Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesCCurrent 93 / Nurse With Wound › Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital

Current 93 / Nurse With Wound › Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital

  • 2002 - Pandurtro, PanDurtro 001, PanDurtro ?– PanDurtro 002 (2 cd digipack)

cd 1 | 1 titre

  • 1 Current 93: Arche Aleph Telos

cd 2 | 1 titre

  • 1 Nurse with Wound: Salt

line up

CURRENT 93: David Tibet, Julia Kent, Joolie Wood, Maja Elliott. NURSE WITH WOUND: Steven Stapleton, Colin Potter

remarques

le titre de Current 93 est disponible sur son Bandcamp.

chronique

Art et espace vétérinaire…Bâti en 1797 pour accueillir et soigner les chevaux malades des conducteurs de calèches, le bâtiment sis à Londres est aujourd’hui reconnu comme galerie d’art à but non lucratif et spécialisée dans ce qui touche à la contre-culture. Pas étonnant que deux allumés de la trempe de David Tibet et Steven Stapleton y aient exposé leurs oeuvres, encore moins surprenant que la musique vienne mêler son museau à l’affaire. Le présent cd se veut la bande-son de l’exposition des deux artistes au Horse Hospital en 2002, vendue à l’époque sur place et via le site de Durtro uniquement, et se présente en réalité comme un double, chaque rondelle étant attribué à l’un des groupes. Current 93 nous propose une longue plage de 41 minutes, dans la veine de l’époque ‘Sleep has his house’. Débutant l’oeuvre par le mot ‘Alpha’, David Tibet lance ensuite une forme de drone d’harmonium dont la boucle rythmera l’entier du titre, comme une forme de vague qu’un trio exclusivement féminin constitué de Julia Kent, Maja Elliott et Joolie Wood habille de piano et de cordes. Une musique douce, méditative, mélancolique et lumineuse à la fois dans certains passages. Un brin longuet mais fort séduisant néanmoins, onirique et unique dans son atmosphère entre campagne et vieilles pierres, s’achevant simplement sur le mot ‘Omega’. Très minimal, le morceau de Nurse with Wound qui sortira plus tard sous le tire de ‘Salt Marie Céleste’, évoque le son d’une vague enflant imperceptiblement durant une heure. L’évolution est très subtile et quasi impossible à détecter à moins de se concentrer uniquement sur cette musique. Ces deux compositions se complètent à merveille, l’une évoquant un océan imaginaire, poétique, l’autre un océan organique, biologique…Chacune berçant l’auditeur dans une transe qui le poussera à laisser son esprit s’évader. Beau travail complémentaire (même si je confesse une légère préférence pour le titre de Current 93), pas forcément destiné aux fans occasionnels mais hautement digne d’intérêt et d’écoute.

note       Publiée le vendredi 20 septembre 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital".

ajoutez une note sur : "Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital".

ajoutez un commentaire sur : "Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Music for the Horse Hospital/Sounds from the Horse Hospital".

Twilight › dimanche 22 septembre 2019 - 13:11  message privé !
avatar

hélas, c'est la version sans craquement...Car mine de rien, ce craquement amène un truc...Oui, c'est la version expo reprise et enrichie.

Note donnée au disque :       
Dioneo › samedi 21 septembre 2019 - 13:53  message privé !
avatar

D'ailleurs Twilight, je me demandais : la version de Salt Marie Celeste, c'est celle exactement du disque sorti sous ce disque, avec les craquements de bois/mâts... ou celle où on entend que le flux-reflux de nappes ? (Les deux sont cools mais je ne sais pas au juste d'où vient la version sans craquements, que l'ami Buck m'avait fait écouter... Je me disais que c'était peut-être cette version "expo", qui si j'ai bien compris date de plus tôt).

Cinabre › samedi 21 septembre 2019 - 13:44  message privé !

Intéressant, cette chronique! J’ai eu l’occasion d’écouter Salt Marie Celeste et ça m’avait bien plu. Je vais voir si j’arrive à le dénicher...

Wotzenknecht › samedi 21 septembre 2019 - 12:06  message privé !

Lausanne, aussi ! Les temples d’Augustin Lesage, c’est quelque chose

(N°6) › samedi 21 septembre 2019 - 11:52  message privé !
avatar

C'est vrai qu'il y a un côté "La lecture, c'est sympa".