Vous êtes ici › Les groupes / artistesHDavid Hykes & The Harmonic Choir › A l'écoute des vents solaires

David Hykes & The Harmonic Choir › A l'écoute des vents solaires

8 titres - 49:36 min

  • 1/ Chant de l'arc-en-ciel (7:09)
  • 2/ Multiplication des voix au coeur du corps sonore (7:25)
  • 3/ Descentes (4:30)
  • 4/ Ondes gravitationnelles (8:08)
  • 5/ Focalisation (2:04)
  • 6/ Octaves téléscopiques (13:54)
  • 7/ Polarisation : ascension (1:53)
  • 8/ Montées et descentes (4:26)

informations

Abbaye du Thoronet, Var, France, les 6 et 7 août 1982.

Edition digipack à ouverture magnétique.

line up

David Hykes, Timothy Hill, Michelle Dupéré-Hykes, Theodore Levin, Rebecca Krause, Luc Ringger, MacLean Zehler (voix).

chronique

  • contemporain/musique vocale

La fission nucléaire... l'acte de fendre, de couper en deux ce qui auparavant était considéré par définition comme insécable, l'atome et son noyau. Cette expérience révolutionnaire dans le monde de la physique, vous pouvez la connaître dans le monde de la musique : "A l'écoute des vents solaires" ("Hearing Solar Winds", pour le titre original) n'est ni plus ni moins qu'une tentative de fission musicale : couper une note, une MEME note, en de nombreuses parties, et livrer ces parties à l'oreille de l'auditeur. Un truc assez fascinant, je dois bien l'admettre. En clair : il s'agit d'un choeur qui chante a capella des harmoniques autour d'une seule note dominante. Et comme il s'agit d'harmoniques très proches (nous sommes dans le domaine des micro-tons) et qu'elles interviennent progressivement dans le déroulement de la musique, on a l'impression, que cette note unique, ce son ample et imposant (un choeur qui chante dans une abbaye aux réverbérations impressionnantes) s'écarte, se fragmente peu à peu, s'offre dans une multiplicité infinie alors qu'il est Un. Bien sûr, cette démarche musicale, entreprise à la fin des années 1970, est à replacer dans le contexte historique du new-age : musique de libération de l'âme, de méditation, de contemplation mystique... mise en rapport avec le bouddhisme et l'hindouisme, avec le "om", cette fameuse syllabe qui doit contenir en elle seule tous les sons de l'univers (idée de l'unité du multiple, centre éternel de toutes les méditations). De fait, ce choeur harmonique de David Hykes se rapproche bien souvent d'une sorte de chant grégorien ou de chant monastique bouddhiste... sauf qu'il ne s'agit ni de plagiat, ni d'une musique "relaxante" insipide, creuse et chiante. Non, il s'agit d'un enregistement historique qui eut en son temps de fortes répercussions, c'est du sérieux, David Hykes est un grand musicien, pas un guignol ni un gourou, et c'est réellement une sensation unique que l'on ressent à l'écoute de ce disque : les harmonies micro-tonales vont en montant ou en descendant, s'enrichissant perpétuellement de leurs nouvelles fluctuations : on n'entend que des voix (avec juste une clochette pour signaler le changement de parties, et... le chant des grillons de temps en temps !) et pourtant, ce n'est pas quelque chose d'humain : le début notamment, où une seule voix retentit avant d'être bientôt rejointe par le choeur, est véritablement hallucinant : c'est un nouvel instrument de musique que l'on entend, une trompe d'outre-tombe, incroyable. Puis, à mesure que la diffraction du son originel se produit, on ne réfléchit plus trop au véhicule de ce son (obtenu à partir d'une voix de gorge dont la technique fut primitivement exploitée en Mongolie et au Tibet), on se concentre sur le phénomène en lui-même. Personnellement, je suis imperméable à la philosophie new-age (mélange parfois un peu indigeste), mais cela ne m'empêche pas de goûter les expériences sonores les plus sidérantes ; et celle-ci en est une, indiscutablement.

note       Publiée le mardi 10 janvier 2006

dernières écoutes

    Connectez-vous pour signaler que vous écoutez "A l'écoute des vents solaires" en ce moment.

    tags

    Connectez-vous pour ajouter un tag sur "A l'écoute des vents solaires".

    notes

    Note moyenne        6 votes

    Connectez-vous ajouter une note sur "A l'écoute des vents solaires".

    commentaires

    Connectez-vous pour ajouter un commentaire sur "A l'écoute des vents solaires".

    Moonloop Envoyez un message privé àMoonloop

    Oui, excellent Reznikoff... Une réédition de ce disque "Alleluias Et Offertoires Des Gaules" serait la bienvenue d'ailleurs, sous une forme ou une autre...

    CeluiDuDehors Envoyez un message privé àCeluiDuDehors

    Oh oui chouette celui-la, merci de le faire remonter a la surface, je l'avais pas vu ici! Gros travail sur la tonalite et la resonnance, assez proche des travaux de Iegor Reznikoff - "Alleluias Et Offertoires Des Gaules" par exemple ou les enregistrements pleins de resonnance dans les eglise du Mont-Saint-Michel, Fontenay ou Thoronet - meme si la forme choisie est differente (chant tibetain choral chez Hykes, chant gregorien soliste chez Reznikoff). Je suis aussi totalement hermetique au new-age mais ce style purement vocal a vraiment quelque chose de "primordial" et fascinant!

    Note donnée au disque :       
    Raudus Envoyez un message privé àRaudus
    avatar

    Juste ce qu'il me fallait pour m'arracher à ce smog persistant. Un petit ventre mou en milieu de disque ("Lens by lens"), mais qui n'altère en rien ce fascinant voyage. "Descentes" et "Montées et descentes" sont incroyables.

    Note donnée au disque :       
    Moonloop Envoyez un message privé àMoonloop

    Ah! Je ne savais même pas qu'il était chroniqué celui-là... En effet, magnifique instrument que le corps humain...

    oberon Envoyez un message privé àoberon

    j'ai cet album depuis sa sortie en CD. Et ça à été une baffe monstrueuse, moi qui suis un fervent amateur de musique dit électronique, accompagnée d'instruments du même nom. J'ai reconnu que ces voix étaient la quintessence de ce que l'on pouvait faire avec un homme, sans chichi, sans électricité, juste.. la voix, et une technique extraordinaire!!!