Vous êtes ici › Les groupes / artistesKKickback › Cornered

Kickback › Cornered

cd 1 • 10 titres • 37:58 min

  • 1Resurrect
  • 2Count Me Out
  • 3Struggling
  • 4Start Of The End
  • 5Bumrush
  • 6Pull Your Card
  • 7Against The World
  • 8Be My Guest
  • 9Down
  • 10Cornered

informations

line up

Stephen Bessac (chant), Pascal Pastore (basse), Boussad Lacheb (guitare), Patrick Vandewalle (guitare), Fabrice Fortin (batterie)

chronique

Ce n'est pas Wolverine sur cette foutue pochette, comme j'ai pu le lire sur le net ; mais Faust, un des personnages de comics les plus violents, porté à l'écran cinq ans plus tard façon nanar par mon frelo Brian Yuzna (Society, Le Dentiste). Deadpool devait être trop comique pour ce bout-en-train de Bessac. Ce Stephen juvénile qui, au verso, nous toise avec un air vraiment dédaigneux, façon "mais t'es qui toi, mouche à merde ?!" Faut les voir leurs trombines millésime 1995, aux gars de Kickback, avec les graffitis derrière... Hostile ! Urbain, nocif. Antipathique. Kickback, dans leur prime jeunesse, avaient déjà une odeur. Voire ce qu'on appelle "une aura". Celle d'une rencontre avec des racailles, qui va vite partir en baston. Parce qu'ils cherchent que ça les Kickback, avant les clés de bras, les étranglements au fil de micro. Kickback font partie de ceux qui ont tout pigé au hardcore, dès leurs tous débuts : faire dans le cru, le sale. Même avec des riffs aussi propres que chez Rammstein ! J'ai pu lire que Cornered était daté... Je réponds à tous ces cons qu'il envoie le pâté. Parlez-moi donc de leurs albums sulfureux à la Gaspar Noé, ou qui font des références racoleuses à Evola comme ce petit trouduc d'Emmanuel... Quand j'ai en pogne la force brute de Cornered, son classicisme metalcore mêlé à cette singularité sanguinolente, "pissed off", typique de Kickback. Coup de boule des nineties, pigé ? Cornered appartient clairement au son de sa génération "beatdown influence NYC", ouais, mais contrairement à Madball ici on a pas vraiment l'impression d'avoir des chauves en marcel qui beuglent en poussant de la fonte ; mais des barlous de Paris, qui sentent le kébab mal digéré et la haine. Même quand ils imitent les modèles américains ! Je sens que Kickback - et c'est je dirais la subtilité, j'ose le mot, avec cette brute de Bessac et son flow véner-souple, très hip-hop dans l'esprit - veut me menacer, et surtout : me transmettre sa colère. Qu'il est venu à mes oreilles pour me donner son humeur de merde, et faire en sorte que les choses dégénèrent. Qu'il serait satisfait si par exemple, en écoutant son disque au casque dans la rue, je shootais une poussette, insultais un jeune au hasard, ou frappais une petite vieille. Ouais : Kickback, sur Cornered, c'est déjà de la musique de connard. Avec des grosses guitares. Hardcore de tocard. La violence y est déjà dure à contenir, on sent que ça vient pour tabasser en round kicks dans les reins, façon boxe thai. Pas pour faire le Festival de Cannes. "Count me out", la motörheadienne "Struggling", ou mieux ce "KICK-BACK !" ultra-cru et le roulis de guitares sur la monstrueuse "Be my guest" : c'est tout ce que je veux entendre en metalcore. Une colère, une rage brute de décoffrage et une envie de tout défoncer, aussi farouches, fraîches et vivifiantes que ce titre, cette pochette. Chroniqué à partir d'un exemplaire dégueulasse au boîtier pété, trouvé pour sept euros chez les vautours de Momox (c'est la hchouma, mais j'ai senti l'appel du destin, cherche pas). Que son ancien propriétaire se bouffe les couilles, même s'il est mort.

note       Publiée le samedi 20 mai 2023

Dans le même esprit, Raven vous recommande...

Hatebreed - Perseverance

Hatebreed
Perseverance

dernières écoutes

Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "Cornered" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "Cornered".

notes

Note moyenne        6 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "Cornered".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "Cornered".

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Je me rappelais bien que j'arrivais jamais à rentrer dedans, mais je croyais aussi me souvenir d'un truc correspondant à la chronique : menaçant. Ultra compact, et effrayant. Là, je découvre un machin assurément très hip-hop, mis surtout très vert et maladroit ; vraiment juvénile. Et je parle même pas que de la musique : Bessac avait clairement encore du chemin à faire.

Bref, contrairement à mon souvenir déformé, sur quoi sans doute avait déteint une aura qu'en fait je n'entends que dans la suite : non, tous les disques de Kickback n'ont pas "un supplément de vice/danger/bidule" que ne dégagerait aucune grosse brute cainri ; et tant qu'à donner dans ce style de metalcore (evil'n'tough), je crois que je préfère n'importe quel All Out War, même un des quelques moyens qu'ils ont sorti, ou un Ringworm (pareil). Ptèt moins racaille, mais en même temps, une racaille maladroite... J'y ai jamais filé une clope. Tandis que les cacodémons à bandanas d'AOW, je serais ptèt généreux.

Et je ne parle même pas de Pulling Teeth : ce serait déloyal.

Message édité le 20-05-2023 à 13:09 par born to gulo

Note donnée au disque :       
Dioneo Envoyez un message privé àDioneo
avatar

Moi je le trouve gentil, ce premier Kikiback, dans sa volonté forcenée de montrer qu'ils sont méchants, avec un reste d'attitude "représente le crew" effectivement très hip-hop (Y'a qu'à voir le label, Hostile c'est assez "pionnier" sur ce qui se passait en rap d'ici a l'époque, ce changement de ton dans le bidule) et très NYHC... En fait j'aimerais bien l'aimer mais je trouve qu'il tombe franchement à plat, avec des tics "de scène" (au sens genre/style musical, "la scène hardcore/crossover metal") qui me tapent vite sur le système, le chant though-guy souffrant de ses hémorroïdes, les sifflantes de whammy de la gratte qui font TOUT LE TEMPS la même chose... Après bon. Kickeubatch, je crois que je serai jamais tout à fait client - y compris la période Mon Posse T'Enfile Sur Du D.A.F. De Sade (en parlant de kebab traumauvais...)". Du coup j'imagine que pour ceux qui diguent la (bad) vaïbe oui, ça doit déjà être un bon début, "embryonnaire" de leur délire avant qu'ils barrent dans un truc moins balisé.

Message édité le 20-05-2023 à 13:07 par dioneo

Note donnée au disque :       
GrahamBondSwing Envoyez un message privé àGrahamBondSwing

j'me réserve l'écoute pour lundi matin, le premier qui me pète les couilles au taf, il va prendre cher ;-)

Cinabre Envoyez un message privé àCinabre
avatar

Chapeau l’artiste! Magnifique chro!

born to gulo Envoyez un message privé àborn to gulo

Il est cho il est en forme !

Note donnée au disque :