Les objets chroniqués

Vous êtes ici › Les groupes / artistesMMorning › Hour of joy

Morning › Hour of joy

13 titres - 59:52 min

  • 1/ Intro (0:58)
  • 2/ Hour of Joy (3:25)
  • 3/ Inside (4:10)
  • 4/ This Unreachable Mess (4:55)
  • 5/ The Unknown is Searching the Unfound (5:07)
  • 6/ Kill the Silence (5:21)
  • 7/ Circle of Power (5:47)
  • 8/ When Shadows Dance in Light (4:39)
  • 9/ Captured by the Colours of Faith (5:06)
  • 10/ Perception of Feelings (3:31)
  • 11/ You're Setting Fire (4:05)
  • 12/ Stop Drawing (9:10)
  • 13/ The Show Must Go On (3:38)

enregistrement

2005

line up

Saskia Van Heugten (chant), Martijn Brauwers (guitare), Bas Rensen (guitare), Pol Bannier (basse), Stijn Bannier (synthétiseur), Mauro Pi (batterie)

chronique

Styles
metal
Styles personnels
atmosphérique non oxygéné

Dans le cadre des activités qui m'occupent pour le compte de Guts of Darkness, il m'arrive de devoir me coller au terrible exercice des disques promotionnels, un enfer qui s'apparente même pour certains à la damnation de Sisyphe. Avec un léger détachement pourtant, il y a moyen de transformer cette heure de corvée en un grand moment d'humour. Faut être sévèrement couillu que pour oser insérer dans leur dossier de presse un alinéa répondant au doux nom de "Selling Points". Voilà ! On a mis le doigt sur le problème. On ne demande pas à Morning de faire de la musique, juste de la musique - qu'elle soit bonne en plus, c'est sans doute mettre la barre trop haut ; non, il faut vendre ! Alors... Quels arguments ont été retenus ? Premier point : "Premier album de ce nouvel espoir du métal atmosphérique ! Les Hollandais savent y faire". Bon. Je vois pas trop le rapport je dois dire. C'est quoi le métal atmosphérique ? Ce sont des gens qui ne se sont jamais remis de leur écoute de Epica et The Gathering et qui croient dur comme fer que jouer sur un clavier qui émet des pets en guise de sons suffit à créer une atmosphère. Deuxième point : "Ça s'adresse aux fans de The Gathering et Epica". Ah ! Qu'est-ce que je disais... Troisième point : "Saskia Van Heugten est la nouvelle révélation vocale de cette scène". En même temps, c'est clair que c'est le seul élément à sauver dans Morning. Pauvre fille. Réduite à poser seule sur une photo la moitié du sein gauche dehors. Y a pas à dire, ils savent comment s'y prendre pour vendre leur came... Si vous tenez toujours le coup, quatrième point : "Tournée intensive à la sortie du disque". À ce stade, on s'en fout déjà un peu, non ? Cinquième point : "Super pochette réalisée par Natalie Shau". Argument massue, vous ne trouvez pas ? Six : "Masterisation au Studio Athens Mastering, un des meilleurs d'Europe". Peut-être. Je ne connais pas. Pourtant, à l'écoute du résultat, et si on se conforme à leurs dires, faut croire que c'est un vrai manche l'ingé son parce que certains passages sont affreusement pourris voire carrément indignes. Septième et dernier point : "Promotion mondiale". Donc, on compte sur le matraquage en bonne et dûe forme plus que sur le talent du groupe. Et vous savez pourquoi ? Parce que Morning est dénué de talent. Cette heure de joie n'a qu'une seule chose à vendre : du vent. Et y en aura toujours quelques uns pour dire qu'ils n'auront rien appris au sujet de la musique contenue sur ce disque au sortir de cette chronique. Précisément.

note       Publiée le jeudi 17 novembre 2005

partagez 'Hour of joy' sur les rseaux sociaux

ajoutez des tags sur : "Hour of joy"

Vous devez être membre pour ajouter un tag sur "Hour of joy".

ajoutez une note sur : "Hour of joy"

Note moyenne :        2 votes

Vous devez être membre pour ajouter une note sur "Hour of joy".

ajoutez un commentaire sur : "Hour of joy"

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire sur "Hour of joy".

Wotzenknecht › samedi 8 décembre 2007 - 11:17  message privé !
Thanks to the raving reviews from the (inter)national press when releasing the third demo ‘Inside’ in 2003 and lots of live gigs, Morning got signed at Black Lotus Records. This resulted in the worldwide release of the full-lenght album ‘Hour of Joy’ in september 2005. The release makes sure that the international press is impressed once again and also leads to lots of gigs in the Netherlands and abroad.
Dun23 › samedi 20 octobre 2007 - 17:41  message privé !
"Super pochette réalisée par Natalie Shau". C'est vrai qu'en tout petit, elle à l'air classe, c'te pochette.
toliveistodie › jeudi 4 janvier 2007 - 13:18  message privé !
Hahaha excellente chronique. Faudra que j'écoute un de ces quatres pour voir si c'est si mauvais que ca.
Progmonster › jeudi 17 novembre 2005 - 20:09  message privé !
avatar
En même temps, ils sont lucides : "Kill the Silence" et surtout "This Unreachable Mess"... qu'ils parviennent à atteindre malgré tout :o)
Note donnée au disque :       
°°Black'°'mind°° › jeudi 17 novembre 2005 - 18:07  message privé !
"The Unknown is Searching the Unfound" ,"When Shadows Dance in Light"(et oui l'ombre peut même dancer en pleine lumiere !!!) , inspirez vous sur l'art d'inventer des noms insignifiant pour des chansons inutiles ..
Note donnée au disque :