Vous êtes ici › Les groupes / artistesPArvo Pärt (1935) › Passio / Passion selon St Jean

Arvo Pärt (1935) › Passio / Passion selon St Jean

  • 2003 • Naxos 8.555860 • 1 CD

4 titres - 61:50 min

  • 1/ «Passio domini nostri jesu christi secundum joannem… … et ligaverunt eum : » 9.38
  • 2/ « Et adduxerunt eum ad annam primum… … et statim gallus cantavit » 11.28
  • 3/ « Adducunt ergo jesum a caipha in praetorium… … non habemus regem, nisi caesarem. » 26.18
  • 4/ «Tunc ergo tradidit eis illum ut crucifigeretur… … qui passus es pro nobis, miserere nobis. Amen. » 14.27

enregistrement

Enregistré à Abbey Church of St Peter & St Paul, Dorchester-on-Thames, Royaume-Uni, du 15 au 18 mai et le 28 juin 2001. Produit par Jeremy Summerly et Alexander L’Estrange.

line up

Robert Macdonald (basse, Jesus) ; Mark Anderson (ténor, Pilate) ; Tonus peregrinus ; Antony Pitts (direction)

remarques

Avec cet enregistrement, le label économique Naxos prouve une nouvelle fois qu’en plus d’être un formidable défricheur d’œuvres oubliées, avec à son catalogue le plus grand nombre d’œuvre différentes tous labels confondus, mais aussi une écurie d’interprètes de qualité. Le Tonus Peregrinus d’Antony Pitts allie une légèreté salvatrice et une retenue nécessaire à une acoustique religieuse et mystique très prenante, rendant à la partition d’Arvo Pärt son caractère de pureté contemporaine tout en respectant sa mystique ancestrale. Je conseille également l’enregistrement de Tauno Satomaa et son Candimo Choir sur Finlandia, plus glaciale et austère, moins sensible aussi, sans doute.

chronique

Styles
musique classique
Styles personnels
musique sacrée-minimalisme

Ce disque est une merveille d’obscurité, de silence, et de bienveillance. Pärt nous offre une œuvre de solitude, d’échos perdus, là où la tradition veut des Passions puissantes et dramatiques. L’orgue lointain et solennelle, le hautbois mélancolique ou le violoncelle grave accompagnent, tour à tour, des chants sobres et subtils, émouvants et austères… une lente et magnifique suite de duos sublimes, perdus dans les échos d'une abbaye de pierre, entre l’orgue et la basse, hautbois et soprano, ténor et violoncelle. Des lignes simples… des courbes sobres… des harmonies infimes… Pärt nous présente son théâtre comme une suite de complaintes, ténues et solitaires, allégeant à l’extrême l’impact des instruments, pour ne faire de leurs chants que les échos manquants et les reflets cachés des voix plaintives et pures. Un ou deux instruments, une ou deux voix, le mystique estonien n’allume dans le silence qu’une faible et douce lueur, qui éclaire et vacille tout au long de cette heure au calme de pleine nuit. Entre le chant et l’archet Pärt installe l’harmonie monacale, la distance claire obscure, l’accord vibrant et fin comme un écho d’église. Les âmes qui chantent ici se plaignent ou s’interrogent, se lamentent ; elles viennent l’une après l’autre, marchant au bord de l’eau et encapuchonnées, chacune à sa douleur, chacune à sa manière, de la basse solennelle, austère et inquiétante qui ponctue le récit de ses tristes pénombres, à la soprano claire, délicate et perdue. Les chants sont sous-tendus d’une pulsation primaire sur la trame de laquelle les notes montent et descendent, se succèdent sans effort, régulières sur leur temps, capricieuses dans leurs tons, en des allées et venues qui malgré leur douceur, se révèlent enivrantes. Alors revient la basse, lointaine et seule sur le grondement de l'orgue, et son message de mort qu’elle porte dans la voix, l’affliction et la peine de ses mélodies tristes. Minimale dans ses effets la musique d’Arvo Pärt est ici d’un équilibre bouleversant ; entre austérité et générosité, entre silence et lueur, la «Passion selon St Jean» est un creux de conscience au milieu des ténèbres, une bougie allumée au milieu d’une clairière, et dont la douce clarté à l’ombre de la lune chante pour qui tend l’oreille avec celles des étoiles.

note       Publiée le lundi 12 janvier 2004

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Passio / Passion selon St Jean" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Passio / Passion selon St Jean".

notes

Note moyenne        12 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Passio / Passion selon St Jean".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Passio / Passion selon St Jean".

Moonloop Envoyez un message privé àMoonloop

Acheté neuf pour à peine 6 euros port compris, merci Naxos.. Très belle oeuvre de Pärt comme d'habitude, la dernière partie est franchement superbe.

Richter Envoyez un message privé àRichter

Ma collection d'Arvo Pärt augmente petit à petit (Tabula Rasa, Miserere, De Profundis et maintenant Passio...seul De Profundis est chez Harmonia Mundi, les autres chez ECM). Et pour vous les procurer, je conseille Priceminister ou Gibert (si vous en avez un comme moi près de chez vous).

Note donnée au disque :       
daï Envoyez un message privé àdaï
pour les amateurs de voix, je vous conseille "De Profundis" interprété par le "theatre of voices" de Paul Hillier, un fidèle d'Arvo Pärt
Sheer-khan Envoyez un message privé àSheer-khan
avatar
tu as essayé un "magasin de disques" ?
Mostro Envoyez un message privé àMostro
C'est bien sympa toutes ces chroniques, mais je peux me procurer ça où ? Merci.