Vous êtes ici › Les groupes / artistesVVon Haulshoven › Jan Stroosma Memorial

Von Haulshoven › Jan Stroosma Memorial

1 titres - 79:00 min

  • Jan Stroosma Memorial 79:00

line up

Eppie E Hulshof (Von Haulshoven): Synthé et séquenceur

remarques

Pour en savoir plus sur von Haulshoven et entendre des échantillons sonores, visitez son site web; http://www.myspace.com/httpeppiehulshofspaceslivecom
Disponible sur le site de MusicZeit

chronique

Von Haulshoven est dans une passe créative. Il multiplie ses réflexions musicales à un rythme effarant, explorant des frontières insoupçonnées d’une Berlin School rétro avec une touche de psychédélisme et de progressif. Écrite en l’honneur de l’artiste peintre et graphiste Hollandaise; Jan Jell Stroosma(1926-1983), Jan Stroosma Memorial est une autre longue pièce musicale épique de 79 minutes qui voyage à travers le temps, respectant les œuvres linéaires et futuristes de Jan Jell Stroosma. Et Von Haulshoven (Eppie E. Hulshof) est bougrement à l’aise avec ses longues pièces musicales. Ainsi, il se donne le jeu nécessaire pour explorer son univers musical, tout en exploitant les nombreuses possibilités structurelles avec des mouvements qui alternent entre l’atonique, le rythmique et le cosmos psychédélique.
Un début prismatique, comme des vagues et cercles échotiques qui s’entrecroisent doucement, inaugure Jan Stroosma Memorial. De douceur cosmique nous plongeons dans une forme de chaos qui sévit avec de lourdes boucles hallucinogènes, garnis de sirènes à sonorité feutrée. Le désordre coule en cascade dans une ambiance éthérée qui va en s’adoucissant sur des vagues sonores résonnantes. Subtilement, le mouvement change de direction, embrassant un doux séquenceur qui émet ses boucles hypnotiques, dans un environnement calme et serein. Des solos de synthé s’arrogent ces cerceaux sonores pour emprunter les douces basses sensuelles d’un Schulze époque Body Love. D’ailleurs l’empreinte de Klaus Schulze est perceptible dans quelques passages, dont Black dance, ainsi que les séquences lourdes et sombres de Tangerine Dream assorties avec la touche personnelle d’Eppie E. Hulshof, donnant ainsi des passages explosifs. La structure s’oriente sur une bonne basse sensuelle qui croît en un boléro ascendant et augmente en un staccato tempéré qui perce un mur de solos aigus et tournoyants.
Vers la 25ième minute le mouvement se calme avec une approche atonale et cosmique très sombre où partitions métalliques s’entrechoquent dans un néant glacial. Un bref intercade abstrait qui s’épanouit sur une structure séquencée cyclique où percussions tonnent sur un synthé ringard aux souffles provocateurs. De Space Art nous dérivons dans un rock cosmique lourd, où réverbérations gutturales se mêlent à un séquenceur aux accords ascendants qui roulent avec une harmonie minimalisme. C’est lourd, lent et pesant avec des percussions qui s’agitent d’une façon désordonnée, dans une mer de synthés torsadés. Astucieusement, le séquenceur promulgue un rythme différent, créant une étrange mélodie captive d’un marasme musical cacophonique. Le mouvement se calme et fait place à une harmonie plus accessible, plaquée d’effets sonores analogues persistants, qui glanent allègrement tout au long de cette œuvre. Les mutations musicales se succèdent en alternance entre le planant et le séquencé au rythme débridé qui rogne une grande partie de la finale. Une finale qui reprend les traces d’un boléro cosmique hypnotique digne des meilleurs moments d’Earth Star.
Ainsi coule Jan Stroosma Memorial. Von Haulshoven multiplie les paradoxes musicaux, y allant de belles incursions mélodieuses, puisant ses ressources dans les coffres d’une Berlin School rétro pour créer un étonnant maillage des deux styles avec une dextérité et une imagination étonnante. Von Haulshoven aime la musique et ça parait. Jan Stroosma Memorial est un long morceau plein de rebondissements qui s’annoncent délicatement et en subtilité, sortant l’auditeur d’une hypnose passive, vers la découverte de nouveaux sommets musicaux témoignant de la passion qui dévore le synthésiste Hollandais

note       Publiée le vendredi 24 avril 2009

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Jan Stroosma Memorial".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Jan Stroosma Memorial".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Jan Stroosma Memorial".