Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVon Haulshoven › Discover Britain

Von Haulshoven › Discover Britain

  • 2009 - MusicZeit (2 téléchargement internet)

cd | 4 titres | 105:37 min

  • 1 1 Part I 27:14
  • 2 2 Part II 25:21
  • 3 3 Part III 20:10
  • 4 4 Autumn Sequence 33:15

enregistrement

Enregistré en concert lors du Awakenings Festival le 24 Octobre 2009

line up

Eppie E. Hulshof: Claviers, synthés, guitares, séquenceurs et FX

remarques

Pour en savoir plus sur von Haulshoven et entendre des échantillons sonores, visitez son site web; http://www.myspace.com/httpeppiehulshofspaceslivecom

chronique

Prolifique? Eppie E. Hulshof, alias Von Haulshoven l’est. Lui qui était silencieux depuis 2003 et qui a refait surface en 2007 rattrape le temps perdu en produisant 12 albums en 2009, soit 1 par mois, tout en collaborant avec le duo Dutch Space Mission pour 3 albums. Comment la multiplicité de ces œuvres ne peut affecter le redondantisme et offrir une qualité de composition qui peut satisfaire sa légion de plus en plus croissante de ses fans ? Mystère et boule de gomme! Car loin de se répéter, Von Haulshoven devient de plus en plus audacieux, mélangeant les genres et fracturant les cadences, tout en restant près de ses racines de la Berlin School et en prônant une approche plus progressive que purement électronique. Enregistré en concert lors du festival Awakenings 2009, Discover Britain est un album truffé de paradoxes structurels. En pleine forme, Von Haulshoven donne l’illusion d’un homme orchestre en multipliant les instruments sur de longs titres aux structures aléatoires, déstabilisant l’approche d’une écoute paisible au profit d’un constant éveil de l’auditeur face aux nombreux volte faces cadencés qui ponctuent Discover Britain. Part I est le berceau de cette approche musicale de Von Haulshoven avec un séquenceur nerveux qui traverse une légère sphère sonore galactique afin de pondre un rythme frénétique dans spirale hyperactive. Une courte intrusion rythmique qui est suivi d’un passage atmosphérique où la six-cordes d’Eppie E. Hulshof se fait rêveuse dans les brumes d’un doux mellotron tout aussi méditatif, dont les souffles sont trappés dans un bouillon sonore aux émanations cosmiques. Tout au long, Part I sera secoué de passages cadencées hybrides, où le rythme se juxtapose sur des séquences débridées qui palpitent nerveusement sous l’œil giratoire d’un synthé menaçant, pour plonger dans des sphères ambiantes et même dans un passage Schulzien, période Totentag. Part II est plus structuré. En fait c’est un véritable petit bijou de la Berlin School croisée au mouvement Krautrock. Une lourde intro vaporeuse, où les souffles ocrés se mêlent à des fusions cosmiques, nous amène aux portes d’un mouvement qui vacille sous le poids de son immobilisme. Doucement, des accords bouclés d’une guitare émerge de ce néant d’éther, d’où les frappes de batteries éveillent les sens d’un space rock à la Ashra Temple. Si la première partie frise un chaos improvisé, la deuxième nous offre une délicate structure séquencée qui frappe comme les notes d’un xylophone de verre, avant de muer en pulsations minimalismes sobres, pulsant une mesure hypnotique qui laisse toute la place à la guitare de Von Haulshoven. Part III rejoint la structure échevelée de Part I. Si la 1ière partie nous plonge au cœur des années séquentielles de Tangerine Dream, période Phaedra et Stratosfear, avec un mouvement séquentiel aux frappes sèches et aux subtiles ondulations qui sont nappés d’un synthé aux strates symphoniques qui se perdent dans les sombres et discrets chœurs évangelistiques, la 2ième partie se métamorphose en une musique de style baroque. On y entend un Eppie E. Hulshof frappé son clavier avec la vitesse d’un virtuose, épousant un époustouflant passage classique qui se perd dans une brume métallisée, avant de reprendre une route séquentielle hoquetante qui défile tel un carrousel. Encore là, le rythme reste fracturé et indécis pour finalement épouser une tangente onirique avec un séquenceur à la Body Love qui moule une cadence rêveuse, méditant sous les griffes d’une guitare aux solos solitaires. Un splendide Berlin School très progressif, tout comme Autumn Sequence qui débute avec une lourde pulsation résonnante, ceinturée de cerceaux cosmiques, initiant une féerie séquentielle totalement divine. Une autre séquence surgit de cette intro, moulant une structure aux séquences hybrides qui s’entrecroisent dans un chassé-croisé séquentiel bouillonnant de rythmes puissants. Le mouvement progresse avec une variance rythmique qui épouse soit la lourdeur, soit l’agilité des structures séquentielles sans jamais embrasser l’atonie sonore. Il y a certes une diminution des rythmes, vers la 20ième minute, sans jamais aboutir dans une sphère ambiante mais plutôt pour reprendre un élan torrentiel fragmenté, démontrant ainsi l’art et la subtilité des structures séquencées. Discover Britain est un gros album à écouter du début à la fin. C’est un album lourd, avec une nuée de nuances rythmiques et atmosphériques qui s’étalent dans un paradis sonore dont les richesses reposent sur des férocités séquentielles aux permutations aussi imprévisibles qu’étranges. Étranges de par leurs impacts et leurs tangentes structurelles. Mais c’est un véritable tour de force que Von Haulshoven à démontré lors de ce festival; nourrir des oreilles avides de séquences sur des structures qui croisent les lourdeurs cadencées de Redshift et Tangerine Dream aux nuances oniriques de Schulze, en passant par un Krautrock bien sentie à la Ashra Tempel. Un défi relevé de belle façon. Une vidéo d’une dizaine de minutes peut être visualisé à l’adresse suivante; http://www.youtube.com/watch?v=WGJYfuhwWzs

note       Publiée le mercredi 3 février 2010

partagez 'Discover Britain' sur les réseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Discover Britain"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Discover Britain".

ajoutez une note sur : "Discover Britain"

Note moyenne : Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Discover Britain".

ajoutez un commentaire sur : "Discover Britain"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Discover Britain".