Vous êtes ici › Les groupes / artistesFFra Lippo Lippi › In silence

Fra Lippo Lippi › In silence

  • 2017 • Onderstroom OS35 - limité à 500 ex. • 1 LP 33 tours

lp • 8 titres

  • 1Out of the ruins
  • 2A moment like this
  • 3In silence
  • 4Recession
  • 5The inside veil
  • 6I know
  • 7Quiet
  • 8Lost

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Connectez-vous pour les écouter.

line up

Morten Sjøberg, Rune Kristoffersen

remarques

chronique

‘In silence’ ou le manuel du parfait plagiaire…Non mais écoutez-moi comme ces deux chenapans norvégiens pompent allègrement Joy Division et The Cure…Oui, justement, écoutez, apprenez, prenez de la graine, découvrez le talent, celui de taille à leurrer les plus malins. Entre des mains maladroites, ce disque aurait sonné comme un pompage éhonté des artistes pré-cités mais entre celles de Fra Lippo Lippi, il se mue non seulement en leur meilleur essai mais tout simplement en un petit chef d’oeuvre de post punk désespéré. Certes, ne pas songer à la bande de Ian Curtis quand démarre ‘Out of the ruins’ serait d’une telle mauvaise foi que toute discussion s’arrêterait net mais pourtant quelque chose de légèrement différent dans la production capte d’emblée l’oreille, comme si c’était les Cure qui jouaient du Joy Division…Un truc moins épais mais plus brumeux paradoxalement ( et franchement, essayez de résister à ce riff de givre). Là, on en est au stade du combo qui ‘sonne comme’ mais qui le fait franchement bien. Sauf que lorsqu’arrive ‘Recession’, tellement similaire aux Cure de ‘Faith’, on se dit que ça devient franchement abusé…Détrompez-vous, c’est justement là que le duo va progressivement affirmer sa patte. Les deux albums étant sortis à la même époque, si Robert Smith et ses acolytes ont influencé les Norvégiens si vite, il faut croire que les deux mecs étaient un réceptacle déjà prêt qui n’attendait plus que l’étincelle finale…Quelle désolation tranquille dans ces sonorités neigeuses ! C’est si apaisant et si terrifiant à la fois…Soudain, alors que le titre approche de la fin, le groupe nous balance un thème au synthé tellement émouvant et funèbrement apaisant qu’il donne envie de s’allonger dans la neige pour mourir en fixant le ciel d’hiver. ‘The inside veil’ va poursuivre dans une veine similaire en alternant parties lentes et accélérations; la voix est si en retrait qu’on la note à peine tandis que le synthé maintient cette ambiance quasi religieuse. Si ‘I know’ ne nous secouait pas un brin, on pourrait aisément se glisser dans cette torpeur pour l’éternité. L’oreille attentive décèle un autre aspect intéressant de la production: la batterie. Imaginez la sècheresse des Cure mais le jeu de Joy Division ou alors un Lol Tolhurst capable de caler des roulements dans ses beats, le tout nappé d'une infime réverbération. Rien de spectaculaire mais tout est si parfaitement et fluidement amené…Et toujours ces sons glacés, ce chant au second plan à tel point qu’on en vient presque à l’oublier…’In silence’ est un disque de musique plus que de chant. Autant Joy Division et The Cure avaient des chanteurs charismatiques, autant celui de Fra Lippo Lippi se retire, comme pour ne pas déranger les atmosphères qui sont, il faut le dire, franchement extraordinaires. Le final ? Un véritable rituel avec sa batterie roulante, ses synthés funèbres et un merveilleux thème de guitare hivernale qui tourne, tourne et pourrait tourner encore…’In silence’ à l’image de sa pochette (pas celle d'origine pourtant mais bien mieux adaptée) est une représentation paisible de la mort, un disque tellement extrême derrière son calme que le duo évoluera rapidement vers une new wave intéressante mais nettement moins glauque.

note       Publiée le lundi 6 novembre 2017

Dans le même esprit, Shelleyan vous recommande...

réseaux sociaux

dernières écoutes

  • Olivista73
  • Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "In silence" en ce moment.

tags

Connectez-vous pour ajouter un tag sur "In silence".

notes

Note moyenne        7 votes

Connectez-vous ajouter une note sur "In silence".

commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "In silence".

Shelleyan Envoyez un message privé àShelleyan
avatar
Note donnée au disque :       
Olivista73 Envoyez un message privé àOlivista73

Merci du tuyau. Pas facile à trouver non plus. Ceci dit dommage d'avoir couplé sur la même galette ce chef d'œuvre de cold wave à small mercies qui sans être mauvais sonne plutôt musique d'ascenseur.

Note donnée au disque :       
Raven Envoyez un message privé àRaven
avatar

Marrant ça, j'ai du bol mais je l'ai dégotté il y a trois semaines en LP (cette version originale, la seconde avec la pochette feuillue aurait apparemment un mix différent d'après ce que j'ai pu lire). Une occasion de réécouter cet album tellement à l'image de sa pochette avec les têtes de mort sur fond pastel, ce bleu pâle moins réconfortant qu'un réfectoire. Une copie carbone de Joy Div et The Cure, et pourtant avec son effet bien à elle, avec ce chant yaourt quasi absent, cet effet distant, minimal, hivernal à en crever, "plus cold tu meurs". Avec ce final qui te laisse avec le cœur en congère.

La compilation-rééd des deux premiers en digipack c'est très bien comme initiative, hélas ils ont mis le premier album à la suite du second dans la tracklist, et j'aime pas quand deux albums sont collés l'un à l'autre, surtout là...

Note donnée au disque :       
ProgPsychIndus Envoyez un message privé àProgPsychIndus

Si il y a une compilation sur Divine LP + 12" qui reprend l'intégralité de In Silence , si je ne me trompe pas.

Olivista73 Envoyez un message privé àOlivista73

Coup de foudre absolu dès la première écoute. A ranger à côté de Closer, faith et autre pornography. Encore faut-il parvenir à se le procurer.

Note donnée au disque :