Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSuspiria › Primitive attentions

Suspiria › Primitive attentions

cd • 14 titres

  • 1Allegedly, dancefloor tragedy
  • 2Night time
  • 3Assassin soul
  • 4You bleed me (909th dry mix)
  • 5Gods take dust
  • 6(Loved in) emerald
  • 7A sinner sins
  • 8Behind the wheel
  • 9Assassin soul (chamber)
  • 10Night time (dub)
  • 11Ease (Waldorf)
  • 12A sinner sins (grated)
  • 13(Loved in) emerald (electro)
  • 14Dancefloor tragedy (version)

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

line up

Matthew (chant), Mark (guitares, programmation)

remarques

chronique

Il y a les groupes de première importance et ceux que l'on appelle 'seconds couteaux' mais même dans cette catégorie-là, il y a ceux qui tirent clairement leur épingle du jeu et ceux qui ne quitteront jamais le fond de la classe. Suspiria n'est pas une formation gothique majeure, pourtant dans leur genre, les années passant, je réalise que finalement ils étaient plutôt bons. Ce duo incarne à merveille la tendance britannique de la fin des 90's où, découvrant l'électronique, de nombreuses formations se sont essayées à la fusion entre une programmation dansante et des guitares gothic rock, sans pour autant renoncer aux vocaux graves ni aux thèmes inhérents au genre. Le label Nightbreed s'en est fait une spécialité et a notamment sorti les deux albums et le maxi enregistrés par le groupe. A l'époque, je m'en foutais un peu, Suspiria n'était pour moi qu'un produit pour dancefloor mais comme je l'écrivais plus haut, même dans un tel registre, il y a les gagnants et les perdants. Ces mecs-là ont quand même signé un paquet de tubes qui font toujours mouche à notre époque, Mark a toujours le chic pour nous pondre des riffs imparables, soutenus par une programmation simple mais efficace, bien loin des sonorités cheap trop souvent utilisées, quant au chant de Matthew, on peut bien railler le côté 'too much' de son timbre ; il n'empêche qu'il chante correctement et que cet aspect fera cruellement défaut au projet Intra-Venus monté par Mark après le split. Comment résister à des tueries telles que 'Allegedly, dancefloor tragedy', 'Night time' ou 'Assassin soul' ? Le problème vient plutôt du manque d'audace de Nightbreed, pourquoi n'avoir pas osé le coffret où le double cd groupant les deux galettes de Suspiria ? Car si on retrouve bien quelques classiques de haut vol, manquent à l'appel des merveilles telles que 'Frozen ones' ou 'Now, we see the swine' extraites du second essai. Pourquoi ce choix de s'en tenir à 'The great and secret show' et du 'Tragedy EP' ? Je ne parviens pas à me l'expliquer....Toujours est-il que voilà une carte de visite intéressante à défaut d'être complète, une belle preuve que le duo a signé de véritables chansons avec des mélodies solides, des ambiances, et pas juste des bombes pour pistes de dance. Mais ça ne suffit pas et la compilation de chez Cleopatra, à peine mieux, ne comble pas toutes les lacunes; du coup l'achat du second disque, 'Drama', s'avère une évidence complémentaire.

note       Publiée le jeudi 11 octobre 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Primitive attentions".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Primitive attentions".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Primitive attentions".

cyberghost › vendredi 12 octobre 2012 - 10:19 Envoyez un message privé àcyberghost

Gros souvenir de radio goth, Allegedly dancefloor tragedy... Faudra donc que je me penche sur ce groupe !