Vous êtes ici › Les groupes / artistesPPrayers › Young gods

Prayers › Young gods

cd • 7 titres

  • 1Young gods
  • 2Love is the enemy
  • 3Chthonian
  • 4Drugs
  • 5Friends are poison
  • 6West end girls
  • 7187 A.C.A.B.

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Leafar Seyer aka Rafael Reyes (chant), Dave Parley (musique)

Musiciens additionnels : Travis Barker (batterie, scratching, production), DJ Klever (scratching), Skinhead Bob (vocaux additionnels)

remarques

chronique

Styles
electro
dark wave
Styles personnels
cholo goth

Entre tatoués, on se comprend… Quand il n’est pas occupé à faire de la merde avec Blink 182, Travis Barker investit son fric pour promouvoir son travail solo ou produire d’autres artistes plus underground. Comment s’est effectuée la prise de contact, je l’ignore mais il a visiblement craqué sur les cholo-goths de Prayers au point de sortir leur second album sur son label. Devinez à quel niveau cela se ressent ? Les rythmes, gagné ! Fondamentalement, la musique du duo n’a pas foncièrement dévié de son axe, on reste dans une forme d’electro dark wave dépouillée, un peu fraîche dans les sons (histoire de calmer la fièvre des ghettos ?). Le ton cependant est plus vindicatif et ce punch sonne bienvenu car si l’alchimie fonctionne toujours, le style de Prayers commence à tourner en rond. Quelques touche démontrent pourtant une volonté de renouvellement (les influences breakbeats de ‘Love is the enemy’, les featurings de DJ Klever et Travis pour les scratchings, le timbre agressif de Skinhead Bob en renfort sur ‘Chthonian', sans oublier les ajouts de batterie), sans compter que ce court essai inclut son lot de bonnes choses à commencer par le titre éponyme et ses références à Crawley version gangsta, un ‘Drugs’ flirtant avec une forme de hip hop sauvage, une reprise méconnaissable et glaciale de ‘West End girls’ dans laquelle le duo paie ouvertement son tribut à l’une de ses plus grandes influences, les Pet Shop Boys. Je fantasme sur une édition limitée avec DVD car les clips liés sont une fois encore de toute beauté, incarnation visuelle des mots amers de Rafael et de sa fascination pour la mort, l’Ange de Lumière et les rapports humains. Âpre, désenchanté, mais non dépourvu d’un certain espoir… Love is the law, vous vous rappelez ? Même si c’est lui, l’ennemi…

note       Publiée le mercredi 28 septembre 2016

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Young gods".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Young gods".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Young gods".

Shelleyan › samedi 1 octobre 2016 - 15:03 Envoyez un message privé àShelleyan
avatar

ah ooops, merci Dun23, rectifié. L'aspect Blink 182 n'intervient pas du tout ici mais il est clair que Pet Shop Boys est une influence, revendiquée plus que effective d'ailleurs...

Note donnée au disque :       
Dun23 › samedi 1 octobre 2016 - 12:05 Envoyez un message privé àDun23

Travis Barkewr avec un w, dans les crédits. Mouais, Blink. Barker est un bon batteur en fait, plutôt surprenant vu le style musical dans lequel il évolue, insipide. Pour ce disque là, aucun avis. Je connais pas et Twilight m'a pas donné envie de découvrir (contrairement à d'autres chro), il suffit de citer Blink 182 et Pet Shop Boys, en fait, pour que le processus érectile devienne inopérant.

vampyrlost › samedi 1 octobre 2016 - 11:52 Envoyez un message privé àvampyrlost

blink 182 c'est certes pas du genie , mais cest pas si nul non plus quand meme =(((( .

l'aspect hip-hop est plutot desagreable dans ce disque .