rapport aux début du groupe. J'aime beaucoup la première moitié de l'album, bien efficace (mais pas autant que sur l'EP "Blood of the Alliance"). Après je suis plus perplexe. A noter que le premier pressage CD est sorti en version "accéléré", mais pas forcément désagréable à écouter pour autant.

Note donnée au disque :       
Spektr › mercredi 24 février 2010 - 12:37  message privé !

On a pas dû écouter le même album...

Note donnée au disque :       
toxine › mardi 8 janvier 2008 - 22:17  message privé !
"4. The Sine of Satan is 56" : alors c'est sur cet album, ce truc...... j'accroche pas franchement à leur musique, mais j'avoue être interpellé (quelque part) par le concept développé, qui semble ne pas manquer d'humour qui plus est.
Nightstalker › lundi 20 février 2006 - 16:11  message privé !
génial! surtout la face B pour son côté profondément occulte...
Note donnée au disque :       
Iormungand Thrazar › lundi 20 février 2006 - 12:57  message privé !
en effet,mais on ne fait pas de politique ici.Je parle brièvement de l'aspect ésotérique des textes cependant.
Note donnée au disque :