Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesBVashti Bunyan › Lookaftering

Vashti Bunyan › Lookaftering

cd • 11 titres • 35 :37 min

  • 1Lately
  • 2Here Before
  • 3Wayward
  • 4Hidden
  • 5Against The Sky
  • 6Turning Backs
  • 7If I Were
  • 8Same But Different
  • 9Brother
  • 10Feet Of Clay
  • 11Wayward Hum

enregistrement

Produit par Max Richter – Co-arrangé par Max Richter et Vashti Bunyan – Enregistré au Sound Café, Nine Mile Burn (ingé-son : Dave Gray), CaVa, Glasgow (Ingé-son : David Paterson), Eastcote Studios, Londres (Ingé-son : Philip Bagenal et Anna Tjan) – Masterisé par Mandy Parnell à The Exchange, Londres.

remarques

chronique

Styles
folk
Styles personnels
nuages de thé et porcelaine.

Cas spécial que celui de Vashti Bunyan. Je ne sais que peu de choses sur elle, et c’est très bien comme ça. Un album enregistré par on ne sait quel hasard à une époque où tout le monde semblait enregistrer des disques (la fin des 60’s), et puis plus rien. 30 ans de black out, un premier album aux ventes à l’époque inexistantes on imagine, et il a fallu que ce soit Devendra Banhart qui la retrouve et la sorte de sa retraite, jusqu’à la convaincre de son statut culte et de l’attente des fans (car il y en a, Devendra le premier, ainsi que toute la "weirdfolk", dont Joanna Newsom, qui vient donner un coup de pouce) pour un autre album ! Celle qui chante ici "indifference is the hardest blow", et qui confesse n’avoir jamais osé faire de come-back, croyant que personne n’y jetterai une oreille, est tombée des nues à la nouvelle. Résultat : ce bien nommé Loofaftering, collection de petites vignettes de folk éthéré (mais est-ce encore du folk ?) qui semble avoir gardé en son sein un peu de la poésie et de la préciosité des femmes de la vieille littérature anglaise pendant toutes ces années… 35 ans d’absence pour 35 minutes. Le charme peut ne pas opérer tout de suite, mais au fil des écoutes, sans aucune lassitude. Ces chansons semblent avoir été mûries pendant de longues années, comme si Vashti avait fugué en 69 et voyagé sur tous les sentiers de terre du monde, disparue du monde des hommes. On sent là qu’elle nous offre, avec une infinie pudeur, tout ce qu’elle a : quelques arpèges de harpe, de guitare ou de glockenspiel, et un chant étrange, ni murmuré ni vraiment chanté, qui brode des mélopées désuètes sur ces poèmes magnifiques, traces de vie sur les routes, d’orphelins heureux… Des images germent dans l’esprit : Vent dans les saules, blues cristallin, légèreté, peine, vétusté… Vétusté, calme et volupté. Certains instants frappent littéralement l’esprit avec l’intensité d’une photo sépia (Here Before, qui donne en effet l’impression d’avoir déjà été là), d’autres nous donnent la même impression mais d’une autre façon (les notes de piano de Hidden et celles de Feet of Clay, identiques !). Un petit album qui ne révolutionnera rien du tout mais qui irradie de beauté, dans son petit style bien à lui, unique. Peut-être que dans 30 ans je lui rajouterai une dernière boule.

note       Publiée le mercredi 17 juin 2009

Dans le même esprit, dariev stands vous recommande...

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Lookaftering".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Lookaftering".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Lookaftering".

necromoonutopia666 › vendredi 19 juin 2009 - 13:33  message privé !

Deja 4 ans que cet album est sorti et je l'écoute toujours avec autant de plaisir...avec sharron kraus c'est mes deux coups de coeur de folk à chanteuse.la mega classe

Note donnée au disque :       
Coltranophile › jeudi 18 juin 2009 - 12:42  message privé !

"Just Another Diamond Day", son disque culte de 69, a été réédité il y a quelques années. J'avoue ne l'avoir jamais écouté et tous les 36 du mois quelque chose ou quelqu'un me rappelle que je dois m'y attarder.

Dioneo › mercredi 17 juin 2009 - 23:34  message privé !
avatar

On parle pas la... Hum, non, toujours rien.

Y'a quand-même nombres plus mesquins.

(On croit rêver, sur ces comms. Mes excuses à la folkeuse).

...

Sinon je viens de chopper Just Another Diamond Day. Les livreurs sont véloces, dans le coin.

born to gulo › mercredi 17 juin 2009 - 23:27  message privé !

le 69, c'est très surfait

empreznor › mercredi 17 juin 2009 - 23:13  message privé !

Il y a un truc sexuel tres fort avec la pochette, mais je megarerais aussi