Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGaye Su Akyol › İstikrarlı Hayal Hakikattir

Gaye Su Akyol › İstikrarlı Hayal Hakikattir

cd | 10 titres | 43:04 min

  • 1 İstikrarlı Hayal Hakikattir [5:23]
  • 2 Bağrımızda Taş [4:00]
  • 3 Laziko [4:08]
  • 4 Gölgenle Bir Başıma [5:10]
  • 5 Meftunum Sana [4:19]
  • 6 Şahmeran [3:53]
  • 7 Bir Yaralı Kuştum [5:14]
  • 8 Hemşerim Memleket Nire [reprise de Barış Manço] [4:51]
  • 9 Boşluk Ve Sonsuzluk [1:42]
  • 10 Halimiz İtten Beter [4:24]

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Produit par Ali Güçlü Şimşek, Gaye Su Akyol, GK; Enregistré et mixé à Hayyam Stüdyoları, Dunganga Ev Stüdyosu, Istanbul

line up

Gaye Su Akyol (chant, percussions, électronique)Görkem Karabudak (guitare électrique & acoustique guitar, choeurs), Ali Güçlü Şimşek (guitare électrique & acoustique, choeurs), Ediz Hafızoğlu (batterie)

Musiciens additionnels : Barlas Tan Özemek (guitare classique 6), İlhan Erşahin (saxophone), Ahmet Ayzit (violon, oud, electro-saz, cümbüş), İsmail Darıcı (percussions), Oğuz Can Bilgin (trompette), Bora Genel (choeurs)

remarques

https://gayesuakyol.bandcamp.com/album/stikrarl-hayal-hakikattir

chronique

Styles
pop
rock
psychédélique
world music
Styles personnels
anadolu pop moderne

Prenez place dans la car psychédélique de Gaye Su Akyol, encore plus fort que le chat-bus de Miyazaki ! A un monde sans dessus dessous, Gaye Su Akyol oppose la fantasmagorie constante comme principe de réalité. Telle une Sun-Rette de l’anadolu pop, elle ouvre une porte vers l’au-delà du monde, de l’autre côté du terrier. Avec ce troisième album, qu’elle délivre avec une régularité de pendule fondue, GSA sème le trouble, mêlant sa musique anatolienne à de multiples influences, allant piocher ici ou là jusque dans des genres décriés comme l’arabesque (pop clinquante inspirée des tubes radios du monde arabe) ou la fantezi (forme variété, populaire et excentrique de la musique classique turque), mais aussi le flamenco et bien sûr un surf-rock particulièrement acéré. Admiratrice de l’immense folkeuse Selda comme de Zeki Müren, chanteur classique et icône gay, GSA ne choisit jamais le chemin tout tracé d’un revival anadolu pop sixties. Si elle se fait plus pop dans l’esprit, c’est avant-tout dans une approche expérimentale, ne cessant d’élargir son spectre musical. Son chant sensuel et grave plane toujours comme un UFO au dessus des plaines d’Anatolie, clamant une impénétrable mélancolie sur des compositions qui prennent souvent des contre-allées mélodiques, des détours instrumentaux inattendus. Grande prêtresse de son univers multiface, telle une petite soeur du légendaire Barış Manço, dont elle reprend un morceau des années quatre-vingt dix dans une version magistrale, spatiale, dans l’esprit de ce que le maître produisait à l’époque de « 2023 ». Comme lui, GSA vise un futur, un ailleurs, ouvre une fenêtre par laquelle s’engouffre une brise qui vient apaiser, ne serait-ce qu’un instant, l’étau de la nostalgie qu’on noit dans un double shot. Chanteuse pop-astronomique, Gaye Su Akyol chevauche une comète, un choeur masculin accroché à ses glorieuses basques. Parmi les collaborateurs qui viennent lui faire offrande de leur talent, pas moins que le fameux saxophoniste de jazz İlhan Erşahin dont le souffle plein d’urgence vient gronder dans la coda électronique de l’envoutant « Meftunum Sana », le compère Barlas Tan Özemek, du collectif de musique improvisée Konstrukt, apporte de délicat accords de guitare classique à l’épique latino « Şahmeran ». C’est Gaye la magicienne qui synthétise le tout et, d’un mouvement du poignet, fait surgir des classiques immédiats tel « Bir Yaralı Kuştum », anadolu-pop arabesco-funkoïde aux synthés cosmi-couinants qui font feu d’artifice par dessus les lignes de oud, de violon et l’incontournable guitare acid-surf. Il y a toujours dans la musique de Gaye Su Akyol une sorte d’ivresse. Comme disait le poète Orhan Veli, « Et si je pouvais être un poisson dans un verre de rakı… »

note       Publiée le mercredi 3 avril 2019

partagez 'İstikrarlı Hayal Hakikattir' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "İstikrarlı Hayal Hakikattir"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "İstikrarlı Hayal Hakikattir".

ajoutez une note sur : "İstikrarlı Hayal Hakikattir"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "İstikrarlı Hayal Hakikattir".

ajoutez un commentaire sur : "İstikrarlı Hayal Hakikattir"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "İstikrarlı Hayal Hakikattir".

Klarinetthor › mercredi 3 avril 2019 - 19:11  message privé !

Et sinon, aussi indispensable qu'au choix, le premier ou le second.

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 3 avril 2019 - 19:10  message privé !

je parle de l'ensemble de sa clipographie. En général, je ne suis pas très videoclip, ce que 99% de la production a la gentillesse de me rappeler.

Note donnée au disque :       
(N°6) › mercredi 3 avril 2019 - 15:13  message privé !
avatar

En même temps, le clip du titre éponyme vient tout juste de sortir !

Note donnée au disque :       
Klarinetthor › mercredi 3 avril 2019 - 14:37  message privé !

Je ne sais pas pourquoi je regarde ses clips si tardivement en fait.

Note donnée au disque :