Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBile › Teknowhore

Bile › Teknowhore

cd • 16 titres

  • 1Intro
  • 2Teknowhore
  • 3Weather control
  • 4No one I call friend
  • 5Habitual sphere
  • 6Compound pressure
  • 7Interstate hate song
  • 8Green day
  • 9No I don't no
  • 10Suckers
  • 11Lowest form
  • 12You can't love this (part 1)
  • 13You can't love this (part 2)
  • 14You can't love this (part 3)
  • 15You can't love this (part 4)
  • 16Solitude is bliss

enregistrement

Music palace, Long Island, New York, été / automne 1995

line up

Stig Chris Liggio ([Krztoff] chant, guitares, basse, sitare, batterie, distortions, atmosphères, kawai k-1, samples, porno, programmation, zoom fx, pedals, roland w-30, line input overdrives), Slave (programmation, ems-synthi, rfb-40 shortwave, juno-106, korg monopoly, oberheim matrix 6, samples, loops, treatments)

remarques

chronique

Dès l'intro, lointaine et sourde, se rapprochant peu à peu et apportant avec elle son lot de malheurs et de noirceur, on comprend que "Teknowhore" va être un disque douloureux. Sans doute tout aussi douloureux pour l'auditeur qu'il a dû l'être pour ces concepteurs. Et en effet on assiste pendant plus d'une heure à un véritable raz de marée technoïde industriel d'une violence inouïe où s'entremêlent sang, merde, sueurs, sexe, drogues et autres substances plus ou moins licites. "Teknowhore" fait partie de ces oeuvres emplies de haine, de rage et de frustration qui me réjouissent au plus haut point et à l'instar d'un "Enemy of the sun" de Neurosis, on peut dire que cet album fait peur, véritablement peur, par la fureur qu'il dégage, par ses textes d'une noirceur brute et désespérée, et plus globalement par son rejet pur et simple de la race humaine. Coincé entre des beats d'une extrême virulence, des atmosphères de chambres froides, des guitares métalliques pesantes et les hurlements déchirants de Krztoff, il ne reste plus beaucoup de place où se terrer. Il m'aura fallu des années pour aller jusqu'au bout de ce disque, et aujourd'hui encore je l'avoue, j'ai toujours un moment d'hésitation avant de l'insérer dans ma platine.

note       Publiée le samedi 26 juillet 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Teknowhore".

notes

Note moyenne        13 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Teknowhore".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Teknowhore".

Dead26 › vendredi 20 février 2015 - 23:41  message privé !

Dans le genre je le trouvais pas mal cet album quand il est sorti, il a bien vieilli je trouve et en fait c'est toujours un plaisir de se re-écouter. Découvert ce disque dans une chronique d'un Hard Mag et cela avait attiré ma curiosité, en plus pour une fois qu'un truc indus se faisait pas casser par la critique. Par contre les autres albums n'ont pas le charme de ce Teknowhore tout beau et tout mignon...

Note donnée au disque :       
julius_manes › mardi 7 décembre 2010 - 10:08  message privé !

Démoniaque cet album... et de loin le meilleur du groupe... qui est en train de nous concocter quelque chose en ce moment je crois... Fear is here in my habitual sphere...

Note donnée au disque :       
Motaburn › jeudi 14 décembre 2006 - 14:48  message privé !
Ouais c'est sacrément venere ce truc, original (pour moi), crade, mais accrocheur
Note donnée au disque :       
juj › vendredi 11 août 2006 - 19:51  message privé !
pathétique, c'est le mot
Note donnée au disque :       
heirophant › vendredi 11 août 2006 - 19:44  message privé !
vraiment ridicule ce truc! on dirait une compil' genre techno.com avec des guitares à la ramstein...pathétique!
Note donnée au disque :