Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMagister Dixit › My anger is an eternal field of demonized mercenaries

Magister Dixit › My anger is an eternal field of demonized mercenaries

11 titres - 56:43 min

  • 1/ Facing...
  • 2/ An eternity of pain and suffering
  • 3/ Immortal majesty of the night
  • 4/ Trutholdemonized
  • 5/ The rebirth of our north
  • 6/ Eternal sorrow
  • 7/ Crawl for me
  • 8/ That was not a dream
  • 9/ Golemgorth
  • 10/ Sights of the dark prophets
  • 11/ Blackthrone of the Mitgon king

enregistrement

Enregistré en avril 2006

line up

François Fortin (batterie), W. Solstice (chant), Ekinox (guitares, basse), Fog (guitares)

chronique

Styles
metal extrême
black metal
Styles personnels
black metal mélodique

Je dois vous avouer qu'en termes de black québécois, je m'y connais aussez peu. Je sais qu'on a eu quelques promos de nos chers francophones canadiens il n'y a pas si longtemps, mais à part ça, pas grand chose de mon côté. Magister Dixit fait partie de ces groupes peu connus venant de nos cousins outre-atlantiques. Premier constat, le trio (le batteur étant seulement de session) sort l'artillerie lourde, leur black metal est puissant et brutal. Ce qui est intéressant chez eux, c'est leur côté épique rappelant les néerlandais de Cirith Gorgor avec des morceaux assez longs, travaillés, élaborés, avec pas mal de parties bien distinctes. Niveaux compositions, on peut donc dire que les canadiens essayent de se diversifier tout en restant brutal et agressifs. Leur plus grande influence selon moi se situe au niveau d'Emperor avec cette volonté d'aller plus loin que le black metal de base. Le chant est aussi très proche de celui d'Ihsahn d'ailleurs. Et comme les norvégiens, Magister Dixit n'hésite pas à incorporer des guitares sèches et des claviers dans leur musique pour y donner plus de profondeur. Ceci dit, la formation reste définitivement encré dans le black metal spécifique des années 90 surtout au niveau des riffs et des sonorités des guitares si caractéristiques de l'époque. Et c'est bien ce qui fait la réussite de cet album bien inspiré. Proposer du black à la fois crade et poisseux, mais aussi recherché, diversifié et mélangeant admirablement différents types de chants et des instruments plus classiques. Une très bonne découverte et un groupe qui possède toutes les qualités pour sortir de la masse.

note       Publiée le dimanche 7 octobre 2007

Dans le même esprit, Nicko vous recommande...

partagez 'My anger is an eternal field of demonized mercenaries' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "My anger is an eternal field of demonized mercenaries"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "My anger is an eternal field of demonized mercenaries".

ajoutez une note sur : "My anger is an eternal field of demonized mercenaries"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "My anger is an eternal field of demonized mercenaries".

ajoutez un commentaire sur : "My anger is an eternal field of demonized mercenaries"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "My anger is an eternal field of demonized mercenaries".

HUDJ0679790 › lundi 15 octobre 2007 - 22:51  message privé !
Excellent album pour ma part. Je trouve le travail, côté composition, bien soigné et on ne s'enmerde pas à écouter ce disque. C'est 57 minutes qui passe sans qu'on s'en apperçoive. Notez que Ekinox joue également dans un projet du nom de Spirit of the Forest. C'est à É-C-O-U-T-E-R absolument! (coup de pub.. MDR!)
Note donnée au disque :       
Nicko › vendredi 12 octobre 2007 - 19:00  message privé !
avatar
c'est juste moi qui sais pas écrire... je corrige ça...
Note donnée au disque :       
Wotzenknecht › jeudi 11 octobre 2007 - 23:06  message privé !
Alors, au Québec, tout est écrit dans les deux langues, donc sous le titre devrait apparaître "Ma colère est un champ éternel de mercenaires démoniaques" (?) (PS : qu'est-ce que le black bemat ?)