Vous êtes ici › Les groupes / artistesSSuspiria › Drama

Suspiria › Drama

cd • 12 titres

  • 1Dispassion
  • 2(now we see) The swine
  • 3Suitable
  • 4Awfully sinister
  • 5The far heavens
  • 6All in pieces
  • 7Glitter
  • 8The frozen ones
  • 9Olympian (in ivory)
  • 10Exclusive
  • 11Treacher song
  • 12Heroine elect

extraits vidéo

  • Il y a des extraits vidéo pour ce disque. Vous devez être membre pour les écouter : devenez membre.

enregistrement

Square Center, Nottingham, Angleterre, mai-novembre 1996

line up

Matthew Carl Lucian (chant), Mark (guitare, programmation)

remarques

chronique

Suspiria, acte 2, suite et fin...Pour son second et dernier opus, le duo britannique ose plus de programmation sans trahir son identité. Il n'avait jamais fait secret de son amour pour Depeche Mode (influence notable ici) et gardait, à l'instar d'autres formations du pays, un oeil sur la dark wave alors en vogue sur le Continent. Du coup, en conservant la formule de base, le groupe va pousser la programmation un poil plus en avant, sans renoncer pour autant aux belles lignes de guitare dont Mark a le secret ; couplés à la voix grave de Matthew, ces éléments scellent l'identité de Suspiria qui signent quelques magnifiques réussites telles que l'excellent 'Frozen ones', 'All in pieces' ou 'Olympians (in ivory)'. C'est très dansant mais suffisamment travaillé pour ne pas sonner stérile, qui plus est, les sons sont sélectionnés soigneusement, permettant aux compositions de dégager de vraies ambiances ('Heroine select', le début sombre de 'Dispassion') et de ne pas se limiter au statut de tubes pour dancefloor, tout au plus regrettera-t-on une boîte moins sèche et parfois un brin sautillante. Voilà pour l'aspect positif. Histoire d'obscurcir le tableau, on réalise également qu'il était logique que le duo se sépare car si 'Drama' est un honnête disque, il montre aussi que la recette a ses limites et si le plaisir est ici intact, on se demande bien ce que le combo aurait pu produire par la suite...Mark tentera bien le coup avec Intra-Venus mais sans le timbre gothique de Matthew, le feeling ne sera clairement plus le même. Comme je l'écrivais dans ma chronique précédente, Suspiria n'est pas un groupe majeur de la scène anglaise mais niveau série B, ils se profilent clairement en tête de peloton et leurs deux disques se complètent agréablement.

note       Publiée le lundi 22 octobre 2012

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Drama".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Drama".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Drama".