Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGhostland › Dances on walls

Ghostland › Dances on walls

cd | 9 titres

  • 1 Dances on walls
  • 2 Leave behind (hollow moon)
  • 3 Wind of knives
  • 4 Don't wait
  • 5 Sway
  • 6 The dancing crowd
  • 7 ice song
  • 8 Lifeblood
  • 9 Against the light

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Makrina (chant), Nikos (basse), Argyris (guitare, synthé, programmation).

remarques

https://ghostland.bandcamp.com/

chronique

La tristesse, à l’instar du gris, compte cinquante nuances (peut-être plus), de la mélancolie au chagrin d’amour en passant par la tristesse froide, la tristesse résignée, la nostalgie, la tristesse colérique, le regret…Certaines langues, ainsi le portugais avec ‘saudade’, ont même des mots spécifiques pour en désigner certaines. La tristesse chez Ghostland est plaintive, comme une forme de chant funèbre qui refuserait le deuil (paf, on bascule dans la philosophie théologique, ma parole !). Evoluant entre cold wave et post punk goth, le groupe tisse une forme de noirceur parsemée d’éclats de lumière qui rappelle tour à tour les Cure (époque ‘Faith’ et ‘Cold’), Dawn Visitors et, de manière plus surprenante, The Organ grâce au chant bouleversant de Makrina. Comme nombre de formations contemporaines, les Grecs évitent de se cantonner dans un style trop précis, oscillant plutôt entre tentations dark wave (‘Don’t wait’), vagues gothic rock (l’excellent ‘Leave behind’), accentuant le synthé, les attaques de guitare, modifiant les sonorités de la boîte, selon l’atmosphère du morceau. Idem pour le chant qui tente parfois de s’élever vers le soleil (‘Sway’) sans jamais se libérer totalement de sa gangue de grisaille. Grâce à leur talent mélodique et leur chant si émouvant, Ghostland nous séduisent, nous transportent dans un éther obscur fissuré de rais lumineux qui ne percent jamais à 100 %. Plaisir masochiste ? On se complait aisément dans ce deuil coupable de vouloir être heureux, cette lumière aspirant à l’obscurité. Une manière de s’oublier hors du monde sans le quitter…

note       Publiée le mardi 21 mai 2019

Dans le même esprit, Twilight vous recommande...

partagez 'Dances on walls' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Dances on walls"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Dances on walls".

ajoutez une note sur : "Dances on walls"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dances on walls".

ajoutez un commentaire sur : "Dances on walls"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dances on walls".