Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEEros Necropsique › Crises de lucidité

Eros Necropsique › Crises de lucidité

cd | 8 titres

  • 1 Le commencement d'une fin
  • 2 La fable du lisier
  • 3 Le nécrophile
  • 4 Reflets d'univers
  • 5 Ce que charrie le flot de vie
  • 6 La voix
  • 7 La pluie d'or
  • 8 Alcool

enregistrement

Mélody Studio, Dreux, France, du 3 au 17 novembre 1997, sauf 'La fable du lisier', 'Ce que charrie le flot de vie', 'Alcool' et 'Reflet d'univers' enregistrés du 13 au 18 juillet 1998.

line up

Olivier (chant, clavier, programmation des percussons), Cof (basse), Jeanne (chant féminin), Christophe (djembe), Greg (guitare sèche), Sébastien Roland (production, programmation des percussions)

remarques

Edition limitée coffret A5 contenant des photos, autocollants et un livret format A5. Le cd contient en outre une piste cd-rom. Le cd existe en version normale également.

chronique

Styles
gothique
Styles personnels
néoclassique iconoclaste /gothique scato

Il aura fallu l'attendre ce nouveau Eros Necropsique; les titres étaient prêts depuis 1998 déjà mais il n'est sorti qu'en 2003 (comme chacun le sait, la patience finit toujours par être récompensée). En replaçant ainsi les choses dans leur chronologie exacte, on comprend mieux à quel point 'Crises de lucidité' s'inscrit dans la continuité de 'Charnelle transcendance', tant thématiquement que musicalement. Au niveau des textes, les sujets de prédilection qui font la sulfureuse réputation du groupe sont toujours les mêmes : mort, sexe, scatologie (les titres parlent d'eux-même). Ceux qui détèstaient cet aspect risquent fort de ne pas changer d'avis, les autres seront aux anges. Musicalement, l'aspect néoclassique funèbre est bien présent ('Reflets d'univers'), dont le ton s'alourdit parfois avec des sons de guitare électrique qui plombent davantage encore les orgues ('Le Nécrophile', Ce que charrie le flot de vie'). Quant à des pièces comme 'La fable du lisier'ou 'La pluie d'or', elles s'inspirent plutôt d'échos médiévaux. La construction des morceaux suit le principe d'un support répétitif (à la beauté parfois hypnotique) pour la récitation grave des poèmes de Olivier, efficacement complétée par une voix féminine. Si les éléments sont typiques du son Eros Necropsique, le groupe me semble avoir travaillé davantage encore ses structures et la production pour un résultat des plus convaincants qui fait de 'Crises de lucidité' une belle réussite. Je doute par contre qu'il convertisse ses adversaires, encore que...

note       Publiée le samedi 28 février 2004

partagez 'Crises de lucidité' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Crises de lucidité"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Crises de lucidité".

ajoutez une note sur : "Crises de lucidité"

Note moyenne :        26 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Crises de lucidité".

ajoutez un commentaire sur : "Crises de lucidité"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Crises de lucidité".

Raven › mercredi 26 mai 2010 - 13:50  message privé !  Raven est en ligne !
avatar

ah ouais; souvenirs... le nécrophile, quel tube !

Potters field › mercredi 26 mai 2010 - 11:58  message privé !

marrant, j'ai re-écouté ce matin une compil de je sais plus quel zine, et je me souvenais qu'il y avait un titre de ce groupe dessus. et là je me suis dit, ah mais en fait c'est pas si mal, alors que j'en gardais un souvenir affreux. c'est juste que j'écoutais pas le bon titre.

Crusard › mercredi 25 novembre 2009 - 19:57  message privé !

Ambiance géniale. La voix d'Olivier est saisissante. Album à écouter en boucle comme tous les autres du groupe d'ailleurs!

Note donnée au disque :       
prypiat › mercredi 14 janvier 2009 - 18:11  message privé !

Faut un temps pour s'y adapter, à ce groupe... Et faut aimer la poésie (très) sombre... C'est superbe et immonde à la fois, la voix narrative est géniale... Les textes sont superbes, tout est lent, théâtral, souvent hypnotique... Et le bouquin d'Olivier Déhenne est excellent... Le "style d'écriture" de ce type est hallucinant...

Note donnée au disque :       
Jacques Capelovici › vendredi 9 janvier 2009 - 19:16  message privé !

Pas mal, le chant est original, théâtral, mais malheureusement relativement monotone à la longue, trop figé dans sa pose. Dommage...

Note donnée au disque :