Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesEExposed › Outside The Cube

Exposed › Outside The Cube

14 titres - 73:46 min

  • 1 Outside 4:03
  • 2 Raindance (Moonbooter Mix) 5:15
  • 3 Maare Imbrium 5:20
  • 4 The Eagles Flight 6:08
  • 5 Stardust 6:46
  • 6 Mothertrack 4:07
  • 7 Behind the Other Side 4:13
  • 8 Between the Lights 5:07
  • 9 Silent Imagination 4:48
  • 10 Mothertrack 2 6:21
  • 11 Chinese Gardens 4:51
  • 12 Simple Track 4:15
  • 13 Native 4:08
  • 14 Dead of Star 8:24

line up

K.H.Reirs : Claviers, synthétiseurs, séquenceurs et FX

remarques

Pour obtenir des infos supplémentaires sur Exposed, visitez le site de MellowJet; http://mellowjet.com/artists/exposed/bio.htm

chronique

Intro mélodieuse aux accords névrotiques, Outside ouvre cette 2ième collection des œuvres d’Exposed sur une note plus légère, une ballade qui scintille sur de fines lignes de basse. Raindance est plutôt contrastant avec sa sonorité plus contemporaine. Le rythme est léger et reste dans les limites d’une MÉ sobre. C’est en spirale suspendue que s’ouvre Maare Imbrium. La sonorité est limpide et son mouvement hypnotique oscille dans les limbes harmonieux de Software. Un beau titre flottant qui est suivi du lourd The Eagles Flight où la basse séquencée est mordante sur une structure synthétisée hyper vaporeuse. L’ambiance est délicieuse, car on flotte sur une lourdeur métallisée qui refuse de décoller.
Outside The Cube se démarque avec une musique plus avant-gardiste. Plus audacieuse et fougueuse, comme l’étonnant Stardust qui gravite dans un univers d’une pesanteur électronique, enivrée d’éléments sonores éclectiques, comme à la belle époque du duo Mergener-Weisser. D’ailleurs l’empreinte de Software se dégage encore plus sur des morceaux comme Between the Lights et Mothertrack 2, le premier étant lourdement délicieux. Alors que des titres comme Behind the Other Side, Silent Imagination et Simple Track démontrent une légèreté affichée sur Inside The Cube, structure de basse lourde et galopante en sus.
Après un Native au tempo hypno Kraftwerk, Dead of Star clôture avec le plus long titre des 2 premières œuvres de K.H.Reirs. Du vent, dans un désert interstellaire, traversé d’une ligne douce et scintillante qui ondule avec charme. Très atmosphérique, un doux clavier vient aromatiser cette atonie d’une berceuse pour rêveur, pour ceux qui dorment dans les étoiles.
En ce qui me concerne, Outside The Cube découvre plus le talent créateur d’Exposed qu’Inside The Cube. K.H.Reirs réussi un audacieux pari en offrant 14 titres qui se recoupent, sans nécessairement trop se ressembler. Une nuance importante qui donne l’impression d’aborder de nouvelles structures musicales sur une basse assez mordante par moments. Donc un bon cd, avec plus d’originalité, qui plaira assurément aux amateurs de Software, Mergener-Weisser et Jean Michel Jarre.

note       Publiée le lundi 19 novembre 2007

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Outside The Cube".

notes

Note moyenne Aucune note pour ce disque pour le moment. N'hésitez pas à participer...

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Outside The Cube".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Outside The Cube".