Articles

Vous êtes ici › ArticlesInterviews › WINDS - interview avec Andy Winter (claviers)

Ce document est lié :
 - au groupe / artiste Winds

WINDS - interview avec Andy Winter (claviers)

par Nicko › vendredi 16 septembre 2005

1/ Premièrement, pour ceux qui ne connaissent pas encore Winds, pourrais-tu nous présenter les membres du groupe et leurs différents parcours musicaux ?

Andy : Absolument ! Winds est constitué de Lars Eric Si, au chant, aussi membre de Sensa Anima ; de Carl August Tidemann, à la guitare, qui joue dans Tritonus et anciennement dans Arcturus ; de Jan Axel von Blomberg, à la batterie, plus connu en tant que Hellhammer de Mayhem, Arcturus, The Kovenant et d'autres encore... Enfin, il y a moi, Andy Winter, aux claviers, qui suis aussi impliqué dans un projet à venir appelé "Age of Silence". Nous sommes donc un groupe de musiciens plus connus dans d'autres formations en quelque sorte. Et puisque ces groupes sont assez nombreux (au moins 6 !), il y a de fortes probabilités pour que les gens aient au moins entendu l'un d'eux. Mais je dois ajouter que nos directions musicales dans ces différents groupes sont assez dissemblables, et Winds est aussi quelque chose de complètement différent de ce que chacun de nous a pu faire dans le passé.

2/ Quand et pourquoi Winds a-t-il été créé ?

Andy : L'idée première au sujet de Winds a débuté en 1998-1999, mais à ce moment-là, elle n'a pas été très développée et on ne savait pas trop ce que cela allait devenir plus tard. Cela a commencé quand j'ai reçu des offres de différents groupes, plus ou moins connus, désirant m'avoir en leur sein, mais j'ai trouvé qu'aucun n'était assez intéressant pour moi à cause de leur type de musique qui ne correspondait pas trop à ce que je voulais vraiment faire. Donc le projet s'est construit sur une plus longue périose, mais finalement, il est devenu inévitable pour moi de commencer quelque chose de complètement nouveau, et qui n'avait rien à voir avec ce que j'avais déjà fait dans le passé. Ce n'est un secret pour personne que j'ai une passion pour la musique classique, et c'est à partir de là que Winds a été créé. L'idée était de combiner le metal et la musique classique. Les autres membres ont aussi expérimenté diverses choses durant des années, et l'idée de refaire quelque chose de complètement nouveau et original semblait beaucoup leur plaire, donc cela n'a pas été très dur de tous nous réunir. J'ai pu alors commencer à parler de la manière dont nous pourrions aller enregistrer en studio. Tout d'abord Hellhammer et moi avons enregistré les parties de batterie, puis Lars, et finalement Carl quand les bases musicales ont été terminées. Nous avons aussi utilisé 2 autres musiciens pour le premier enregistrement, mais ils ne font plus partie de Winds maintenant. Tu peux même dire qu'ils n'en ont jamais fait partie sauf quand on a commencé plus ou moins en tant que projet, mais maintenant, on est tous d'accord pour dire que Winds est un vrai groupe, donc on a dû faire quelques ajustements. Nous ne sommes plus que 4, plus notre fidèle chanteur "invité" du groupe Esperanza. C'est un groupe très intéressant du label Jester Records, et bien qu'il ne soit pas vraiment orienté metal. Il a fait un super boulot avec nous et sera un invité régulier dans le futur.

3/ Beaucoup de personnes ont essayé de décrire votre style à travers divers termes comme "dark futuristic metal", "avant-guardish atmospheric metal", etc... Comment définirais-tu le style musical de Winds ?

Andy : C'est très difficile pour moi de lui mettre une classification, et je n'aime pas trop cela d'ailleurs. Si d'autres personnes veulent mettre une étiquette dessus, ils sont les bienvenus pour le faire, mais ce n'est pas notre travail de classer notre propre musique. Nous ne faisons que la faire, et on laisse le classement à la presse. Mais oui, beaucoup l'ont appelé "avant-guardish atmospheric metal", et puisque nous sommes sur Avantgarde Music, c'est assez approprié. D'autres ont utilisé des termes comme "classically oriented metal with progressive touches" et certains ont fait la comparaison avec Arcturus, en disant que si l'on veut quelque chose qui ressemble à Arcturus, Winds est alors le groupe à écouter. Mais je pense que c'est plus dû aux musiciens impliqués plutôt qu'à la musique en elle-même. Arcturus est bien plus théâtral et pompeux que Winds qui est plus orienté musique classique. Arcturus est un super groupe, pourtant je le vois comme quelque chose de complètement différent, bien que je pense vraiment que les personnes qui aiment Arcturus peuvent aussi aimer Winds. Des termes comme "dark metal in the gothic and electronic vein" ont aussi été utilisés, mais à tort, et je dois protester contre cela. Nous n'avons jamais utilisé d'électronique sauf peut-être sur le premier titre du premier CD, mais à part cela, l'électronique est complètement absente de notre son. Et nous ne sommes pas gothiques non plus, donc quoi qu'ils veulent dire par cela, je ne le comprend absolument pas.

