Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesGGoryptic › S/t

Goryptic › S/t

2 titres - 6:38 min

  • 1/ Stacking stillborn
  • 2/ Malformed pig fetus

line up

Damien (chant), Ugo (guitare, Jon (basse), Guyom (batterie)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
Styles personnels
death metal

Une chronique pour deux titres, voilà qui n'est pas cher payé. Goryptic joue donc la carte de la chronique "promotionnelle" pour faire parler de lui. Mouais, j'aurai préfér au moins une démo d'un quart d'heure pour juger au mieux de ce groupe. Je vous épargne la biographie du groupe, et passé du groupe, pour se concentrer sur l'essentiel : le contenu musical. Goryptic s'est donné les moyens pour frapper fort. en témoigne cette prod' exemplaire, claire, puissante et tout fait adéquat au style pratiqué. D'ailleurs quid ? Et bien, des français qui nous jouent un death dans une pure tradition américaine. On pense à Suffocation (encore et toujours) mais aussi des groupes comme Lividity pour l'aspect "usine à riffs" qui se dégage de ces sept malheureuses minutes. En l'espace de deux titres, Goryptic parvient tout de même à montrer sa maîtrise du style. Blasts omniprésents, breaks plus lourds, voire quelques rythmiques limites core, le groupe sait lancer et enchainer ses riffs. Ceux-ci sont d'ailleurs relativement communs dans leur réalisation, alternant riffs tremolo avec lachés bien lourds, sans oublier les petites fioritures que nous, amateurs de brutalité aimons tant (harmoniques artificielles en pagaille, contre temps...). Niveau chant, pas grand chose d'énorme, un chant death, légèrement thrashy placé un peu au pif à mon sens, qui peut quand même se vanter lui aussi de rentrer dans les "critères" internationaux. J'entends par là que malgré ses deux malheureux titres, Goryptic montre un petit quelque chose qui pourra donner un groupe réellement intéressant (notamment ces espèces de mosh parts vraiment bien senties). Violent, sans concessions, le groupe pourra peut-être rivaliser avec des formations franchouillardes comme Carmina ou amethyste... Chronique très descriptive donc au final, mais avec seulement dix titres, difficile d'avoir un réel recul et une vue d'ensemble. N'hésitez pas à télécharger ça pour vous faire votre avis si cette chronique vous a interpellé. A voir pour la suite.

note       Publiée le jeudi 16 mars 2006

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "S/t".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "S/t".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "S/t".

Deckard › vendredi 17 mars 2006 - 00:33  message privé !
Haha les ch'tis sur guts! Deux titres poky, pas Dix ;) Alors oui c'est peu, mais ça défouraille sévère, une ambiance très Gore pour un contenu musical des plus chaotique. A soutenir, et à voir en live.
Note donnée au disque :