Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesAAnge › Caricatures

Ange › Caricatures

lp • 6 titres

  • 1Biafra 80 Introduction2:51
  • 2Tels quels6:52
  • 3Dignité9:31
  • 4Le Soir du Diable4:31
  • 5Caricatures13:41
  • 6Biafra 80 Final2:21

enregistrement

Studio Davout, France, 1972

line up

Christian Décamps : vocaux, orgue Hammond, piano Jean-Michel Brézovar : guitares, flûte, vocaux Daniel Haas : basse, guitare classique, vocaux Francis Décamps : orgue Viscount, piano, vocaux Gérard Jelsch : batterie, percussions

remarques

cet album s'est vu décerné le "grand prix 1973 de la pop music française" ! (n'importe quoi !)

chronique

Formé à Belfort fin 1969 sur les cendres de divers groupes ‘balloche’, Ange (Analyse Naturelle des Grands Esprits) commence à construire son répertoire avec ce premier album. Caricatures reflète les problèmes et les contradictions de ce jeune groupe dont la musique est comme un chien fou, désirant laisser exploser son talent mais se cherchant encore. En effet, on peut reprocher à ce premier opus un manque de cohérence et d’homogénéité, le véritable « départ » de Ange se fera sur « Le cimetière des arlequins » Ceci dit, pour un premier album, c’est un coup relativement réussi puisqu’on assiste à la création d’un langage musical vraiment original. Surtout, un son très violent, puissant et explosif : « Biafra 80 Introduction », « Caricatures » (à dominante instrumentale) ou « Tels quels ». On fait connaissance avec l’orgue de Francis Décamps (frérot du chanteur) qui diffuse des nappes tantôt malsaines, tantôt lumineuses dans lesquelles transparaissent des éclairs de talent. Niveau claviers, le frangin Christian n’est pas en reste avec ses agressions à l’Hammond où ses délicates parties de piano (comme dans le pont qui annonce la deuxième partie de « Caricatures »). Le guitariste Jean-Michel Brézovar se taille la part du lion sur « Tels quels », « Biafra 80 » ou « Dignité » (sublime chorus) où son jeu à consonances hendrixiennes résout le problème d’une technique limitée compensée grâce à un feeling et une inventivité incroyables. Le batteur Gérard Jelsch n’est pas mal non plus dans son genre, c’est sûrement le musicien de la bande possédant la meilleure technicité ; le son caverneux de ses toms et ses rafales de caisses claire nous sont ma foi bien sympathiques. Le groupe élabore déjà des thèmes marquants la croisée de deux éléments : la Terre (rythmiques mastodontes et destructrices) et l’Air (claviers planants et voluptueux). Les morceaux sont très bien construits, sur des thèmes répétitifs (« Tels quels »), avec des riffs et des mélodies très progressives (on pense souvent à King Crimson). Justement, je trouve que cet album, au vue de ce que nous offrira le groupe par la suite, est certainement un des plus, si ce n’est le plus, progressif. Nos amis se tournent ici l’espace de quelques minutes vers des territoires destructurés et abstraits qu’ils ne revisiteront plus par la suite, et quelque part c’est dommage. Les deux albums suivants seront moins « progressif » (au sens classique du terme) mais véritablement dans le style musical créé par les frères Décamps. Enfin, ce premier album nous fait aussi découvrir le grand talent du chanteur-parolier Christian Décamps. Chanteur : il déclame, hurle, ricane, halète, tousse ses textes avec l’énergie d’un bouffon du moyen-âge, avec l’humour délirant et surréaliste qui deviendra sa marque de fabrique. Quant aux paroles, aux figures de style qu’il utilise et invente, ses textes mériteraient à eux seuls une belle petite étude universitaire (n’est-ce pas déjà fait ?), comme une thèse de stylistique française par exemple.

note       Publiée le jeudi 11 juillet 2002

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Caricatures".

notes

Note moyenne        10 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Caricatures".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Caricatures".

Scissor Man › dimanche 26 mai 2013 - 18:13  message privé !

Mon préféré ! le plus prog. Vinyle à 10 euro en très bon état.

Note donnée au disque :       
NevrOp4th › vendredi 7 mai 2010 - 13:23  message privé !

http://www.youtube.com/watch?v=ZP0-WXlN5Ok

Même si elle n'est pas de cet album, je voulais juste partager ce superbe titre d'Ange.

Kadamonra › lundi 14 avril 2008 - 19:07  message privé !

Caricatures.. le premier album d'Ange, bon, c'est pas encore du niveau de Au délà du délire ou Par les fils de Mandrin, mais on reconnait déjà le style tellement particulier de cet excellent groupe. Les textes sont déjà poétiques, on ressent déjà cette ambiance médieval. L'instru est pas mal aussi, mais pas exceptionnel. Il y a quelques longueurs je trouve, BiafraX2, tels quels.. Mais Dignité, et le soir du Diable sont sublimissimes!

Ange prends son envol doucement. :)

Note donnée au disque :       
Lalka › jeudi 27 décembre 2007 - 15:32  message privé !
Voila bien l'archétype de po(h)ésie mirlitonesque débitée au mètre (comme crêpes de Noêl au marché d'Amiens) !!! Et tout cela déposé à coté de nappes épaisses d'un orgue souffreteux (qu'on verra agoniser dix ans plus tard chez les 2 bidouilleurs helvètes de YELLO). Mettez côte à côte le VISION OF ANGELS de GENESIS et n'importe laquelle des plages songe-creux de ce disque là et vous mesurez instantanémént la distance entre une évocation sensible dun moyen-âge et sa bouffissure pénible. ANGE fera bientôt cent mille fois mieux !!!!
Note donnée au disque :       
AllezTeia › mardi 28 mars 2006 - 00:46  message privé !
Dur de s'y faire mais une fois qu'on s'y est fait et qu'on a adhéré alors là ça passe tout seul. Caricatures n'est pas le meilleur album mais ça promet. Dignité, tels quel, le fameux soir du diable sont des morceaux inoubliable.
Note donnée au disque :