Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesDDeus Vermin › Monument To Decay

Deus Vermin › Monument To Decay

  • 2018 • Aucun 1 Téléchargement Web
  • 2018 • FHED Lim • 150 copies • 1 CD digipack
  • 2018 • Vendetta Records Lim • 150 copies • 1 CD digipack
  • 2018 • FHED LimNum • 50 copies • 1 K7 audio
  • 2018 • Goatprayer Records ORAXXIILP • 121 copies • 1 LP 33 tours
  • 2018 • Goatprayer Records ORAXXIILP • 100 copies • 1 LP 33 tours

détail des votes

Membre Note Date
Marco      mercredi 7 avril 2021 - 12:20

cd • 6 titres • 20:53 min

  • 1-01:00
  • 2Swarms04:14
  • 3Iniquity03:20
  • 4Worms03:33
  • 5Shrine03:24
  • 6Planetary illness05:22

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Enregistré, mixé et masterisé par Tom Dring, Vagrant Recordings Studio, Angleterre, 2018.

line up

CG (guitares), AS (basse), LM (guitares), AL (chant), GH (batterie)

remarques

Existe en divers formats numériques CDr digipack (150 ex.), K7 rouge (50 ex. numérotés avec patch) et LP 45t (édition normale 121 ex. et Die Hard 100 ex.)

chronique

Allez savoir pourquoi mais le Nord de l'Angleterre et particulièrement le Yorkshire regorgent de groupes black/death. Certes les conditions météo ne sont guère favorables au zouk ou au reggae, mais il est toujours fascinant de constater une floraison localisée de groupes et artistes. Transfuges de diverses entités extrêmes du coin, les membres de Deus Vermin ont décidé de sortir le grand jeu et de taper TRES fort avec ce mini de moins d'une demi-heure. Vingt minutes de poutrage intense que la démo deux titres précédentes laissait à peine entrevoir. Hybride black et death metal empreint d'un esprit doom et industriel, la musique du groupe de Leeds est un pain dans la gueule qui prouve que l'on peut toujours être pertinent sans forcément réinventer la roue. Dès "Swarms" les Anglais résument leur approche d'un metal extrême faite de lourdeur abyssale, d'accélérations death du plus bel effet et de breaks penchant parfois sur le thrash et surtout ce feeling général de déliquescence que l'on peut retrouver chez leurs compatriotes de Godflesh voire Napalm Death. "Iniquity" et "Worms" poursuivent dans cette veine avec bonheur avant de céder le pas à un "Shrine" dantesque. Et "Planetary Illness" de finir en apothéose telle une synthèse des titres précédents. Une excellente surprise que l'on attend impatiemment de voir confirmée par un véritable album.

note       Publiée le mercredi 7 avril 2021

Dans le même esprit, Marco vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Monument To Decay".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Monument To Decay".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Monument To Decay".