4/ Comment est-ce que vous procédez pour écrire la musique de Winds ? Est-ce un membre qui écrit la musique et un autre les paroles ou est-ce un travail collectif ?

Andy : La manière dont cela fonctionne est que je compose les structures basiques des chansons, généralement au piano ou aux claviers, mais aussi quelque fois à la guitare, et ensuite les autres ajoutent leurs propres idées d'une manière collective. Nous travaillons beaucoup les arrangements en studio, tout autant que nous improvisons. En gros, à peu près les deux tiers des arrangements sont pré-écrits, et le reste est improvisé au moment de l'enregistrement. Au début, le processus créatif était plus sous mon contrôle que maintenant, et cela montre aussi la différence entre le premier et le deuxième album. Alors que le premier enregistrement favorisait plus le piano et les claviers et dans une moindre mesure les parties de guitares, le deuxième est bien plus orienté guitares et instruments à cordes, avec le piano et les claviers intégrés à tout cela. La principale raison de ces changements vient je pense du fait que petit à petit chacun d'entre nous a pris ses marques dans le groupe, et cela est devenu un processus naturel dans l'évolution de notre son. En ce qui concerne les paroles, je les écris seul, et ensuite je travaille avec Lars sur les arrangements vocaux.

5/ Pour moi, le piano est l'instrument principal dans la musique de Winds. D'où te vient l'inspiration pour créer tes parties ?

Andy : L'inspiration me vient de mes expériences et de mes pensées, en tant qu'individu, et aussi à travers mon intérêt pour la philosophie existentielle. C'est ce qui me motive, et aussi le fait qu'il s'agisse d'un processus créatif où le résultat prend forme à partir de rien. C'est vraiment quelque chose dont j'ai vraiment envie, où il suffit pour moi de composer. Maintenant, musicalement parlant, je trouve mon inspiration à travers la musique classique, mais ce n'est pas du genre : "J'écoute une superbe composition et je me dis qu'il faut faire quelque chose d'exactement pareil". C'est en fait un peu l'opposé et je ne peux pas vraiment dire que ma musique est directement inspiré d'un compositeur particulier, parce que ce n'est pas vraiment de cette manière que cela fonctionne. Comme tu dis que le piano est l'instrument principal sur le premier album, c'est plus ou moins vrai. C'est probablement dû au fait que tout était déjà écrit quand on est entré en studio et que la musique avait été créée par moi. Donc c'est pour cela que mes instruments ressortent plus. Mais comme je le disais, sur le prochain album, ce n'est plus trop le cas, et on sera à peu près tous au même niveau de ce point de vue.

6/ Pourquoi avez-vous décidé de sortir "Of entity and mind" en tant que EP ?

Andy : C'est un peu le hasard vraiment, j'avais écrit 5 chansons quand on a commencé à enregistrer et le concept ne durait que 5 chansons. La musique avait été écrite en premier donc si on avait voulu, on aurait pu enregistrer plus de chansons, mais j'avais une idée claire à propos de ce que devait être le concept et, tout simplement, il n'y avait plus de place pour d'autres chansons. De plus, l'idée d'un EP est bonne pour présenter le groupe et cela, avec un peu de chance, pourrait promouvoir d'une bonne manière le futur premier album.

7/ Votre premier album, "Reflections of the I", sort en octobre 2001. Pourquoi y-a-t-il si peu de temps (6 mois) entre les sorties du EP et du LP ?

Andy : Octobre n'était qu'une prévision et comme l'artwork du CD n'est pas encore près, il pourrait y avoir un peu de retard. Il y a 2 raisons à cela, la première étant que le premier enregistrement était terminé en septembre 2000 et il n'est finalement sorti qu'en mai 2001, encore à cause de l'artwork. Donc on a eu pas mal de temps entre ces 2 dates pour travailler sur le premier album longue durée, et quand il a été terminé, nous n'avons vu aucune raison d'attendre alors on l'a enregistré en mars-avril 2001, avant même la sortie du EP. L'autre raison est que la maison de disque voulait sortir un EP, comme une sorte de test pour la musique du groupe, et de ce fait créer un intérêt plus grand pour le premier album comme je le disais plus haut.

8/ Quelles sont les principales différences entre ces 2 CD's ?

