Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVon Haulshoven › Dolmen

Von Haulshoven › Dolmen

cd • 4 titres • 80:42 min

  • 101 D13 20:37
  • 202 D15 17:22
  • 303 G1 18:35
  • 404 Hünegrab 842 24:08

line up

Eppie E. Hulshof: Claviers, synthés, guitares, séquenceurs et FX

remarques

Pour en savoir plus sur von Haulshoven et entendre des échantillons sonores, visitez son site web; http://www.myspace.com/httpeppiehulshofspaceslivecom

chronique

Un peu comme son compatriote et ami Bert ‘’Phrozenlight’’Hülshoff, Eppie ‘’Von Haulshoven’’ Hulshof produit des albums en version téléchargeable ou en véritable CD à un rythme effarant. Chaque œuvre est teintée d’une Berlin School à saveur rétro, avec un zest de contemporanéité.
Inspiré par les monuments mégalithiques qui se dressent tout près de chez lui, Dolmen est une incursion musicale d’Eppie Holshuf dans les paradoxes évolutifs du merveilleux monde de la Berlin School. Que ce soit du rétro, avec de fortes influences séquentielles de TD, époque Wavelenght/ Firestarter ou Klaus Schulze dans ses périodes analogues et digitales, Dolmen offre 4 longs titres enluminées des fortes influences de ses inspirations, mais avec l’originalité contemporaine du synthésiste Hollandais.
D13 débute avec une intro lugubre aux étranges sonorités temporelles, voilées de fins effluves vocaux à la Schroeder sur Paradise. Une intro aux euphonies hétéroclites qui flânent dans une ambiance cosmique et analogue des années Berlin School rétro, avec un synthé corrosif qui crache des souffles rauques, aux poussières de dolmens, qui se fondent à des réverbérations ventousées. Doucement bercé d’un beau mellotron vocalisé, qui valse dans un néant truffé de notes éparses et de souffles d’une guitare qui agrémentent la passivité de D13, la structure s’anime d’une note minimalisme qui reste prisonnière d’un tempo séquencé progressif. Une superbe note qui déboule et subdivise le rythme avec une séquence ondoyante, offrant une très belle rythmique à double mouvement séquencé, enrobé d’un synthé doucement éthéré. De cette ambiance vaporeuse, au rythme doux et hypnotique, naît une superbe guitare qui moule ses solos avec une tendresse nostalgique dans une foulée de nappes synthétisées harmonieuses qui déferlent sur une séquence aux subtiles permutations. Un beau morceau où Von Haulshoven exploite à fond un mouvement séquentiel évolutif, drapé dans un synthé aux douces vocalises, un peu comme le vent peut souffler musicalement dans un champ de dolmens. D15 offre une structure plus rêvasseuse avec un doux synthé mellotronné et une fine séquence qui n’est pas sans rappeler les doux mouvements de TD de l’époque Wavelenght et Firestarter. La structure musicale s’agite brusquement à quelques endroits, mais conserve toujours cette douceur qui nourrit l’âme de milles images. G1 est mon morceau préféré sur Dolmen. Une belle intro, très musicale, sur un fond de romance et de nostalgie débouchant sur une fine séquence sautillante qui façonne une rythmique pondérée, laquelle navigue sur une mer de synthé agitée de mille solos qui s’entortillent langoureusement autour d’une cadence progressive. Un splendide morceau coloré d’une forte influence Schulzienne. Absolument délicieux, les fans de Schulze des années Body Love vont adorer. À mon avis, G1 vaut le prix de Dolmen à lui seul, étant l’un des meilleurs morceaux de Von Haulshoven. L’influence de Schulze se fait sentir tout au long de Hünegrab 842 avec les brusques incursions orchestrales sur de fines séquences ondulantes enveloppées d’un synthé chaleureux et d’un doux mellotron vocalisé sur une structure suavement évolutive. Des incursions orchestrales audacieuses, au paradoxe harmonieux qui coulent bien.Le genre de morceau qui requiert quelques écoutes avant d’être apprivoiser à sa juste valeur.
Dolmen est un bel album de MÉ, style Berlin School. Une Berlin School aux effluves rétro avec une touche contemporaine puisée de l’imagination débordante de Von Haulshoven. Les séquences sont superbes avec des rythmes permutants. Le synthé est mellotronné à souhait, tout en crachant de superbes solos. Un très bon opus de Von Haulshoven.

note       Publiée le dimanche 6 septembre 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Dolmen".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Dolmen".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Dolmen".