Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesSStorm Of Capricorn › Retours des tranchées

Storm Of Capricorn › Retours des tranchées

9 titres - 47:01 min

  • 1/Keep the home fires burning (performed by John McCormack)
  • 2/Ultime lever de soleil
  • 3/Peloton
  • 4/Au travers de la brume
  • 5/Des visages dans la boue
  • 6/Honneur à nos braves
  • 7/Des souvenirs de poudre
  • 8/Veuves de guerre
  • 9/The boys who won't come home (performed by Henry Burr)

extraits audio

  • Il y a des extraits audio pour ce disque. Vous devez être membre pour les télécharger : devenez membre.

enregistrement

Ecrit et enregistré par Storm Of Capricorn, France, 2004-2005

line up

Serge (tous instruments et chant), Céline (chant, choeurs)

remarques

Les textes de l'album peuvent être téléchargés en format .jpg ou .pdf sur le site du groupe (http://kerozene.phpnet.org/stormofcapricorn).

chronique

Styles
ambient
heavenly
indus
Styles personnels
ambient martiale pop et neoclassique

Enfin le premier album du duo charentais, remarqué par un premier mini téléchargeable ('A secret to share') ainsi que d'excellentes participations à diverses compilations ('The bells shall sound forever : a tribute to Current 93', le split 'Hopes die in winter' etc.). Ambitieux dans sa thématique on pourrait dire de 'Retours des tranchées' qu'il est un énième prétexte à aborder un sujet rebattu et qui sert de fond de commerce à une certaine scène industrielle. Mais heureusement il n'en est rien : Storm Of Capricorn livre une approche qui donne la paroles aux soldats de la Grande Guerre et à leurs familles, se plaçant en tant que rapporteur de témoignages poignants qui à eux seuls révèlent l'absurdité des situations, l'horreur vécue et le drame du deuil. Les textes en français relèvent d'une poésie mélancolique, très réaliste dans ses images mais dont la 'mise en scène' s'apparente à un souci de réalisme quasi-documentaire. Un souffle épique soutenu par des arrangements tout bonnement époustouflants (cordes transcendantes, longues plages ambient fantastiques sur 'Des visages dans la boue') et un chant masculin et féminin contrasté sans emphase ni faiblesse. Une sincérité et une émotion franche et délicate, sans pathos ni stigmatisation. Tour à tour heavenly, neoclassique ou martial 'Retour des tranchées' est un véritable document sonore émouvant et prenant, dont l'apogée est atteinte sur l'impressionnant 'Veuves de guerre' qui du haut de ses 11 minutes englobe tous les styles de Storm Of Capricorn et enfonce le clou par une veine mélodique et épique rarement égalée. Une vraie salve de pop martiale et neoclassique à laquelle les morceaux précédents contribuent progressivement avec la même acuité. Twilight Records ne s'y est pas trompé qui en outre prolonge la réussite de l'album avec un packaging simple mais de toute beauté. Un album grandiose à ne manquer sous aucun prétexte tant sa singularité et son réalisme touchent à l'essence même de son sujet.

note       Publiée le lundi 28 novembre 2005

réseaux sociaux

tags

Vous devez être connecté pour ajouter un tag sur "Retours des tranchées".

notes

Note moyenne        8 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Retours des tranchées".

commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Retours des tranchées".

Iormungand Thrazar › lundi 5 juin 2006 - 23:22  message privé !
un grand album, reçu il y a quelques jours ,il passe en boucle. Que d'émotions à travers ces 9 titres. Ce n'est pas du tout le style de musique auquel je suis habitué, mais ça force le respect. Chef d'oeuvre!
Note donnée au disque :       
Serge › samedi 20 mai 2006 - 17:53  message privé !
bien vu, car CDAA reste une référence pour nous dans la musique de Storm of Capricorn, pas la seule référence, mais suffisamment importante pour qu'on puisse parfois trouver quelques analogies. L'ombre de ITN a aussi pas mal plané au-dessus de nous durant la composition.
Twilight › samedi 20 mai 2006 - 12:30  message privé !
avatar
@Serge, alors c'est réussi ;0) ...je confirme mon impression, le début de l'album peut sembler un peu froid mais il faut le laisser s'écouler car au fil des morceaux, le feeling devient plus fort, plus poignant. Marrant mais 'Des visgages dans la boue' a un petit air de Collection d'Arnell Andrea je trouve...
Serge › samedi 20 mai 2006 - 09:57  message privé !
T'es dans le vrai Twilight puis c'est construit pour que ce soit absolument perçu dans cet esprit, je souhaitais principalement donner de l'ampleur et une dimension plus poignante aux titres qui n'évoquaient plus principalement le champ de bataille
Twilight › samedi 20 mai 2006 - 03:50  message privé !
avatar
je sais pas si c'est moi mais à priori, je trouve qu'à partir de 'Des visages dans la boue', les morceaux sont plus forts émotionnellement...la 2ème partie me semble meilleure...à confirmer d'ici quelques écoutes ;0)