Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesWWeeping Birth › A painting of raven and rape

Weeping Birth › A painting of raven and rape

9 titres - 51:36 min

  • 1/ Eternal hatred
  • 2/ Ingrown vampire
  • 3/ The mental bloodtide
  • 4/ Hymen de sang & sperme
  • 5/ Raped by the dead in a bed of roses
  • 6/ A painting of raven and rape
  • 7/ Der schrecklichste aur der welt
  • 8/ Kyung sook
  • 9/ Oxymoron

enregistrement

Enregistré durant l'automne et l'hiver 2000 dans la chambre de Vladimir

line up

Vladimir (chant, guitares, basse, claviers, batterie programmée)

remarques

chronique

Styles
metal extrême
death metal
Styles personnels
death metal

Weeping Birth est l'un des nombreux projets solos de Vladimir, un jeune Suisse de 21 ans. On peut citer les principaux, Unholy Matrimony et Mirrorthrone. Comme sur ces 2 groupes, le style est brutal. Mais là, je devrais plutôt dire VRAIMENT brutal ! Je m'explique, la batterie (programmée...) est dans le rouge les trois quarts du temps et les parties de blast sont d'un bourrinnisme assez impressionnant. Rien n'est d'ailleurs fait pour rendre la batterie "humaine". La densité de la musique m'a par exemple fait penser à Hate Eternal , pour le peu que j'ai écouté ce groupe. Cependant réduire la musique à du simple bourrinage gratuit ne rendrait pas justice au travail de Vladimir. Au milieu de toute cette brutalité primaire, le death metal proposé est très technique avec des changements de rythmes et de parties incessants. Des parties plus lentes et limites "aériennes" (enfin, on n'est quand même loin de l'ambiant !!!) parsèment le CD et donnent une diversité et de la variété nécessaires pour se farcir dans de bonnes conditions les 50 minutes et quelques de l'album. Aussi, l'utilisation de guitares en son clair et de claviers apportent un plus indéniable à des compos déjà bien écrites, riches et complexes. Certaines parties m'ont aussi fait penser au premier album de Golden Dawn en plus brutal, comme sur le titre "Hymen de sang & sperme". Le chant, quant à lui, ressemble à celui de Vintersorg, que ce soit dans les parties gutturales que pour les parties plus "claires". En bref, du brutal, du brutal et du brutal, mais avec de l'originalité et surtout de la qualité ! A noter qu'il s'agit d'une autoproduction pressée avec un artwork (comme toujours avec Vladimir) digne des albums sortis sur n'importe quel grand label international...

note       Publiée le dimanche 21 décembre 2003

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "A painting of raven and rape".

notes

Note moyenne        1 vote

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "A painting of raven and rape".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "A painting of raven and rape".