Andy : Ils sont quelque peu différents, mais toujours dans la même veine. "Of entity and mind" est, comme je l'ai dit précédemment, plus orienté piano et plus relaxant et velouté, avec des vocaux calmes et des solos de guitares, et les parties heavy sont plus éparsses, alors que "Reflections of the I" est un peu plus symphonique et complexe. On a utilisé des "vrais" instruments à cordes pour le dernier CD en plus de mes parties de piano, alors que sur le EP, le piano était utilisé pour la majeure partie des aspects classiques. Une autre différence repose sur les vocaux qui sont plus intense, et les compos plus élaborées, et, à la différence de "Of entity and mind", nous n'avons pas utilisé de guitares acoustiques sur "Reflections of the I" parce qu'il n'y avait pas de place pour elles dans la musique avec les instruments à cordes et le piano ajoutés à tous les autres instruments que nous utilisons. Nous sommes extrêmement contents des 2 CD's, et ils sont tous les 2 d'une très grande qualité de production, mais si j'avais à choisir, je dirais que le deuxième est mon favori, simplement parce qu'il montre plus ce que l'on a à offrir en tant que musiciens et ce que nous sommes capables de faire tous ensembles en tant que groupe.

9/ Quelles sont les significations des titres du EP et du LP, "Of entity and mind" et "Reflections of the I" respectivement ?

Andy : La significations de ces titres est très littérale, il n'y a pas de signification cachée. Ils ne veulent pas dire plus que ce qu'ils annoncent si tu les lis d'une manière philosophique. "Of entity and mind" est une histoire sur l'existence et l'esprit en quelque sorte. Avec "Reflections of the I", tu peux dire qu'il s'agit d'une réflexion sur nous, les créateurs, ou une réflexion sur la manière dont on perçoit "le Moi", c'est-à-dire l'entité qui existe à l'intérieur du domaine d'un individu.

10/ Est-ce que ces albums suivent un concept particulier ?

Andy : Oui, il y a un concept bien distinct dans les 2 albums, qui sont très liés à la philosophie existentielle parmis d'autres choses. C'est une partie importante du concept de Winds, qui est autant un concept que les paroles de l'album en sont. Tout est relié ensemble, la musique, les paroles et l'artwork.

11/ Comme la plupart des membres de Winds sont impliqués dans beaucoup d'autres groupes, penses-tu que vous pourrez jouer en concert un jour ? Si oui, à quoi pouvons-nous nous attendre ?

Andy : On en a déjà parlé ensemble, mais il y a un bon nombre de problèmes qui nous empêchent d'avoir des plans de tournées immédiats. Un premier problème est bien sûr l'emploi du temps des musiciens, mais bien plus encore, nous ne pouvons absolument pas recréer notre son en live avec seulement 4 musiciens sur scène. Donc nous aurions besoin soit de bandes pré-enregistrées, mais je n'aimes pas trop cette idée, soit d'engager des musiciens de session, mais il y a des problèmes avec cela aussi. Tout d'abord, je doute fort qu'un promoteur veuille bien supporter ces dépenses, et ensuite, nous aurions à trouver le temps pour répéter un set live avec des musiciens. Aussi, si nous avons la possibilité de passer du temps soit en répétition, soit dans un studio pour enregistrer, le choix est assez simple. Mais peut-être que dans le futur on le fera, et on aimera certainement si on a une opportunité réaliste. Maintenant, si cela devait arriver, vous pourriez vous attendre ni plus ni moins qu'à un excellent show, parce que, évidemment, nous ne considérerions même pas de le faire si nous ne savions pas exactement ce que l'on pourrait délivrer.

12/ Peux-tu nous révéler une partie de vos plans futurs ?

Andy : On est en ce moment en train d'écrire de nouveaux morceaux, et on en a déjà pas mal de terminés. Mais nous n'avons pas vraiment de "plans studio" pour l'instant car nous voulons préparer le nouveau matériel et s'assurer que cela deviendra bien meilleur que ce que nous avons déjà fait, ce qui sera d'ailleurs un véritable challenge vu que "Reflections of the I" est en fait bien meilleur que ce que l'on aurait même imaginé. Sinon, je m'occupe beaucoup de mon autre projet ces jours-ci, "Age of Silence", qui sera encore quelque chose de complètement différent, mais Winds reste ma priorité numéro 1 et on a l'intention de continuer pendant un long moment.

13/ Je te laisse terminer cette interview de la manière que tu souhaites.

Andy : Merci pour ton soutient et pour la super critique que l'on a eu ! Check out our website : http://www.winds.ws

Mots clés : Winds, Andy Winter, metal atmosphérique, futuriste, Norvège, interview et Nicko

Dernière mise à jour du document : vendredi 16 septembre 2005

Si vous étiez membre, vous pourriez réagir à cet article sur notre forum : devenez membre