Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBBig Sexy Noise › Trust the witch

Big Sexy Noise › Trust the witch

cd • 10 titres

  • 1Ballin' the jack
  • 2Cross the line
  • 3Won't leave you alone
  • 4Mahakali calling
  • 5Trust the Witch
  • 6Devil's working overtime
  • 7Where you gonna run
  • 8Collision Course
  • 9Not your fault
  • 10Forever on the run

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Fortress Studios, Londres, UK

line up

Terry Edwards (orgue, saxophone), James Johnston (guitare), Lydia Lunch (chant), Ian White (batterie, percussions)

remarques

chronique

‘Be careful what you ask for 'cause I’m man enough to give it’, Lydia Lunch pouvait-elle se résumer mieux que dans cette phrase tirée du premier titre de ce second album du projet Big Sexy Noise ? Un disque à la pochette noire, véritable Yin ou Yang de son prédécesseur (et vice versa) aussi terrible, jouissif et sombre que lui. Lourd mais groovy, grinçant mais étrangement mélodieux, il témoigne de la créativité sans faille des artistes avec une Lydia plus possédée que jamais derrière le micro. Elle envoûte et terrifie (‘Mahakali calling’) à la fois sorcière et enchanteresse mais jamais fée car Mme Lunch n’est pas là pour faire rêver. Comme à chaque fois, les thèmes sont durs et sans équivoque: drogues, amours torves, vie sur le fil du rasoir mais nulle personne familière de l’oeuvre de la Prêtresse de la No Wave n’en sera surprise. L’allusion à Mahakali n’est sans doute pas si fortuite tant les compositions dégagent quelque chose d’hypnotique dans leurs mélodies boueuses et polluées, tels des mantras; quant aux paroles, elles s’y glissent avec une fluidité incroyable: feulées, criées, rappées, avec un timbre rocailleux dont l’énergie sexuelle n’est certes pas à la portée du néophyte et pourtant…Les quelques ajouts tels que saxo et claviers sont parcimonieux mais toujours parfaitement à leur place et contribuent de manière souterraine à l’adrénaline vénéneuse du disque. 'Faites confiance à la sorcière, elle est de retour dans la partie’…Chère Lydia, voyons, vous ne l’avez jamais quittée.

note       Publiée le jeudi 22 mars 2018

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Trust the witch".

notes

Note moyenne        3 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Trust the witch".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Trust the witch".