Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEExposed › Inside The Cube

Exposed › Inside The Cube

14 titres - 73:39 min

  • 1 Living in the Past 4:54
  • 2 Dreamzone 5:33
  • 3 Stargazer 5:52
  • 4 The Dark Sun 4:01
  • 5 Orbital Running 4:44
  • 6 The Cube 3:57
  • 7 Nexos 5:24
  • 8 Altair-Gamma 4:03
  • 9 The Deep Space 4:53
  • 10 Mothership 6:11
  • 11 Circle 6:20
  • 12 Nightflyer 5:51
  • 13 Solares III 4:47
  • 14 Spacenight (moonbooter Mix) 6:59

line up

K.H.Reirs : Claviers, synthétiseurs, séquenceurs et FX

remarques

Pour obtenir des infos supplémentaires sur Exposed, visitez le site de MellowJet; http://mellowjet.com/artists/exposed/bio.htm

chronique

Living in the Past, pour un titre aux allures très Jarrienne, qui frise la magie électronique du superbe Univers de Thierry Fervant, tout en passant par les fluides mélodies de Michale Garrison ainsi que les stridences gothiques de l’ère analogue. Pour un amateur d’une MÉ aux soubresauts analogues et mordus par les premières phases du digital, soit à la fin des années 70 et début 80, K.H.Reirs vaut amplement le temps que l’on se penche sur ses 2 premiers opus, parus sur le nouveau label Allemand MellowJet Records.
Chacun de ses albums est une compilation de 14 pièces écrites au cours des dernières années et qui reflètent le goût du synthésiste Allemand pour une musique libertine aux séquences fluides sur des rythmes soutenus, quoique l’on y trouve quelques moments atmosphériques.
Living in the Past ouvre sur une série d’accords ondulants, qui flottent sur une harmonie brumée de faibles choeurs cosmiques. La mélodie se contracte sur un séquenceur nerveux, aux lignes basses et mi lourdes. Un titre accrocheur qui oscille sur de belles séquences et des espaces atmosphériques au tempo soutenu. Le jeu du clavier, et des arpèges à la fois rêveuses et mélancoliques qui en découlent, ressemblent à du pur Vangelis. Dreamzone offre un rythme à la Magnetic Fields de Jean Michel Jarre. Les nuances sont sobres sur un synthé sifflotant. Une belle mélodie cadencée, au piano Vangelisien sur une structure à la Jarre. Après un Stargazer au tempo hypno dynamique, nous pénétrons dans l’antre mélodique de K.H.Reirs avec le très suave The Dark Zone qui présente un univers de grisaille. Orbital Running se situe entre le rythme et la douce mélodie, tout comme The Cube, qui dévie sur un tempo plus mordant.
Avec ses accords virevoltant d’intensité et son synthé sifflotant, Nexos démontre l’influence du regretté Michael Garrison sur la musique d’Exposed. Un beau titre aux éclats sonores dispersés dans un univers synthétisé souple. Exposed n’offre rien de bien nouveau sur cette première oeuvre. Ses structures de compositions se ressemblent à peu près toutes et démontrent ses influences très analogues, comme sur Altair-Gamma, Deep Space et le très beau Nightflyer. Mothership et Circle se démarquent avec des présentations plus complexes qui allient atmosphères ambiantes à des séquences chevauchantes, témoignant d’une recherche plus approfondie.
Inside The Cube d’Exposed est un bon opus de MÉ. Loin d’une originalité décapante, K.H.Reirs semble vouloir nous présenter ses influences, tout en se restreignant dans un moule plagiaire qui a le mnérite d’intéresser. Donc un album sans prétention, qui s’écoute fort bien et qui se veut une belle introduction au très bon Outside The Cube.

note       Publiée le lundi 19 novembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Inside The Cube".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Inside The Cube".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Inside The Cube".