Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDThe Dillinger Escape Plan › Miss Machine

The Dillinger Escape Plan › Miss Machine

cd | 11 titres

  • 1 Panasonic Youth
  • 2 Sunshine the Werewolf
  • 3 Highway Robbery
  • 4 Van Damsel
  • 5 Phone Home
  • 6 We Are the Storm
  • 7 Crutch Field Tongs
  • 8 Setting Fire To Sleeping Giants
  • 9 Baby's First Coffin
  • 10 Unretrofield
  • 11 The Perfect Design

line up

Brian Benoit, Chris Pennie, Greg Puciato, Ben Weinman, Liam Wilson

remarques

Il existe une édition avec un DVD gratuit, version digipack !

chronique

Dillinger Escape Plan, ou le groupe qui a réussi à devenir culte deux ans après son premier album (toutes ressemblances avec un excellent groupe de Bakersfield aujourd'hui pathétique est purement fortuite). Histoire de rajouter un peu de matière à son statut, le groupe collabore avec l'ami Patton pour un EP excellentissime. Bon, ça, c'est fait. Maintenant, il va falloir confirmer tout le bien qu'on pensait d'eux. Ainsi, "Miss Machine". Ou l'album qui va diviser les fans. D'un côté, ceux qui regretteront l'utraviolence des débuts (comme moi), et de l'autre, ceux qui vont être ravi (comme moi) du nouveau virage ultramélodique Pattonien genre Faith No More, Mr Bungle et Tomahawk. Il faut dire qu'il s'en est passé des choses depuis "Calculating Infinity". Converge a sorti l'incomparable "Jane Doe", Shora a sorti un split avec Merzbow, Ion Dissonance et The End sont apparus sur la scène, Botch et Coalesce ont splitté… Le hardcore niou skoul se retrouve vidé de tout intérêt et de toute substance, sans avenir… Un peu comme le post rock aujourd'hui, si vous voyez ce que je veux dire… Donc, "Miss Machine". Moins de violence. Dommage ? C'est une bonne question. Tournons-la d'une autre manière : y a-t-il matière à faire un album ultra violent lorsque l'on voit les nouveaux groupes d'aujourd'hui ? Réponse : non. Et ça, DEP l'a compris. Pour éviter le cul de sac, passage obligé par la case "Patton" est donc influence mélodique. Le résultat ? Incomparable. Les morceaux sont plus directs qu'auparavant, plus aboutis peut être, dans le sens où les dédales sonores chers au groupe sont entrecoupés par des refrains killer de chez killer. Le nouveau chanteur est incroyable, aussi bien en chant hurlé (qu'il maîtrise parfaitement) comme en mélodique et/ou barré dans une veine… oui, Pattonienne. Sur certains titres c'en est même effrayant. Quant au reste, vous connaissez déjà : batterie ultra technique surpuissante, guitares convulsives cinglées, etc… DEP réussit à évoluer tout en gardant son style si particulier, sans se compromettre et en utilisant judicieusement le cerveau du guitariste Ben, principal compositeur/chef d'orchestre de cette troupe de malades. Un album déstructuré d'une incroyable cohérence, à l'image de sa pochette. Et accessoirement, l'un des albums de l'année.

note       Publiée le samedi 16 octobre 2004

partagez 'Miss Machine' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Miss Machine"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Miss Machine".

ajoutez une note sur : "Miss Machine"

Note moyenne :        44 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Miss Machine".

ajoutez un commentaire sur : "Miss Machine"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Miss Machine".

boumbastik › jeudi 8 juillet 2010 - 22:09  message privé !

Ah ouais, quand même... Tordu, hystérique, barré, maîtrisé, inventif, mélodique. Les qualificatifs pullulent (ainsi que les références qui me viennent à l'esprit : Fantomas, Watchtower, Mr Bungle et au-delà) pour décrire cette musique inouie. De grands malades, les mecs de DEP, et accessoirement des musiciens époustouflants. Belle découverte !

Inhuman › mardi 10 mars 2009 - 19:11  message privé !

Un album incroyable, j'ai jamais entendu des compos aussi cohérentes et barrées à la fois, ça en devient renversant. La technique des zikos est ahurissante (Chris Pennie, c'est un dieu) mais servent ici d'avantage la "mélodie" ou du moins les passages plus posés gagnent du terrain et permettent d'aérer agréablement le disque.

Un groupe vraiment exeptionnel, à la croisée des style.

Note donnée au disque :       
H2O › mercredi 1 octobre 2008 - 15:00  message privé !

Puissant, Intense, Mélodique, Technique, Varié, que demande le peuple ? Je trouve le suivant encore meilleur!

Note donnée au disque :       
zarcé › jeudi 10 janvier 2008 - 02:04  message privé !
frustré, explosif, nerveux et gay.... non mathcore! ah non pop ... non sérieux il me plait toujours ce Miss Machine je l'ai écouté de 17 à 19 ans (avec Angel Dust de FNM) c'est bon je pourrai jamais cracher dessus en revanche Ire Works sonne creux pour moi, bêtement, et gay, non pop, non merde...
Note donnée au disque :       
juj › dimanche 6 janvier 2008 - 00:18  message privé !
réécouté IW tout à l'heure, ça se précise : les morceaux chaoticmachin sonnent vraiment en bout d'inspiration, ils devraient ptèt se contenter d'en mettre un (ou deux, allez) par album maintenant ; les bidouillages breakcorevitefait sont tout juste amusants ; en revanche, tout ce qui est fm est tout bonnement énorme, et ce finale ...