Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesZZauber › Engel

Zauber › Engel

cd | 12 titres

  • 1 Intro
  • 2 Ewigkeit
  • 3 Gottes Strafe
  • 4 Sturm
  • 5 Überleben
  • 6 Tränen
  • 7 Schlafen
  • 8 Notschrei
  • 9 Die Kerze
  • 10 Unwiderstehlich
  • 11 Heilige Ort
  • 12 Outro

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

line up

Ludovic Dhenry (chant, musique, production)

remarques

https://zaubermusic.bandcamp.com/merch

chronique

Si, contrairement à ce que j’écrivais en intro de ma chronique de Eleventh Fear, il est bien sorti, ce second Zauber; pas chez Urgence Disk, comme convenu d’abord (si je ne fais erreur) mais en toute logique sur Neris, label sur lequel l’intarissable Ludovic Dhenry groupe ses nombreux projets. Si ‘Deep inside myself’ exhibait le rouge infernal, ‘Ewigkeit’ se replie dans le violet spirituel. Le disque baigne en effet dans une atmosphère cohérente, mélancolique, moins agressive que sur son prédécesseur. Beaucoup d’améliorations sont à relever, à commencer par le chant. Ludovic a laissé tomber les effets et opté pour une forme de ‘chant récité’ légèrement désincarné, un peu triste, qui participe d’ailleurs à cette impression de spiritualité dégagée par les morceaux, laquelle s'obscurcit vers la fin du cd. Musicalement, toujours ce goût du dépouillement cher à ses références allemandes (Terminal Choice et BlutEngel en tête) mais si l’on peut reprocher l’aspect un poil sautillant des rythmes, force est aussi de reconnaître que c’est bien composé. On sent le Français se détacher quelque peu des tics d’écriture de ses modèles pour se rapprocher du néoclassique version synthétique avec nappes de fausses cordes, choeurs en carton pâte, mais également quelques touches plus grinçantes (‘Notschrei’), sans oublier le piano ordinateur. Exprimé comme ça, rien de sexy mais pourtant, si, l’atmosphère dégagée demeure cohérente et vraiment prenante; le bel instrumental ‘Tränen’ sonne même très apaisant. Le reproche, encore et toujours, vise la durée des titres qui, selon moi, gagneraient à être plus courts. L’écoute de l’album dans son entier finit par s’en ressentir quelque peu, impression heureusement contrebalancée par l'aspect plus dansant et sec des ultimes pièces. Soyons beau joueur, le musicien a beaucoup progressé et signe quelques belles pièces (le dansant ‘Notschrei’, ‘Ewigkeit’, ‘Tränen ‘Die Kerze’ ou l'inquiétant 'Heilige Ort'). Même si je peine encore à m’enthousiasmer à 100 %, je remarque aussi qu’à l’heure d’écrire ces lignes, ses influences allemandes ayant sombré dans une totale médiocrité, Zauber s’avère une alternative pure et non commerciale de ce style de musique…

note       Publiée le mercredi 17 avril 2019

partagez 'Engel' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Engel"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Engel".

ajoutez une note sur : "Engel"

Note moyenne :        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Engel".

ajoutez un commentaire sur : "Engel"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Engel".